Communiqués, convocations et invitations

Eaux souterraines : Des chercheurs de l’UQAC analyseront des zones de captage

Chicoutimi, le 22 septembre 2000 – Une étude visant la protection des eaux souterraines alimentant des puits de captage sera bientôt mise en branle au Saguenay-Lac-Saint-Jean par une équipe de chercheurs du Centre d’études sur les ressources minérales de l’Université du Québec à Chicoutimi.

L’objectif de l’étude est d’améliorer l’information disponible aux décideurs quant à la détermination des aires d’alimentation et des zones de protection de captage. On envisage aussi l’élaboration d’un guide méthodologique destiné aux praticiens québécois qui œuvrent dans le domaine de la mise en valeur et de la protection des eaux souterraines.

Le coordonnateur du projet, le professeur Alain Rouleau, soutient que la qualité de l’eau souterraine, particulièrement de celle captée pour l’alimentation humaine, devrait être protégée en délimitant des périmètres de protection au voisinage de la zone de captage. À l’intérieur de ces périmètres, toute activité à risque de pollution devrait être contrôlée, voire prohibée, car une pollution éventuelle atteindrait le puits en quelques semaines ou quelques mois et compromettrait son exploitation durable.

Les deux sites qui seront investigués sont les captages pour alimentation des villes de Saint-Félicien et de La Baie. Pour chacun des sites, les travaux à réaliser incluent l’inventaire et l’analyse des données disponibles, des mesures et des essais hydrogéologiques sur le terrain, des analyses et des essais en laboratoire, et des simulations sur ordinateur. Les activités de ce projet s’étaleront jusqu’en 2003.

Toujours selon M. Rouleau, ce projet de recherche arrive à un moment des plus opportuns puisque l’eau souterraine constitue l’un des principaux thèmes abordés dans le rapport de la Commission sur la gestion de l’eau au Québec déposé en mai 2000 par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement :  » Ce projet s’insère parfaitement dans les recommandations de cette Commission concernant la protection des eaux souterraines. Aussi, ce projet représente un mandat national confié à une équipe de l’UQAC. Il positionnera avantageusement notre université dans les présentes et les futures activités de recherche sur les eaux souterraines au Québec « .

Quant au financement associé à cette démarche scientifique, le ministère de l’Environnement du Québec déboursera une somme de 200 000 $ dans le cadre du Programme d’aide à la recherche et au développement en environnement. Cette contribution, étalée sur les trois années que durera le projet, servira à acquitter les dépenses de terrain, de laboratoire, d’analyse, et une partie des salaires. Les autres partenaires actuels incluent l’UQAC, la Fondation de l’UQAC, Ville de La Baie, Ville de Saint-Félicien, la MRC du Fjord et la MRC Domaine-du-Roy.

– 30 –

Source :
Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *