Communiqués, convocations et invitations

Remise de la médaille de l’UQAC

Chicoutimi, le 1er février 2001À l’occasion de la séance ordinaire du 14 novembre 2000, le Conseil d’administration de l’UQAC a décidé d’attribuer cinq (5) médailles de l’Université du Québec à Chicoutimi. Les lauréats qui seront honorés prochainement au cours de différentes cérémonies tenues dans leur milieu respectif sont madame Hélène Vincent, messieurs Gérald Bélanger, Jean-Marc Dion, Hervé Tremblay et le Camp musical du Lac Saint-Jean.

Après le doctorat  » honoris causa « , la médaille de l’Université du Québec à Chicoutimi est l’honneur le plus important que l’Université puisse conférer. Cette distinction est décernée soit :

  • en reconnaissance du mérite significatif ou d’une contribution remarquable au progrès et au développement de la vie de la communauté universitaire; pour l’atteinte d’un haut degré de réalisation professionnelle contribuant ainsi au développement de l’un ou l’autre des domaines liés aux missions universitaires;
  • pour la contribution exceptionnelle au développement social, économique ou culturel de la région.

Il fut donc décidé d’attribuer la médaille de l’Université du Québec à Chicoutimi à :

  • Mme Hélène Vincent (née Gabrielle Desgagné) en considération de l’ensemble d’une carrière consacrée au journalisme parlé, écrit et télévisuel, de son engagement dévoué envers des organismes professionnels, socioculturels et éducatifs, et de la détermination, du talent et de la ferveur qu’elle a déployés pour tirer de l’oubli et mettre en valeur maintes collections d’objets patrimoniaux. L’UQAC souligne l’admirable reconstruction et reconstitution du moulin  » Père Honorat  » de Laterrière qu’elle a sauvé d’une ruine certaine, ce qui lui vaut d’être désormais un bien culturel classé par le gouvernement du Québec;
  • M. Gérald Bélanger en raison de sa fructueuse carrière d’enseignant, de pédagogue innovateur et d’administrateur scolaire ainsi que pour sa généreuse collaboration aux Jeunesses musicales, au Camp musical du Lac Saint-Jean, à la télévision communautaire de Normandin de même qu’à des organismes de promotion touristique. De plus, l’UQAC veut souligner l’idée qu’il a eue et poursuivie jusqu’à l’accomplissement, de mettre en place les  » Grands jardins  » de Normandin, une attraction touristique, originale et majeure, créatrice d’emplois stables, de développement économique et d’attrait touristique, qui met en valeur l’esthétique de l’environnement;
  • M. Jean-Marc Dion pour souligner sa riche et généreuse carrière d’enseignant et d’administrateur scolaire, tant ici au Québec qu’en Haïti et au Japon, ainsi que les nombreuses initiatives qu’il a entamées pour assurer le développement industriel, commercial et culturel de la Côte-Nord, en particulier la part éminente qu’il a prise dans l’établissement à Sept-Îles de l’aluminerie Alouette, manifestant ainsi son attachement inconditionnel à son milieu. L’UQAC reconnaît aussi le temps et l’énergie qu’il a consacrés au service de ses concitoyens et la contribution éminente qu’il a apportée au milieu de l’éducation et des affaires municipales, à la fois comme maire de sa ville, membre du Conseil d’administration de l’Union des municipalités du Québec et préfet de la Municipalité régionale de comté des Sept Rivières;
  • M. Hervé Tremblay pour reconnaître son exceptionnelle réussite personnelle comme industriel et homme d’affaires et l’influence qu’il a eue sur le développement économique de son milieu. L’UQAC retient l’implication désintéressée, l’ouverture d’esprit, le jugement éclairé, le sens civique dont il a fait preuve à l’occasion des travaux qui ont mené au regroupement des villes de Grande-Baie, Bagotville et Port-Alfred, ainsi que sa contribution efficace à l’essor social et culturel de sa communauté d’appartenance et de toute la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. De plus, M. Tremblay a manifesté une compréhension, une sincérité et une ferveur sans égal à l’égard du développement de notre université, en particulier par le biais de la Fondation de l’Université du Québec à Chicoutimi ainsi qu’à l’occasion de la campagne majeure de financement de l’UQAC;
  • Au Camp musical du Lac Saint-Jean pour honorer respectueusement les pionniers, les continuateurs, les mécènes et les administrateurs de cette remarquable institution culturelle; pour rappeler l’esprit visionnaire et le dévouement des fondateurs et de tous les bénévoles qui ont maintenu bien haut la réputation d’excellence de ce camp musical, depuis maintenant trente-sept (37) ans; pour souligner que, grâce à cette initiative, des milliers de jeunes ont pu développer leur talent, amorcer une carrière, se perfectionner auprès de grands maîtres et de pédagogues chevronnés; pour le rayonnement international que le camp musical assure à notre région comme lieu privilégié de formation, de culture et de diffusion de la musique dans le cadre exceptionnel du Lac Saint-Jean.

– 30 –

Source :
Denis Claveau, agent d’information
Téléphone: 418 545-5011, poste 2350
télécopieur : 418 545-5012
dclaveau@uqac.uquebec.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *