Communiqués, convocations et invitations

L’UQAC simule la Bourse

Chicoutimi, le 5 mars 2002 — Le 9 mars prochain se tiendra au centre social de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), une simulation boursière interuniversitaire. L’événement qui se tiendra pour la première fois en région réunira environ 150 étudiants en finance provenant de plusieurs universités du Québec. Pour cette journée, le centre social de l’UQAC sera transformé en immense parquet boursier où les investisseurs pourront suivre l’évolution de leurs titres sur trois écrans géants. En coulisse, près d’une vingtaine d’ordinateurs en réseau fonctionneront de façon permanente pour soutenir le marché et effectuer les transactions boursières.

La simulation — Pendant une journée complète, on crée un parquet de la bourse à l’aide d’un logiciel spécialisé en simulation boursière. Le marché boursier est composé de 10 titres et de certaines options sur lesquelles les participants peuvent transiger. Ces derniers reçoivent un cahier de l’investisseur incluant la liste des titres offerts ainsi qu’une description de la conjoncture économique prévalant au début de la simulation. L’activité se déroule sur quatre trimestres de 30 minutes chacun. Les participants doivent donc gérer de façon à faire fructifier leur portefeuille fictif. Ils ont la chance de suivre l’évolution de leurs titres et peuvent transiger en temps réel. Ils doivent aussi réagir aux différents évènements qui surviennent tout au cours de la journée et qui ont un impact important sur la valeur marchande de leurs titres.

Les objectifs pédagogiques — La simulation boursière vise à intéresser les étudiants aux marchés financiers et à l’activité boursière. Elle leur permettra de mettre en application les notions de finance apprises en classe dans une activité presque réelle.

À l’instar des vrais boursicoteurs, les étudiants devront réagir instantanément à des événements sur lesquels ils n’auront aucun contrôle, prendre ensuite les décisions qui s’imposeront dans les circonstances et assumer finalement les conséquences de leurs choix. Bref, Ils pourront tester leurs connaissances, faire valoir leur bon jugement et, qui sait, se découvrir une passion et un talent pour les choses de la bourse.

– 30 –

Source :

Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques
Téléphone : (418) 545-5011, poste 2350
Télécopieur : (418) 545-5012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *