Communiqués, convocations et invitations

La deuxième cohorte d’éco-conseillers démarre à l’UQAC

Saguenay, le jeudi 26 septembre 2002 – Le conseil de formation du Diplôme d’études supérieures spécialisées (DÉSS) en Éco-conseil se réunissait pour lancer officiellement la deuxième cohorte d’étudiants à l’UQAC. Ce programme unique en Amérique du nord vise à former des professionnels d’un nouveau genre : les éco-conseillers, des professionnels du développement durable.

Le conseil de formation est formé de 14 membres provenant de grands organismes, institutions et entreprises du Québec dont le rôle est de faciliter le développement du métier d’éco-conseiller au Québec. On y retrouve par exemple sous la présidence de madame Ginette Bureau, vice-présidente de Recyc-Québec, madame Pauline d’Amboise, secrétaire générale du Mouvement Desjardins, monsieur Jacques Prescott, chef d’équipe du développement durable au Ministère de l’environnement du Québec et monsieur Dominique Ferrand, co-président du Comité sectoriel de la main d’œuvre en environnement. Des représentants des petites et grandes entreprises de la région aussi bien que de Québec et Montréal sont aussi présents dans ce conseil.

Placée sous la responsabilité de monsieur Claude Villeneuve et de madame Nicole Huybens, la formation des éco-conseillers est très intensive et orientée sur le marché du travail avec un stage rémunéré de 600 heures en milieu professionnel. Les étudiants de la première cohorte sont d’ailleurs actuellement en train de compléter leur stage dans diverses entreprises et ministères dans la région, à Québec et à Montréal.

La deuxième cohorte est formée de dix-huit étudiants et étudiantes au profil professionnel varié et originaire d’un peu partout. On y compte même deux étudiantes venues exprès de Tahiti, en Polynésie française. Pendant les 900 heures de leur formation intensive, les futurs éco-conseillers travaillent sur des dossiers concrets avec des clients réels. Ils devront par exemple produire comme la cohorte précédente une série de capsules d’éco-conseil qui seront diffusées sur le réseau national de Radio-Canada. Les capsules produites par la première cohorte ont connu un très grand succès l’été dernier, ce qui a incité la société d’état à reprendre l’expérience.

La formation des deux premières cohortes a été rendue possible par une subvention du Fonds d’action québécois pour le développement durable. Interrogé sur l’avenir du programme, monsieur Villeneuve s’est dit très confiant : « En Europe, les éco-conseillers se sont créés une place enviable et aujourd’hui, plus de 95% des finissants des Instituts de Strasbourg et Namur se trouvent un emploi dès l’obtention de leur diplôme. Nous avons bonne confiance que nos étudiants feront de même et que la réputation du programme ne tardera pas à justifier sa pérennité ». Cette question était d’ailleurs le point principal de l’ordre du jour du conseil de formation.

-30-

Source:

Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques
Téléphone: (418) 545-5011, poste 2350
Télécopieur : (418) 545-5012
Denis_Claveau@uqac.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *