Communiqués, convocations et invitations

Claude Villeneuve premier lauréat du prix Alphonse-et-Dorimène-Desjardins 2010 du ministère des Relations internationales du Québec

Saguenay, le 1er octobre 2010 – Monsieur Claude Villeneuve, professeur et directeur de la
Chaire en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) depuis sa création en
2003, a remporté le prix Alphonse-et-Dorimène-Desjardins 2010, remis lors de la « Soirée
Hommage » du congrès de la Fédération Québécoise des Municipalités, qui s’est tenue le 30
septembre à Québec. Ce Prix lui a été remis par le ministre des Affaires municipales, des
Régions et de l’Occupation du territoire, monsieur Laurent Lessard, au nom de la ministre des
Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, madame Monique
Gagnon-Tremblay.

Le professeur Claude Villeneuve a été l’un des premiers biologistes à s’intéresser aux
changements climatiques et à leurs impacts sur la biodiversité, à une époque où
l’environnement n’était pas encore une préoccupation dans notre société. Il a compris
l’importance de l’éducation relative à l’environnement, comme outil de sensibilisation et de
formation pour permettre aux gens de considérer cette dimension dans leurs décisions. De plus,
il a été parmi les premiers au Canada à saisir l’importance du concept de développement
durable et de penser à le rendre opérationnel.

Nouvellement créé par le ministère des Relations internationales du Québec, ce Prix est
décerné à une personne qui s’est illustrée dans sa communauté par son dynamisme et son
leadership et dont les réalisations sont reconnues au-delà des frontières du Québec. Cette
distinction vise également à saluer l’audace et la détermination de Québécois et de
Québécoises qui ont acquis une notoriété au plan international pour leur support significatif à
l’essor de leur région.

Voici quelques-unes de ses réalisations :
• Reconnaissance de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean comme laboratoire de
développement durable. Ce statut a été reconnu par l’UNESCO en 1991, et l’organisme a
donné naissance au Centre québécois de développement durable. Parmi ses réalisations les
plus importantes, on compte le congrès NIKAN qui a réuni à Jonquière en 1997 plus de 500
participants venus de 42 pays pour discuter des applications territoriales du développement
durable.
• Fonds Environnement Desjardins dont il assume la présidence du comité consultatif depuis
vingt ans. Créé dans la foulée de l’Option environnementale du Mouvement Desjardins dont
monsieur Villeneuve était à l’origine, ce fonds d’investissement éthique a reçu, pour la
troisième année, en 2009 le titre de meilleur fonds d’action au Canada.
• Le projet « Carbone boréal », une initiative de mise en place de dispositifs de recherche sur
la contribution possible du reboisement de zones forestières dégradées pour lutter contre les
changements climatiques. Ce projet est aussi un outil de compensation carbonique, unique
au monde, par lequel des individus ou des organisations peuvent contribuer à la recherche
en achetant des crédits de carbone (http://carboneboreal.uqac.ca).
• Création du Diplôme d’études supérieures spécialisées en éco-conseil (DESS) qui reçoit
cette année à l’UQAC sa dixième cohorte, du programme court de 2e cycle en éco-conseil et
du programme court de 2e cycle en gestion durable du carbone forestier. Ces programmes,
uniques en Amérique du Nord, permettent de former des professionnels de haut niveau pour
l’application du développement durable.
• Création de la Chaire de recherche en éco-conseil : plus de 50 projets réalisés avec ses
partenaires au Québec, au Canada et à l’international. Les subventions et projets de la
Chaire ont amené à l’UQAC plus de 2,5 millions de dollars.
• Création de la Bourse Francesco di Castri (30 000 $) offerte aux éco-conseillers qui
poursuivent des études de doctorat à l’UQAC. Cette bourse est financée par les intérêts d’un
fonds capitalisé de 700 000 $ constitué par les conférences et autres émoluments versés
pour les services de monsieur Villeneuve.
• Grand vulgarisateur, il sait capter l’attention de ses différents auditoires à travers le monde. Il
a prononcé plus de 250 conférences sur la biodiversité, les changements climatiques et le
développement durable, devant diverses audiences depuis 2003.
• Auteur prolifique il a publié, à ce jour, 11 livres diffusés internationalement. Deux d’entre eux
ont été traduits respectivement en japonais (Le fleuve aux grandes eaux) et en italien (Vivre
les changements climatiques : réagir pour l’avenir). D’ailleurs, ce dernier a connu trois
éditions revues et augmentées (2001, 2005 et 2007) et est utilisé pour l’enseignement dans
une douzaine d’universités au Québec, au Canada, en France et en Italie.

Personnalité très recherchée pour son expertise, il se montre toujours disposé à partager ses
connaissances avec ses pairs, ses étudiants et tous les médias. D’ailleurs, depuis plus de deux
ans il signe une chronique aux deux semaines, dans le journal « Le Quotidien ». Il a également
fait partie de plusieurs conseils d’administration, comités scientifiques et d’organisations dédiées
à l’environnement.

Le prix Alphonse-et-Dorimène-Desjardins 2010 est doté d’une bourse de 5 000 $. Monsieur
Villeneuve a tenu à préciser que « l’argent associé au Prix sera remis sous forme de bourses
aux étudiants en éco-conseil de l’UQAC. »

– 30 –

Source :
Céline L’Espérance
Technicienne en information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
Téléphone : 418 545-5011, poste 2350
Courriel : celine_lesperance@uqac.ca

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *