Actualités

Une expérience inoubliable dans l’Ouest canadien pour cinq étudiantes de l’UQAC

Le 21 juin prochain, cinq étudiantes en enseignement de l’UQAC reviendront à Québec après avoir passé huit semaines dans des écoles francophones de l’Alberta et du Yukon dans le cadre d’un stage crédité. Deux de ces étudiantes sont originaires de Jonquière, alors que les trois autres proviennent d’Hébertville-Station, de Alouette et de Rivière-Éternité. C’est grâce au programme de Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) que ces étudiantes ont pu vivre une expérience unique qui les a enrichies tant du point de vue professionnel que personnel. Ces étudiantes sont Bianca Larouche et Vicky Blackburn, qui ont fait leur stage dans une école de Jasper en Alberta, ainsi que Gabrielle Dufour, Tanya St-Gelais et Roxane Gagné, qui ont séjourné à Whitehorse au Yukon.

Ces étudiantes ont appris à connaître un tout nouveau milieu scolaire qui possède ses défis particuliers. Gabrielle Dufour l’a constaté rapidement. « J’ai appris qu’enseigner à des élèves en français dans un milieu francophone minoritaire apporte de nombreux défis, nous dit-elle. Les enseignantes et les enseignants passionnés qui oeuvrent dans de telles écoles ont toute mon admiration car cela n’est pas toujours facile. Cela nécessite beaucoup d’imagination et de persévérance si on désire transmettre notre amour de la langue française aux élèves. » Grâce à ce stage, Roxane Gagné a développé plusieurs nouvelles stratégies d’enseignement. « J’ai découvert plein de nouvelles méthodes pour enseigner le français et les mathématiques en maternelle tels les phrases idéographiques, les activités basées sur les contes, les jeux de mathématiques pour apprendre à dénombrer, etc. », renchérit-elle.

Ce contexte culturel et linguistique nouveau pour ces étudiantes constitue l’originalité de ce programme de stages. Ces étudiantes comprennent que, par leurs interventions, le personnel enseignant contribue également au développement d’une forte appartenance à la langue et à la culture francophone. En stage à Jasper, Vicky Blackburn souligne qu’elle a eu la chance de faire plusieurs apprentissages autant sur les plans personnel et éducatif que culturel. « Je crois sincèrement que si les enfants parlent si bien le français, c’est parce qu’ils ont des enseignants qui adorent leur langue et qui ont su leur faire aimer », dit-elle. Les Stages en enseignement favorisent chez les participants une prise de conscience sur l’importance de valoriser la langue. « Je reviens au Québec avec beaucoup de bagages qui m’aideront à valoriser le français auprès des jeunes », renchérit Tanya St-Gelais. « Toutes les activités qui sont proposées pendant l’année sont autant de raisons qui font en sorte que les élèves développent leur identité », précise-t-elle. Avant même que leur stage se termine, ces étudiantes affirment que cette expérience unique représente un jalon important dans leur parcours professionnel. Vicky Blackburn affirme même que « tout cet enrichissement est pour moi un cadeau des plus extraordinaires que la vie a pu m’offrir jusqu’à aujourd’hui. » De son côté, Tanya se rappellera que « l’accueil chaleureux du personnel et des élèves m’a fait sentir chez moi dès le départ. Cette expérience m’a permis de mieux me connaître en tant que personne, mais aussi en tant que professionnelle. » « Je reviens de mon périple avec l’assurance que l’enseignement est fait pour moi et que je suis capable de développer mes compétences professionnelles même à l’autre bout du pays! J’éprouve beaucoup de fierté à la suite de ce stage, qui représente un véritable accomplissement pour moi », dit Gabrielle.

Autres témoignages des stagiaires :
www.acelf.ca/stages-enseignement/stagiaires.php

Quelques mots sur les Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’ACELF
Les Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’ACELF reçoivent un appui financier majeur du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du gouvernement du Québec. Ils sont réalisés en partenariat avec la Division scolaire francomanitobaine, la Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta, le Secrétariat francophone de l’Alberta, le Conseil des écoles fransaskoises, le ministère de l’Apprentissage de la Saskatchewan, la Commission scolaire francophone du Yukon, le Conseil de district des écoles catholiques du sud-ouest de l’Ontario, le ministère de l’Éducation de l’Ontario, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, l’Université Laval, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec en Outaouais. Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’ACELF exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *