Actualités

Aluminerie Alouette inaugure le Pavillon universitaire Alouette à Sept-Îles : un legs de 10 M$ à la communauté nord-côtière

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

SEPT-ÎLES, le 17 novembre 2014 – C’est dans une atmosphère de fierté collective que les dignitaires présents ont procédé à la coupure officielle du ruban, inaugurant du même coup le tout nouveau Pavillon universitaire Alouette de Sept-Îles. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, monsieur Yves Bolduc, le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, monsieur Jean-Denis Girard, le maire de la Ville de Sept-Îles, monsieur Réjean Porlier, le président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, monsieur Claude Boulanger, le recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi, monsieur Martin Gauthier, le directeur général du Cégep de Sept-Îles, monsieur Donald Bherer et monsieur André Martel, ancien président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, ont pris la parole à cette occasion.

Représentant un investissement de 10 millions de dollars pour le plus grand employeur de Sept-Îles, le Pavillon universitaire Alouette est un legs d’importance pour toute la communauté. « Aluminerie Alouette est fière d’offrir aux Nord-Côtiers un bâtiment qui devient aujourd’hui le pôle des études supérieures dans la région », a souligné le président et chef de la direction, Claude Boulanger. À l’origine, le projet découlait d’une entente entre l’entreprise et le gouvernement du Québec quant à l’obtention d’un bloc d’énergie nécessaire à la réalisation de son projet d’expansion. « L’implantation d’une pierre d’assise universitaire, comme le devient aujourd’hui le Pavillon Alouette, est un moment historique d’importance », a-t-il souligné.

La construction du bâtiment signature de 2700 m2, débutée en août 2013, s’est échelonnée sur un peu plus d’un an et aura permis, lors des périodes de pointe, à un peu plus de 50 travailleurs d’être présents sur le chantier. Approximativement 85 % de la main d’oeuvre employée provenait de la région. Près de 90 fournisseurs et entrepreneurs ont été impliqués au fil du temps, originaires tant de la Côte-Nord que d’ailleurs au Québec. Alliant une conception moderne et de nombreux éléments de développement durable, le Pavillon Alouette est composé, tel que prévu, de nombreux matériaux régionaux, dont l’aluminium et le bois qui sont mis à l’avant-plan dans le concept architectural. En outre, des capteurs et un mur solaire, un système de géothermie et un système de récupération des eaux grises donnent au bâtiment une saveur environnementale significative. Répartie sur trois étages, on y compte près d’une quinzaine de laboratoires, salles de classe et de visioconférence, en plus d’un atrium multifonctionnel, de nombreux espaces à bureaux et d’une passerelle qui relie le tout aux autres pavillons du complexe d’enseignement supérieur.

Avec une capacité d’accueil de près de 400 étudiants, ce pavillon ouvre la voie vers de nouveaux services universitaires dans la région et assure, par la même occasion, la pérennité de l’offre de formation actuelle par l’Université du Québec à Chicoutimi. « Le Pavillon Alouette est un exemple tangible de ce que peut donner un partenariat basé sur l’expression d’une volonté collective de réussir, plutôt que sur des prétentions individuelles. C’est à nous maintenant de faire du Campus de l’UQAC à Sept-Îles, une réussite », a mentionné le recteur, M. Gauthier. Le nouveau bâtiment accueillera ses premiers étudiants dès le début de la session d’hiver 2015.

Nul doute que la relève bénéficiera d’un lieu rassembleur et d’envergure, à l’image de l’importance que revêtent les études dans une ère où les besoins de main-d’oeuvre spécialisée sont criants. Le Pavillon Alouette s’intègre parfaitement dans le complexe entourant le Cégep de Sept-Îles. « Par l’entente de synergie convenue avec l’UQAC, ce projet propose un modèle innovateur de présence de l’enseignement supérieur en région où cégep et université s’entendent pour coordonner leurs efforts en matière de formation et de recherche. En plus des efforts déployés pour sa réalisation, le Cégep de Sept-Îles apporte une contribution en nature au projet évaluée à un million de dollars, soit pour le terrain, le stationnement et autres », a précisé le directeur général de l’institution, M. Donald Bherer.

Afin de contribuer à la définition des orientations futures de cette institution et d’en assurer le suivi, un comité aviseur, constitué de membres de la communauté, a récemment été formé. Il faut aussi rappeler qu’une somme de 1 million de dollars avait été réservée par le gouvernement du Québec pour l’acquisition d’équipements divers.

À propos d’Aluminerie Alouette
Inaugurée en 1992, Aluminerie Alouette est une entreprise indépendante de production d’aluminium. Avec près de 1 000 employés et une capacité de production annuelle de 600 000 tonnes d’aluminium de première fusion, elle est le plus important employeur de Sept-Îles et la plus importante aluminerie des Amériques. L’usine de Sept-Îles est une référence mondiale en matière d’efficacité énergétique, en plus d’être à la fine pointe de la technologie. Elle respecte les normes gouvernementales en matière environnementale.

À propos de l’Université du Québec à Chicoutimi
Créée en 1969, l’UQAC est une université publique de langue française, dont le campus principal est situé au Saguenay. Elle compte près de 10 000 étudiants, dont plus de 3000 sont répartis dans 5 pays à travers le monde. L’UQAC propose près de 200 programmes d’études, offerts aux premier, deuxième et troisième cycles et couvrant la majorité des domaines universitaires. Ces derniers, tout comme la pertinence de sa recherche, lui permettent de rayonner à l’international et de se positionner comme leader de l’enseignement supérieur.

À propos du Cégep de Sept-Îles
Le Cégep de Sept-Îles est un établissement d’enseignement supérieur de niveau collégial qui offre sur le territoire de la Côte-Nord du Québec des services de formation spécialisée, de recherche appliquée et de soutien au développement régional. Dans ses domaines d’expertise, notamment dans l’industriel lourd, il a un rayonnement international.

– 30 –

Source :
Maxime Lelièvre
Conseiller – Communications
Aluminerie Alouette
418 964-7340  –  maxime.lelievre@alouette.qc.ca

Renseignements :

Marie-Claude Guimond
Directeur – Communications
Aluminerie Alouette
418 964-7335  –  mcguimond@alouette.qc.ca

Jean Wauthier
Directeur – Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5006  –  jean.wauthier@uqac.ca

Donald Bherer
Directeur général – Direction générale
Cégep de Sept-Îles
418 962-9848, poste 241  –  donald.bherer@cegep-sept-iles.qc.ca

_______________________________________________________________________________________

Photo (de gauche à droite, à partir du haut) :M. Réjean Porlier, maire de la ville de Sept-Îles, Mme Sylvie Beauchamp, présidente de l’Université du Québec, M. Donald Bherer, directeur général du Cégep de Sept-Îles, M. Jean-Denis Girard, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, M. André Martel, ancien président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, M. Martin Gauthier, recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi, M. Claude Boulanger, actuel président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette et M. Yves Bolduc, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

© Michel Frigon
_______________________________________________________________________________________

Un commentaire

  1. Je suis très heureux pour cette inauguration du pavillon universitaire Alouette de notre cégep de sept-îles, cela me hante tellement que je serais parmi les nouveaux étudiants à prendre les cours dans jolie bâtiment. Je dit grandement merci a tous ceux qui ont œuvrer pour la génération futur, j’en suis reconnaissant, merci au directeur du Cégep de sept iles M. Donald Bherer et et que Dieu vous bénisse d’avantage dans tous vos projets.Merci au cégep et gloire à Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *