Communiqués, convocations et invitations

Nouvelle chaire de recherche du Canada de niveau 1 en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie pour l’UQAC

Saguenay, le 9 avril 2015 – Catherine Laprise, professeure-chercheuse au Département des sciences fondamentales de l’UQAC, s’est vue attribuer une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie. En effet, c’est aujourd’hui que l’honorable Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie), dévoilait, au campus de Mississauga de l’University of Toronto, le financement de 150 chaires de recherche du Canada. Ces chaires sont réparties dans 36 établissements d’enseignement postsecondaire partout au pays. Certaines de ces chaires de recherche sont nouvelles. Cet investissement de 139 millions de dollars, auquel s’ajoute un financement d’infrastructure de 7,6 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation, contribuera à promouvoir la recherche-développement et appuiera les chercheurs les plus talentueux œuvrant au sein des établissements d’enseignement postsecondaire canadiens.

La Chaire en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie dirigée par Catherine Laprise devient la quatrième chaire de recherche du Canada de niveau 1 de l’UQAC. En effet, l’établissement compte déjà trois chaires du Canada de niveau 1 : la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en ingénierie des givrages des réseaux électriques (INGIVRE) dont le titulaire est M. Masoud Farzaneh, la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en métallogénie magmatique, dont la titulaire est Mme Sarah-Jane Barnes et la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur la dynamique comparée des imaginaires collectifs, dont le titulaire est M. Gérard Bouchard.

Une chaire du Canada de niveau 1 offre à son titulaire une stabilité de 7 ans pour la réalisation d’un programme de recherche. L’aide financière totale est de 1 400 000 $ au cours de cette période. Une chaire de recherche du Canada constitue pour son titulaire une reconnaissance de son statut de chercheur de calibre international. Une telle chaire est attribuée au terme d’un processus rigoureux d’évaluation par des chercheurs de grande renommée et porte à la fois sur la qualité du candidat et sur son programme de recherche proposé. Un titulaire de chaire de recherche du Canada de niveau 1 doit avoir effectué des recherches exceptionnelles et novatrices de calibre mondial ayant un impact significatif dans son domaine, être chef de file dans son domaine d’expertise, pouvoir recruter et former d’excellents futurs chercheurs et proposer un programme de recherche de la plus haute qualité.

À propos de la Chaire de recherche du Canada en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie
Des millions de Canadiens sont touchés par l’asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou le cancer du poumon. Au Canada, une portion importante des frais dédiés à la santé sont liés aux maladies respiratoires et une hausse de la demande de services et des coûts devrait s’observer dans les prochaines années en raison de l’augmentation de la prévalence de l’asthme et des MPOC, mais aussi en lien avec le vieillissement de la population. Saviez-vous que ces troubles respiratoires ainsi que l’allergie sont causés par l’implication de nombreux gènes qui interagissent à la fois entre eux et avec l’environnement? L’essentiel des activités de recherche qui composent le programme de la Chaire de recherche du Canada en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie est justement de contribuer à définir et comprendre l’implication de la génétique et de l’environnement pour pouvoir mieux intervenir.

Le cœur des activités de recherche de la Pre Laprise porte sur l’asthme allergique, un type d’asthme où le patient est allergique à un ou plusieurs allergènes. Elle a construit une collection familiale multigénérationnelle où un enfant et au moins un apparenté sont atteints d’asthme allergique. Cette collection familiale unique au profil génétique caractérisé par plusieurs effets fondateurs a déjà permis l’identification de plusieurs gènes reliés à l’asthme. Dans le cadre de la chaire de recherche, elle contribuera à poursuivre l’identification des gènes associés à l’asthme et à l’allergie en portant une attention particulière aux variants génétiques rares et à la façon dont l’environnement (par exemple allaitement ou exposition aux allergènes, au tabac ou reliée au travail) module l’impact de ces gènes dans la maladie.

La qualité de la collection familiale et des travaux de la Pre Laprise sur la génétique de l’asthme lui ont valu la reconnaissance de ses pairs au pays ainsi qu’à l’étranger, ce qui lui permet de profiter de nombreuses collaborations privilégiées avec des chercheurs d’expertises diverses. Ses travaux utilisant une approche méthodologique variée et intégrée en génétique de l’asthme serviront de modèle pour l’étude d’autres troubles respiratoires et d’autres traits complexes (caractérisés par l’interaction de facteurs génétiques et environnementaux). Ses recherches permettront de développer des modèles de prédiction ce qui contribuera à réduire la prévalence de l’asthme. Les activités de recherche de la Chaire en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie devraient également conduire au développement de nouvelles approches thérapeutiques, mieux adaptées à chaque personne, ce qui permettra certainement d’améliorer la qualité de vie des gens atteints de troubles respiratoires.

– 30 –

 

Lien pour consulter le communiqué de presse émis par le Cabinet du ministre d’État (Sciences et Technologie) : http://www.chairs-chaires.gc.ca/media-medias/releases-communiques/2015/april-avril-fra.aspx

 

Source :
Josée Bourassa, agente d’information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5006 ▪ josee.bourassa@uqac.ca

Renseignements :
Catherine Laprise, professeure-chercheuse
Département des sciences fondamentales
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5659 ▪ catherine.laprise@uqac.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *