Communiqués, convocations et invitations

COLLOQUE RÉGIONAL SUR LES SAINES HABITUDES DE VIE

Saguenay, le 22 juin 2015 – La Table intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie (TIR-SHV) duSaguenay–Lac-Saint-Jean, en partenariat avec le Centre de recherche interdisciplinaire universitaire sur la qualité et les saines habitudes de vie de l’Université du Québec à Chicoutimi, ont tenu un colloque sur les saines habitudes de vie le 19 juin dernier, dans les locaux de l’UQAC, auquel ont participé plus de 150 personnes. Québec en Forme est heureux de soutenir et d’accompagner cette démarche de concertation.

Cet événement fait suite à la vaste consultation de mars 2014, qui servait à préparer un plan d’action régional.

Les acteurs de la TIR-SHV souhaitaient informer et outiller les participants sur divers sujets concernant les saines habitudes de vie chez les jeunes et leur famille. Les chercheurs du centre de recherche, quant à eux, voulaient questionner les intervenants sur les problématiques vécues sur le terrain afin d’établir leurs priorités de recherche pour l’année à venir. Des ateliers portant sur différentes thématiques comme la saine alimentation, l’image corporelle, l’agriculture urbaine et le mode de vie physiquement actif étaient offerts aux participants.

Les intervenants régionaux et locaux présents provenaient du milieu de la santé, de l’éducation, du communautaire, du sport et des loisirs, du municipal et du transport.

Les informations recueillies serviront également aux chercheurs du Centre de recherche interdisciplinaire universitaire sur la qualité et les saines habitudes de vie à établir leurs priorités de recherche pour la prochaine année.

Selon Jennifer Paré, les préoccupations principales entendues lors de la consultation concernent principalement les jeunes. La réalité des familles vulnérables, soit entre autres, le stress qui découle de leur situation précaire et l’obligation de se priver de choses essentielles,  inquiète une foule d’intervenants.  De plus, la reconnaissance relativement récente des maladies mentales chez les jeunes enfants, comme la dépression et l’anxiété, pousse les acteurs à se pencher sur cette nouvelle réalité afin d’adapter leurs interventions de façon efficiente.

Les participants ont aussi émis le souhait que se développent des infrastructures technologiques et multimédias efficaces, qui permettraient une meilleure accessibilité aux résultats de recherche actuels offrant ainsi aux intervenants la possibilité d’adapter leurs actions « terrain » selon les clientèles.

Outre les jeunes, les problématiques concernant les travailleurs de certains secteurs de l’économie comme l’agriculture ou l’industrie forestière inquiètent les intervenants du terrain. Les travailleurs peuvent faire face à des détresses financière et psychologique dues au contexte économique instable dans ces domaines, les privant des ressources pouvant les aider.

« Les prochaines étapes des chercheurs du centre de recherche sont de revoir les informations recueillies lors de la consultation du colloque en saines habitudes de vie et d’établir des priorités de recherche pour la prochaine année. Nous voulons axer les recherches du centre sur les réalités du terrain afin d’optimiser les résultats de celles-ci » affirme Mario Leone, directeur du centre de recherche.

« Le réseau de la santé et des services sociaux intervient en général sur les individus et non sur les environnements favorables. Mais près de 80 % des facteurs qui contribuent à la santé et au bien-être sont principalement liés aux conditions de vie qui sont à l’extérieur du système de santé. Mettre en place des environnements qui facilitent l’adhésion à un mode de vie physiquement actif et à une saine alimentation est un défi réalisable grâce à la participation dynamique d’acteurs du milieu. Les gestionnaires, les décideurs et les élus qui administrent les ressources financières, humaines et matérielles sont qualifiés d’acteurs leviers » a souligné la présidente de la TIR-SHV et adjointe au directeur de santé publique du Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean, madame Chantal-Anne Moreau.

À propos de la TIR-SHV

Coordonné par le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la TIR-SHV régional compte près d’une quinzaine de partenaires comme le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, le ministère des Transports, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, du ministère de la Famille, ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, du Regroupement loisirs et sports, du Regroupement des centres de la petite enfance, du Centre alternatif de déplacement urbain du Saguenay, de Québec en Forme, du Réseau du sport étudiant, de la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la communauté autochtone de Mashteuiatsh, de l’UQAC ainsi que de la Table régionale des organismes communautaires.

À propos de Québec en Forme

Québec en Forme, issu d’un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon, vise l’adoption et le maintien d’une saine alimentation et d’un mode de vie physiquement actif chez les jeunes Québécois de la naissance à 17 ans, facteurs essentiels à leur plein développement et à leur réussite éducative. Pour ce faire, Québec en Forme accompagne des communautés mobilisées à la grandeur du Québec, collabore avec les acteurs régionaux et soutient des organismes nationaux promoteurs de projets, afin que soient mises en place les conditions nécessaires pour que les jeunes bougent plus et s’alimentent mieux, tous les jours. www.quebecenforme.org

-30-

 

Renseignements :
 
Jennifer Paré
Responsable du plan d’action régional
Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie
418 550-6577
                              
Josée Bourassa
Agente d’information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 2274
 
Marc-Antoine Tremblay
Conseiller en communication
Centre intégré universitaire de la  santé et des services sociaux
du Saguenay–Lac-Saint-Jean
418 545-4980, poste 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *