Communiqués, convocations et invitations

L’UQAC inaugure sa nouvelle Chaire de recherche du Canada en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie

Saguenay, le 16 septembre 2015 – C’est en présence du recteur de l’UQAC, monsieur Martin Gauthier, du Dr Thomas J. Hudson, président et directeur scientifique de l’Institut de recherche sur le cancer de l’Ontario et professeur au département de génétique moléculaire à l’Université de Toronto ainsi que de de nombreux dignitaires et partenaires qu’a eu lieu aujourd’hui l’inauguration de la Chaire de recherche du Canada en environnement et génétique des troubles respiratoires et de l’allergie dirigée par la Dre Catherine Laprise de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Catherine Laprise, professeure-chercheuse au Département des sciences fondamentales de l’UQAC, s’est vue attribuer une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en avril dernier alors que l’honorable Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie), annonçait le financement de 150 chaires de recherche du Canada. Ces chaires sont réparties dans 36 établissements d’enseignement postsecondaire partout au pays. On en compte 791, dont 140 ont été attribuées à des femmes titulaires.

Le cœur des activités de recherche de la Pre Laprise porte sur l’asthme allergique, un type d’asthme où le patient est allergique à un ou plusieurs allergènes. Dans le cadre de la chaire de recherche, elle contribuera à poursuivre l’identification des gènes associés à l’asthme et à l’allergie en portant une attention particulière aux variants génétiques rares et à la façon dont l’environnement (par exemple allaitement ou exposition aux allergènes, au tabac ou reliée au travail) module l’impact de ces gènes dans la maladie.

« C’est une nouvelle déterminante. Elle consolide ce que nous avons construit et nous permet de poursuivre nos collaborations en plus de pouvoir en développer de nouvelles. Cela me procure une sécurité pour mes travaux, et ce, pour les sept prochaines années », affirme Catherine Laprise.

La nouvelle Chaire de recherche du Canada compte plus de cinquante chercheurs issus de plusieurs établissements d’enseignement supérieur notamment l’Université McGill, l’Université de Montréal, l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke, l’Université de Toronto, l’Université McMaster, l’UBC, l’Imperial College of London, l’INSERM U196 et l’Université Harvard. Les champs d’expertise des chercheurs sont variés : cliniciens et chercheurs en génétique humaine, bio-informatique, statistique, génétique fonctionnelle, protéomique, santé respiratoire, santé cardiovasculaire et maladies rares.

Les principales activités ciblées dans le programme de recherche de la Chaire sont la biobanque, l’identification de variants génétiques, le développement d’outils d’analyse pour intégrer la génétique et l’environnement, l’étude fonctionnelle pour comprendre l’impact des facteurs génétiques et environnementaux pour la maladie, l’étude de modèles cellulaires et le développement d’outils de transfert de connaissances.

Pour soutenir ses activités, la Chaire peut compter sur le soutien de nombreux partenaires dont : Les Chaires de recherche du Canada, Les Instituts de recherche en santé du Canada, le Réseau en santé respiratoire du FRQ-S, le Réseau canadien d’excellence AllerGen, le Consortium GABRIEL, le Consortium Acidose lactique, la Fondation Louis-Philippe Gagnon, la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie, la Fondation de l’UQAC et Le groupe Riverin Inc. Ce projet a également été rendu possible grâce à l’appui de la Fondation canadienne pour l’innovation, du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, du Secrétariat aux Chaires de recherche du Canada et de la campagne de financement de l’UQAC.

« Depuis près de 50 ans, l’Université du Québec à Chicoutimi se distingue par sa capacité de découvrir et de créer de nouvelles connaissances en région. Notre université est un chef de file reconnu et consacré dans de nombreux domaines de recherche et d’intervention et cette chaire de niveau 1 est la quatrième qui sera établie à l’UQAC. C’est grâce à des professeurs-chercheurs comme Catherine Laprise et son équipe que nous pouvons continuer à assumer notre leadership bien au-delà de nos frontières régionales. Les retombées de ces travaux de recherche contribueront à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes aux prises avec des problèmes respiratoires chroniques et c’est ici, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, que prend forme cet espoir de vie meilleure », de conclure le recteur, Martin Gauthier, avec fierté.

 

– 30 –

 Sources :
Josée Bourassa, agente d’information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 2274 ▪ josee.bourassa@uqac.ca

Renseignements :
Catherine Laprise, professeure-chercheuse
Département des sciences fondamentales
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5659 ▪ catherine.laprise@uqac.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *