Communiqués, convocations et invitations

[ Rio Tinto / UQAC ] – Rio Tinto et le Centre universitaire de recherche sur l’aluminium (CURAL) de l’Université du Québec à Chicoutimi  reconduisent leur partenariat jusqu’en 2020

COMMUNIQUÉ  |  POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
15 juin 2016

Rio Tinto investit trois millions de dollars sur cinq ans, reconduisant ainsi son partenariat entre le Centre de recherche et développement Arvida (CRDA) et le Centre universitaire de recherche sur l’aluminium (CURAL) de l’Université du Québec à Chicoutimi, située à Saguenay, au Québec.

Étienne Jacques, chef des opérations, Métal primaire, Rio Tinto Aluminium souligne : « Rio Tinto est fier de réaffirmer son engagement envers ce programme intégré de recherche et développement avec le CURAL. En plus d’assurer la continuité de sa collaboration jusqu’à la fin de 2020, ce partenariat permet de renforcer la position de la région parmi les chefs de file mondiaux en matière de recherche et de développement de l’aluminium. »

Ce partenariat démontre également l’importance de la collaboration entre les universités et le secteur privé. Il souligne l’engagement de Rio Tinto au Québec. Depuis près de 20 ans, cette coopération a contribué au développement de scientifiques et d’une relève hautement spécialisée à l’appui de l’industrie de l’aluminium québécoise.

Fréderic Laroche, directeur, CRDA, Rio Tinto Aluminium affirme : « Les projets identifiés par le CURAL dans la poursuite de son mandat avec Rio Tinto visent principalement la croissance de nos programmes axés sur la bauxite et l’alumine, ainsi que la consolidation de notre leadership technologique dans l’industrie de l’aluminium. »

Stéphane Allaire, doyen de la recherche et de la création, UQAC mentionne : « L’entente de recherche et développement que nous soulignons aujourd’hui représente un jalon supplémentaire au partenariat historique que l’UQAC entretient avec Rio Tinto. Un partenariat d’une importance particulière du fait qu’il combine de façon synergique deux éléments cruciaux contribuant au développement régional: l’accès à des lieux proximaux de formation et de qualité ainsi qu’un bassin d’emplois important. Un partenariat qui témoigne de l’engagement de l’UQAC à collaborer avec les acteurs de sa communauté d’appartenance. »

Daniel Marceau, directeur, CURAL conclut : « La renommée du CURAL est sans contredit le fruit d’une conjoncture favorable entre la présence de chercheurs talentueux et l’apport de défis de haut niveau par l’industrie de l’aluminium. En ce sens, Rio Tinto aura eu un impact majeur sur le développement de notre savoir-faire. Dans le domaine de la séparation solide-liquide, l’expertise du CURAL aura permis des avancées technologiques de pointe, qui sont encore aujourd’hui parmi les plus avancées au monde. »

À propos du CURAL
Le CURAL a comme principal objectif de réunir les forces vives de l’Université du Québec à Chicoutimi dont les activités de recherche sont orientées dans le domaine de l’aluminium. Plus spécifiquement, le CURAL vise la mise en commun des expertises de recherche, des ressources humaines et physiques, la préservation des acquis ainsi que le maintien d’une masse critique dans un domaine de recherche hautement prioritaire à l’UQAC. Il concentre à lui seul, dans ses quatre unités de recherche (GRIPS, GRAM, LM2SA et GRUSSL), au-delà de 25 années d’expertise allant de la recherche sur les matières premières aux procédés de transformation de l’aluminium en passant par celui dédié à la production de ce métal gris. Il regroupe aujourd’hui près d’une vingtaine de professeurs, une cinquantaine d’étudiants aux cycles supérieurs et chercheurs postdoctoraux. Bénéficiant d’une solide réputation à l’échelle internationale, le CURAL maintient aujourd’hui de solides collaborations avec les centres de recherche publics et privés œuvrant dans le domaine de l’aluminium.

Rio Tinto engagé au Canada
Avec plus de 11 000 employés travaillant dans plus de 35 établissements partout au pays, Rio Tinto est la plus grande société minière et métallurgique au Canada. Nos opérations comprennent des intérêts miniers, de minerai de fer, de diamants et de dioxyde de titane, ainsi que des activités d’exploration, des centres de recherche et développement, des installations portuaires et ferroviaires et de fabrication d’alumine. Nos installations hydroélectriques au Québec et en Colombie-Britannique alimentent nos opérations d’électrolyse qui produisent l’aluminium le plus responsable au monde et ayant la plus faible empreinte carbone. Enfin, Montréal abrite le siège mondial du groupe Aluminium de Rio Tinto.

Contacts :

Université du Québec à Chicoutimi
Marie-Karlynn Laflamme
418-545-5011 poste 5006
Marie-Karlynn_Laflamme@uqac.ca 
Relations médias
Rio Tinto Aluminium
Saguenay – Lac-Saint-Jean
Xuân-Lan Vu
418 718-4005
xuan-lan.vu@riotinto.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *