Actualités

L’UQAC reçoit un prix prestigieux en reconnaissance de ses réalisations avec la Chine

L’UQAC recevait dernièrement l’honneur d’argent dans la catégorie « Prix d’excellence en éducation » du Conseil d’affaires Canada-Chine (CCBC). C’est à l’occasion de la 5e édition du gala de remise des prix d’excellence du CCBC, tenu le 2 décembre dernier à Toronto, qu’a été décernée à l’Université cette reconnaissance témoignant de son parcours remarquable dans le pays du milieu.

C’est en raison de ses réalisations exceptionnelles avec la Chine que l’UQAC s’est vu attribuer la seconde place. En nomination parmi des dizaines d’universités canadiennes, l’UQAC a mis la main sur le prix d’argent et partage ainsi le palmarès avec l’Université de Calgary (bronze) et l’Université d’Alberta (or). L’honneur souligne notamment le travail de l’UQAC en ce qui a trait aux partenariats de recherche,

L’UQAC en Chine : historique
L’UQAC amorce ses activités en Chine au cours des années 70, alors qu’elle travaille à des projets conjoints de recherche. Elle débute la délocalisation de programmes à partir de 2001, grâce à une accréditation fort sélective du ministère de l’Éducation chinois, pour son programme de maîtrise en gestion de projet (MGP). Les années passent, de nouveaux partenaires s’ajoutent : ainsi à la Guizhou University (Guiyang) se joignent la Tianjin University of Technology et la Zhejiang Gongshang University (Hangzhou). Le projet prend de la maturité, le corps professoral s’adapte au système local ainsi qu’aux étudiants aux profils variés.

Quelques années plus tard, notre partenaire de Tianjin tisse des liens avec une entreprise dans le secteur de l’ingénierie, la Beijing Construction Engineering Group, pour la formation de ses employés. Une demande est alors adressée à l’UQAC afin d’ouvrir un programme de 1er cycle en sciences informatiques, requête à laquelle le Département d’informatique et de mathématique (DIM) répond lors des mois suivants. Le contingent de programmes, d’étudiants et de professeurs s’agrandit : l’UQAC se dote ainsi d’une équipe diversifiée pour faciliter la gestion et le développement afin d’accompagner le secrétaire exécutif dans sa mission académique.

C’est en 2012 que le programme de baccalauréat en animation 3D et design numérique fait son apparition en double diplomation sur le campus de Tianjin. La première cohorte était diplômée en juin 2016 en grande pompe avec une délégation de l’ambassade canadienne, du bureau québécois, du ministère de l’Éducation chinois et de la presse locale.

La notoriété de l’UQAC ne cesse de progresser et les gagnants de cette ascension demeurent les étudiants. Parallèlement, ils sont plus d’une centaine annuellement sur le campus saguenéen à avoir choisi l’UQAC comme destination d’études où, très souvent, ils apprennent le français et cheminent au premier cycle de même qu’aux cycles supérieurs.

Ce projet d’envergure démontre bien le travail acharné au fil des ans d’une équipe multisectorielle intercontinentale. L’UQAC souhaite remercier son corps professoral – qui transmet connaissances et savoir sans frontières, sans barrières et avec diligence, respect et ouverture – ainsi que la communauté universitaire, qui fait preuve au quotidien de souplesse et de vision afin de faire rayonner l’institution sur la scène internationale.

Source :
Service des communications et des relations publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5006 | communications@uqac.ca


PHOTO : Peter Kruyt, Président du Conseil d’Administration CCBC et Vice-Président Power Corporation Canada, Dominique Bouchard, vice-recteur aux ressources de l’UQAC, et Wang Wentian, chargé d’affaires à l’ambassade de la R.P. Chine au Canada

© CCBC 2016
Crédit photo: Kayce Photography


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *