Actualités

L’UQAC et Desjardins s’unissent pour favoriser l’accès à l’éducation financière et au transport alternatif

L’Université du Québec à Chicoutimi et Desjardins sont heureux d’annoncer un partenariat qui permettra aux étudiants d’avoir accès à de la formation et à des conseils sur la gestion de leurs finances personnelles tout au long de l’année.

C’est dans le cadre d’échanges visant d’abord à soutenir le projet Accès libre que Desjardins et l’UQAC ont fait le constat d’un réel besoin en matière d’éducation  financière au sein de la communauté étudiante, constat ayant mené à une entente de partenariat qui va aujourd’hui bien au-delà de l’objectif de départ. En plus d’offrir quelque 250 000 $ pour permettre aux étudiants de voir le montant qui leur donne un accès sans limites au service de transport alternatif diminué, Desjardins s’est engagé à investir humainement et financièrement afin que l’UQAC puisse permettre aux étudiants de bénéficier de conseils et de séances de formation au sujet de la gestion de leurs finances personnelles. « La mise en place d’une zone Desjardins est l’outil novateur que nous nous donnons afin d’apporter une réponse concrète aux préoccupations  exprimées par la direction de l’UQAC. Nous sommes persuadés qu’en partageant le quotidien des étudiants, nous serons  à même d’agir significativement sur leurs connaissances en matière de finances personnelles ainsi que sur leur capacité à prendre des décisions éclairées et de faire de bons choix en tant que consommateur, étudiant et travailleur », a mentionné M. Stéphane Breton, vice-président Service aux membres et clients au Mouvement Desjardins.

Du côté de l’UQAC, le souhait de faire une place à Desjardins en ses murs a été motivé par les besoins importants de la communauté étudiante en ce qui a trait à l’adoption de saines habitudes financières. « Nous sommes fiers d’annoncer que Desjardins a consenti à y investir un montant considérable et que leur mission d’éducation financière, par le fait même, rejoint la nôtre. Les chiffres des étudiants ayant recours à de l’aide financière ainsi qu’aux différents services de soutien financier offerts par le service aux étudiants parlent d’eux-mêmes. Par exemple, plus de 1 700 étudiants ont eu recours à l’aide financière l’an passé. Il faut y voir » a déclaré la rectrice, Nicole Bouchard.

Keven Desgagné, président du MAGE-UQAC, a pour sa part tenu à mentionner que le partenariat d’aujourd’hui est le fruit d’un travail collectif pour lequel les étudiants ont pris une large part. « Nous avons travaillé de pair avec les représentants de l’UQAC et de Desjardins afin que ce projet respecte nos valeurs et nos principes fondamentaux. Nous avons eu la chance de réfléchir le projet sur la base des besoins des étudiants que nous représentons et c’est avec une grande fierté que nous voyons ce partenariat se concrétiser. »

La zone Desjardins sera située dans le centre social et toute la communauté universitaire est invitée à y rencontrer la ressource qui sera disponible une vingtaine d’heures par semaine.

Quelques précisions concernant les conditions financières des étudiants

Pour l’année 2016-2017, on compte :

  • 1 741 étudiants qui ont reçu de l’aide financière aux études
  • 9 étudiants qui ont reçu des dons du Fonds humanitaire
  • 31 étudiants qui ont reçu une somme d’argent provenant des Fonds de dépannage
  • 42 étudiants qui ont reçu des bons d’épicerie
  • 17 étudiants qui ont participé à l’atelier « Trucs et conseils » en matière de gestion financière

La précarité financière est donc le lot de plusieurs de nos étudiants. De plus, la plus récente des études ICOPE[i]  nous apprend que 25 % de nos étudiants du premier cycle travaillent plus de 30 heures par semaine. Ce nombre augmente à 35 % pour nos étudiants des cycles supérieurs. Aussi, 29 % de nos étudiants jugent leur situation financière précaire alors que 60 % d’entre eux doivent financer leurs études à l’aide de plusieurs sources de revenus. De plus, 18 % de nos étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs ont des enfants à charge. Finalement, 21 % des étudiants parents au premier cycle assument seuls la charge parentale en termes financiers.

PHOTO :
Nicole Bouchard, rectrice de l’UQAC, Keven Desgagné, président du Mouvement des associations générales étudiantes de l’UQAC (MAGE-UQAC) et Stéphane Breton, vice-président Service aux membres et clients au Mouvement Desjardins

[i] http://www.uquebec.ca/reseau/fr/contenu/icope-une-enquete-au-service-des-etudiants

Le Service des communications et des relations publiques (SCRP) de l’UQAC planifie, coordonne et dirige les activités de communication de l’Université. Il voit à l’élaboration des moyens appropriés pour informer le public interne et externe des activités et programmes offerts par l’UQAC ainsi que de l’actualité universitaire. Il assume également la responsabilité des relations avec les médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *