TECFÉE – Modalités d’application

A. Adoption d’un test unique

« Le Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE) est l’instrument unique pour attester la maîtrise du français écrit chez des enseignantes et des enseignants en exercice ou en formation initiale à l’enseignement […]. Le MELS le reconnaît comme le test unique de certification en français écrit pour l’enseignement aux fins de délivrance des autorisations d’enseigner. »

(Source : Politique et modalités relatives au TECFÉE (ADÉREQ), 14 avril 2009)

B. Modalités d’application, UQAC (juin 2012, août 2015, juin 2018)

Mesures en vigueur pour TOUS les étudiants des programmes en enseignement (à partir de la cohorte 2008) en conformité avec la Procédure relative à l’évaluation de la qualité du français écrit dans les programmes en enseignement (CAD-9847).

1. Modalités relatives au test diagnostique (DIAGRAM)

  • Tout étudiant admis dans un programme en enseignement à l’UQAC est convoqué par le Centre de la communication orale et écrite à un test diagnostique en français écrit, et ce, avant le début de son premier trimestre d’études. Ce test, appelé DIAGRAM, a une fonction indicatrice, puisqu’il permet d’informer l’étudiant de ses compétences actuelles et des mesures à prendre avant sa première passation du Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE).
  • L’étudiant doit obligatoirement se présenter au test diagnostique à la date où il a été convoqué.
  • L’étudiant qui ne se présente pas à ce test diagnostique est réputé y avoir échoué et il doit obligatoirement s’inscrire à deux cours de français exigés par l’institution (7LNG109 – Français I et 7LNG119 – Français II).
  • L’étudiant qui ne peut se présenter au test doit, dans les cinq jours ouvrables suivant la date de passation du test, adresser une demande écrite au Centre de la communication orale et écrite (CCOE) pour le reprendre. Si les motifs sont jugés valables, la demande est acceptée et une seconde possibilité de passation est offerte à l’étudiant. Dans le cas contraire, la demande est refusée et l’étudiant est réputé avoir échoué au test.
  • Comme certaines questions du test doivent être corrigées manuellement, l’étudiant prendra connaissance du résultat de son test dans les jours suivant la passation.
    • Si le résultat se situe entre 50 % et le seuil de réussite fixé pour son programme, l’étudiant doit obligatoirement s’inscrire au cours de français prévu par l’Université (7LNG106 – Orthographe et grammaire de base) et le réussir. Ce cours est considéré hors programme.
    • Si le résultat est inférieur à 50 %, l’étudiant doit obligatoirement s’inscrire aux deux cours d’appoint en français identifiés par l’Université (7LNG109 – Français I et 7LNG119 – Français II) et les réussir. Ces cours sont considérés hors programme.
  • Le ou les cours de français prévus par l’Université en cas d’échec au test diagnostique doivent être suivis durant la première année d’études pour que l’étudiant soit autorisé à s’inscrire à la première passation du TECFÉE. Toutefois, l’autorisation de s’inscrire à une première reprise du TECFÉE est conditionnelle à la réussite de ce ou ces cours. En cas d’échec au cours, l’étudiant doit le reprendre au trimestre suivant. Il est à noter que l’étudiant qui a deux cours à suivre doit réussir le 7LNG109 avant de s’inscrire au 7LNG119.

2. Modalités relatives au Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE)

  • Le Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE) doit être réussi avant l’inscription au troisième stage pour les étudiants inscrits aux baccalauréats de formation en enseignement (7080, 7104, 7207, 7208, 7209, 7651, 7653, 7654, 7665, 7666, 7991 et 7992). Pour ce qui est des étudiants inscrits au baccalauréat de formation en enseignement professionnel (7246), ils doivent réussir le TECFÉE avant l’inscription au quatrième stage et avant l’obtention de 45 crédits, excluant la reconnaissance des acquis en lien avec la compétence disciplinaire.
  • Pour pouvoir s’inscrire à son troisième stage, l’étudiant doit avoir réussi le TECFÉE au plus tard le 15 décembre pour les stages du trimestre d’hiver ou au plus tard à la passation prévue en juin à l’UQAC pour les stages du trimestre d’automne.
  • Les étudiants doivent se présenter aux passations du TECFÉE organisées à l’UQAC. Il ne leur est pas permis de passer le test dans une autre université, à moins de circonstances très exceptionnelles. Dans un tel cas, l’étudiant doit présenter une demande écrite au Centre de la communication orale et écrite (CCOE). La demande sera examinée conjointement par le CCOE et la direction du programme concerné. Cette dernière avise par écrit l’étudiant de la décision.

 

3. Première passation du Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE)

  • L’autorisation de la direction de programme est nécessaire pour pouvoir s’inscrire à chacune des passations du test. L’étudiant autorisé à s’inscrire doit acquitter les frais auprès du Centre d’évaluation du rendement en français écrit (CÉFRANC), et ce, dans les délais prescrits.
  • Tout étudiant inscrit à un programme en enseignement à l’UQAC, et qui remplit les conditions qui suivent, est tenu de se présenter à une première passation du TECFÉE à la fin de la première année de son programme. Pour être autorisé à s’inscrire à ce test, l’étudiant doit avoir complété 30 crédits dans ce programme ou être en voie de les compléter (1). Il doit aussi satisfaire à la condition d’avoir suivi  et réussi le ou les cours de français liés au test diagnostique (7LNG106 – Orthographe et grammaire de base ou 7LNG109 – Français I et 7LNG119 – Français II) ou d’y être inscrit.
  • Les étudiants complétant leur première année d’études dans un programme en enseignement qui répondent aux conditions précédentes sont tenus de se présenter au test de certification en français écrit lors de la passation qui leur est réservée au mois d’avril.  Ils ne sont pas autorisés à faire le test lors des passations réservées aux reprises. Par conséquent, en cas d’absence à la passation prévue pour eux, ils devront se présenter en avril de l’année suivante.
  • À la suite de cette première passation du TECFÉE, l’étudiant qui n’atteint pas le seuil de réussite exigé dans les deux parties du test doit immédiatement entreprendre un processus d’amélioration de ses compétences en français écrit.

(1) Pour ce qui est de l’étudiant inscrit au baccalauréat en enseignement professionnel, il doit avoir complété 30 crédits de cours avant de se présenter à une première passation du TECFÉE. Il doit aussi satisfaire à la condition d’avoir suivi et réussi le ou les cours de français liés au test diagnostique (7LNG106 – Orthographe et grammaire de base ou 7LNG109 – Français I et 7LNG119 – Français II) ou d’y être inscrit.

4. Seuil de réussite, droit de reprise et suivi

  • L’étudiant qui réussit les deux volets du test (code linguistique et rédaction) poursuit son programme. Le seuil de réussite pour chacun des deux volets est de 55 % pour la formation en enseignement professionnel (7246) et pour la formation en enseignement des langues secondes (7104 ou 7207). Pour tous les autres programmes en enseignement (7080, 7208, 7209, 7651, 7653, 7654, 7665, 7666, 7991, 7992), le seuil de réussite est fixé à 70 %.
  • Pour être autorisé à s’inscrire à une reprise, l’étudiant doit obligatoirement avoir réussi le ou les cours de français liés au test diagnostique (7LNG106 – Orthographe et grammaire de base ou 7LNG109 – Français I et 7LNG119 – Français II). L’étudiant ne reprend que la partie échouée du test. Une seule reprise par trimestre est autorisée.
  • Un étudiant qui s’inscrit à la première passation du test à la fin de sa première année d’études (trimestre d’hiver) ne sera pas autorisé à faire une reprise au trimestre d’été qui suit.
  • L’étudiant qui après deux passations est en échec aux deux parties du test, ou celui qui après trois passations n’a pas réussi une des deux parties du test, sera orienté par sa direction de programme vers le CCOE afin de convenir d’un plan de travail visant l’amélioration de ses compétences en français. La réalisation de ce plan de travail sera exigée avant que l’étudiant ne puisse se présenter à une reprise du test.
  • La décision de la direction de programme de ne pas autoriser l’inscription au TECFÉE s’appuie sur les données relatives au cheminement de l’étudiant et à son engagement dans un plan d’amélioration de ses compétences en français écrit (assiduité au cours ou aux ateliers, résultats obtenus, travail effectué, réalisation d’un plan de travail, etc.).

5.  Exemption

  • L’étudiant qui a réussi le TECFÉE dans une autre université que l’UQAC ou qui possède un brevet d’enseignement délivré au Québec peut demander une exemption. La demande écrite doit être accompagnée des pièces justificatives originales et acheminée à la direction du programme au cours du premier trimestre d’admission. La demande est examinée conjointement par le CCOE et la direction du programme concerné.  Cette dernière avise par écrit l’étudiant de la décision.

 

Source : Procédure relative à l’évaluation de la qualité du français écrit dans les programmes en enseignement, UQAC.