PAP_imageChaireTrauma1038X576E16-01

Accueil

Logo_ChaireTrauma-01

Dans un contexte où les tragédies et les sinistres collectifs sont de plus en plus fréquents et graves, il s’avère pertinent d’identifier les éléments susceptibles de maintenir ou d’exacerber la vulnérabilité de certains segments de la population plus vulnérables que d’autres face à de tels événements afin d’être en mesure d’élaborer et de mettre en application des interventions biopsychosociales pré- et post-désastre destinées à rehausser leurs capacités d’adaptation et prévenir l’aggravation des problèmes préexistants. Cette Chaire de recherche institutionnelle sur les évènements traumatiques, la santé mentale et la résilience des individus permettra de constituer un corpus de connaissances en la matière. Cette Chaire se propose de réaliser, au cours des prochaines années, diverses activités de recherche, de transfert des connaissances et de formation dont le but principal demeure celui d’outiller, de soutenir et d’accompagner les intervenants des organismes publics, communautaires ainsi que les municipalités dans le soutien aux personnes vulnérables confrontés à divers types d’événements traumatisants. Les différents axes de cette Chaire vise aussi à identifier les bonnes pratiques psychosociales qui  arrivent à prévenir la détérioration de l’état de santé mentale des personnes en cas de tragédies et de catastrophe macrosociale.

Depuis 1996, la titulaire de cette Chaire se penche sur les conséquences de catastrophes et des événements traumatiques sur la santé des victimes et des intervenants. De la crise du verglas, en passant par l’étude des inondations et des glissements de terrain majeurs jusqu’au drame de Lac-Mégantic, elle cherche à mieux documenter les stratégies d’adaptation et de résilience individuelle afin de développer des outils d’intervention qui répondent aux besoins des victimes directes et indirectes. Les étudiants de tout cycle d’étude pourront s’intégrer au sein d’une équipe de chercheurs provenant de différentes disciplines des sciences humaines et sociales qui sont  intéressés  à documenter les effets de l’exposition à un événement traumatisant  sur la santé des individus et à leur  processus de résilience.