autochtone5

Coup de zoom sur le Pavillon de la culture des peuples autochtones Rio Tinto de l’UQAC

Inauguré à la fin de l’année 2016, le nouveau pavillon de l’UQAC revêt une architecture à l’image des peuples autochtones tout en s’intégrant parfaitement au pavillon principal à proximité. Le nouveau pavillon renferme en plus des espaces de bureaux du Centre des Premières Nations Nikanite, une aire de vie pour les étudiants, un centre de documentation, une salle de conférence, une halte-garderie, ainsi que plusieurs espaces de service et de bureaux flottants et polyvalents. Un espace est également dédié à la Boite Rouge Vif, un organisme de promotion et de diffusion d’art autochtone. Un atelier et un entrepôt leur ont été aménagés en synergie avec les autres usagers. Les espaces privés et les usages non complémentaires comme la halte-garderie ont été aménagés stratégiquement dans le projet afin de respecter une progression des espaces publics vers les espaces privés et administratifs.

autochtone0

autochtone1

Capture-3

Plusieurs innovations et solutions ont dû être avancées dans le projet afin d’assurer la réussite de celui-ci. En effet, en plus du site complexe de par l’imposant pavillon principal, l’orientation du projet, son aménagement intérieur ainsi que sa matérialité sont conçus en fonction de cette complexité. L’ombre créée par le pavillon principal, la zone végétalisée à l’Est, le lien souterrain à créer avec le pavillon principal, l’espace extérieur dédié pour la Halte-garderie à aménager, ainsi que plusieurs autres intrants, ont donné un sens au projet et ont orienté le concept à élaborer. L’ensemble des problématiques et des défis ont été relevés par l’innovation et par des solutions architecturales originales et dynamiques tout en respectant les principes de base du développement durable et de l’efficacité énergétique.

Capture-5

autochtone2

Les matériaux régionaux comme le bois et l’aluminium ont été utilisés et la structure réalisée entièrement en bois, lamellé-collé pour la partie aire de vie et ossature légère pour la partie administrative, a contribué à l’originalité du nouveau pavillon. L’orientation et la grande présence des fenêtres amènent dans les matinées et les après-midis d’hiver un réchauffement de l’aire de vie qui diffuse la chaleur dans les différents espaces à bureaux. L’été, la grande toiture protège l’intérieur des rayons directs du soleil tout en permettant d’avoir une luminosité naturelle importante avec une généreuse fenestration au nord pour les espaces à bureaux. L’empreinte du pavillon étant réduite par l’optimisation des espaces, un aménagement paysager extérieur en bordure du nouveau pavillon a été conçu de manière à étendre son implantation et s’affirmer sur le site.

autochtone4

En effet, l’aménagement paysager, qui se déploie avec une multitude de sentier et d’enrochement naturel qui épouse des formes rappelant les paysages nordiques québécois, renforce le sentiment d’appartenance à la communauté autochtone. Il constitue en soi le premier contact avec le nouveau pavillon à l’extérieur. Plusieurs petits îlots extérieurs ont été créés pour la communauté, tout en bonifiant la zone végétalisée d’arbres matures qui était déjà en place. Le projet devient ainsi un grand parc accessible pour l’ensemble de la communauté universitaire, tout en s’assumant comme une vitrine sur l’art et l’histoire des peuples autochtones.

Capture-4

Capture

Le projet en bref

  • Propriétaire : Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
  • Année de la construction : 2016
  • Type de bâtiment : édifice institutionnel
  • Aire du bâtiment : 725 m² / 7 800 p²
  • Nombre d’étages : 1 étage + 1 sous-sol

Équipe projet

Produits

Produits de structure

  • Structure principale (porteuse) : structure de bois lamellé-collé avec platelage de bois de la compagnie Goodfellow + ossature légère

Produits d’apparence

  • Parement murs extérieurs :  revêtement en déclin de pin teint en usine de la compagnie Juste du Pin

Voir aussi :

Photos : Alexandre Simard, MDO Architectes , et Paul-Henri Callens.

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *