Pierre Thibault, architecte

Le matériau bois selon l’architecte Pierre Thibault

«Le bois est un matériau extraordinaire, omniprésent dans notre culture. Il nous rapproche de notre environnement en établissant une proximité avec le contexte naturel. Je pense que cette proximité rend heureux. Le bois a du vécu, il gagne en qualité avec le temps: c’est un matériau vivant qui donne une profondeur à l’architecture. Il a cette qualité de faire des constructions intemporelles.»

 – Pierre Thibault, architecte –

Pierre Thibault est un amoureux des paysages du Québec. Cet architecte québécois de renom, qui appuie sa démarche de conception sur une interaction constante entre l’être humain et le territoire à habiter, est reconnu pour ses bâtiments conçus en harmonie avec la nature. Réseau espace-bois l’a rencontré pour connaitre sa vision du matériau bois.

Q – Vous êtes reconnus pour être un architecte près de la nature, le bois étant une matière naturelle, s’agit-il pour vous d’un matériau de prédilection. L’utilisez-vous dans tous vos projets? Quelles sont vos essences favorites?

R – C’est définitivement un matériau que nous favorisons: la plupart de nos projets en intègrent, que ce soit pour l’extérieur, pour la structure ou à l’intérieur. Le bois fait dialoguer la construction avec son contexte. Cela en plus d’avoir un bilan carbone négatif: il emprisonne le carbone, ce qui en fait un choix naturel pour une architecture durable. Nous privilégions les essences indigènes, locales. Le cèdre de l’Est et le mélèze à l’extérieur ont une durée de vie surprenante. À l’intérieur, nous utilisons le pin, le merisier et l’érable.

© Alain Laforest La centrale hydro-électrique de Val-Jalbert est une réalisation de l’Atelier Pierre Thibault mettant en valeur le matériau bois.
© Alain Laforest
La centrale hydro-électrique de Val-Jalbert est une réalisation de l’Atelier Pierre Thibault mettant en valeur le matériau bois.

Q – Le Québec permet depuis peu la construction d’édifices en hauteur (12  étages) en structure bois. Selon vous est-ce que les professionnels de la construction profiteront de cette nouvelle réglementation pour utiliser davantage le matériau bois sous différentes formes?

R – On a longtemps pensé que le bois était un matériau de seconde classe, inférieur à l’acier ou au béton. Mais il ne faut pas chercher loin pour voir des exemples fabuleux d’architecture en bois: il suffit de regarder certaines de nos granges. On commence tout juste à redonner au bois la place qui lui revient. C’est un peu ironique de voir que ce matériau est si peu valorisé, alors qu’il prend une place prépondérante dans notre culture. Je pense qu’il est important d’insister sur son intégration dans l’architecture contemporaine, d’autant plus qu’il s’agit d’un matériau renouvelable, accessible et sain; à condition, bien sûr, de s’assurer d’une culture durable.

 Q – Comment faire pour redonner au bois ses lettres de noblesse en construction, notamment dans le cadre de projets non-résidentiels?

R – Il est important de l’utiliser, de faire l’effort supplémentaire de s’y intéresser. Les projets non-résidentiels sont une belle opportunité de faire valoir le bois. En réalité, nous passons la majeure partie de notre temps éveillé ailleurs que dans un environnement domestique. Les bâtiments publics ont une grande influence sur notre qualité de vie, d’où l’importance de s’y intéresser. Le bois peut servir à bonifier les environnements collectifs, que ce soit par l’utilisation en structure, en revêtement ou en mobilier. Nous l’avons récemment mis en pratique avec le siège social Desjardins à Louiseville et la centrale hydro-électrique de Val-Jalbert.

© Alain Laforest Centrale hydroélectrique de Val-Jalbert
© Alain Laforest
Centrale hydroélectrique de Val-Jalbert

Q – Quelles sont les plus récentes innovations et les nouveaux produits novateurs en architecture concernant le matériau bois?

R – Le CLT est une innovation décidemment intéressante. Il ouvre la porte à des solutions architecturales complètement nouvelles. Les murs-rideaux en bois sont aussi intéressants: c’est une technologie qui est à ses débuts. C’est avec ces innovations que nous pourront rendre le bois réellement essentiel en architecture.

Q – Faites votre Top 10 des plus beaux bâtiments en bois (Québec, Canada et ailleurs dans le monde).

  1. Le Pavillon Kruger de l’Université Laval
    ABCP (Québec, Canada)
  1. Le Stade de soccer de Montréal
    Saucier + Perrotte (Montréal, Canada)
  1. Les maisons de MacKay-Lyons Sweetapple
    MacKay-Lyons Sweetapple (Halifax, Canada)
  1. L’édifice à bureaux Tamedia
    Shigeru Ban (Zurich, Suisse)
  1. Musée d’art d’Aspen
    Shigeru Ban (Aspen, États-Unis)
  1. Nest We Grow
    Kengo Kuma (Hokkaido, Japon)
  1. Musée Yusuhara Wooden Bridge
    Kengo Kuma (Kochi, Japon)
  1. Terminal Yokohama
    Foreign Office Architects (Yokohama, Japon)
  1. Abri pour les ruines for romaines
    Peter Zumthor (Coire, Suisse)
  1. Église communautaire Knarvik
    Reiulf Ramstad (Knarvik, Norvège)

Photo d’entête :  © Hélène Bouffard

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *