Institut Odje Bougoumou

Un mariage entre culture, tradition et architecture

Institut culturel cri Aanischaaukamikw,
Oujé-Bougoumou, Nord-du-Québec

L’Institut culturel cri Aanischaaukamikw, d’Oujé-Bougoumou, marie architecture contemporaine, institutionnelle et traditionnelle, en plus de mettre en valeur le matériau bois.

Cet édifice érigé en 2011, selon les plans de la firme Rubin & Rotman architectes, démontre bien toute la flexibilité et l’originalité qu’amène le bois dans une construction.

Un bâtiment inspiré du sabtuan

Institut Odje Bougoumou_3
Photo : Mitch Lenet
Institut Odje Bougoumou_2
Photo : Mitch Lenet

L’Institut culturel cri Aanischaaukamikw a pour mission de transmettre aux générations à venir la culture traditionnelle crie dont il s’inspire. Le concept du bâtiment s’appuie sur l’architecture de la maison longue traditionnelle du peuple cri, le sabtuan, et sur la situation contextuelle du village d’Oujé-Bougoumou. Dans ce village construit en 1992, unique à bien des égards, les principaux bâtiments publics ont été regroupés à l’intérieur d’un immense cercle situé au centre du village. L’Aanischaaukamikw complète l’aménagement de cet espace où se trouve également l’édifice du conseil de bande.

Un édifice à vocation communautaire

Doté d’une salle d’exposition conçue selon des normes muséales internationales, l’Aanischaaukamikw est à la fois musée et lieu de rassemblement. Le rez-de-chaussée accueille des activités communautaires, spectacles de danse et de musique, de même que des rencontres plus intimes avec des conteurs et des aînés.  À l’étage inférieur, on retrouve les bureaux des associations vouées à la préservation de la langue, des méthodes de chasse, des arts et de l’artisanat cris ainsi qu’à la promotion du tourisme.

Comme l’explique l’équipe de Rubin & Rotman architectes, le bois est omniprésent dans ce bâtiment puisqu’il évoque l’importance primordiale de la forêt pour le peuple cri. D’autre part, une attention toute particulière a été portée à la transposition d’éléments symboliques, liés à l’habitat traditionnel cri, dans ce bâtiment contemporain. Le plan ouvert et la transparence du rez-de-chaussée font de l’Institut le cœur de la communauté.

En terminant, soulignons que L’Institut culturel cri Aanischaaukamikw, bâtiment construit dans le Nord-du-Québec, a été conçu dans une optique de développement durable et que le projet est en attente d’une certification LEED.

Source : V2com.biz
Crédit photos : Mitch Lenet

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *