Ghyslaine McClure, Ph.D.


La récipiendaire du prix 2016
Ghyslaine McClure, Ph.D.

Pour ses contributions à la modélisation des effets mécaniques du délestage de la glace sur les lignes électriques aériennes


La Dre Ghyslaine McClure est professeure titulaire au département de génie civil et mécanique appliquée de l’Université McGill depuis janvier 1991. Elle est née à Saint-Germain-de-Grantham, Québec, Canada. Elle a complété ses études de génie civil à l’École Polytechnique de Montréal (B.Ing. 1980) et,  après quelques années de pratique en ingénierie de lignes, elle a complété sa maîtrise au Massachusetts Institute of Technology (SM 1984) et finalement son doctorat à l’École Polytechnique (PhD 1989). Sa thèse portait sur la simulation numérique des effets dynamiques transitoires sur les supports de lignes aériennes causés par les bris de conducteurs.

À l’emploi d’Hydro-Québec après ses études doctorales, la Dre McClure supervise un projet de recherche sur le délestage de la glace sur les lignes en collaboration avec l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ). Ont suivi pas moins de 25 années de projets de recherche et collaborations sur le sujet, impliquant la formation d’une vingtaine d’étudiants aux cycles supérieurs, dont plusieurs ont d’ailleurs été co-supervisés avec le Professeur Farzaneh.

Avec ses nombreux collaborateurs, étudiants et chercheurs établis, la Dre McClure a contribué à plusieurs travaux expérimentaux, en laboratoire et en pleine grandeur, lesquels ont servi de matière de base au développement de plusieurs modèles de délestage mécanique au moyen d’analyses computationnelles par éléments finis. Ses travaux les plus récents, menés avec le Dr Kunpeng de la Chine ont permis de boucler la boucle sur le problème du détachement des dépôts de givre des conducteurs. Ils prennent en considération les forces d’adhésion et de cohésion dans la simulation du comportement dynamique transitoire de sections de lignes complètes soumises à des chocs variés causant des situations de délestage. Un tel outil de simulation peut répondre à plusieurs applications pratiques liées notamment à la gestion des méthodes artificielles de délestage.