La littérature précaire. De Pierre Bost à Pierre Herbart

Littérature précaire

Éditions Universitaires de Dijon, 2016, 145 p.

Depuis les années 1980, la redécouverte de romanciers oubliés de la première moitié du XXe  siècle a permis d’apprécier différemment l’activité littéraire de cette période faste. Complexe, partielle et partiale, cette histoire, dominée par Gide et la NRF, Proust, Aragon, Céline, Malraux et quelques autres, relègue dans l’oubli (au mieux dans l’ombre) bon nombre d’auteurs, pourtant doués, qui […]

Lire la suite


Grandeurs et misères de l’écrivain national. Victor-Lévy Beaulieu et Jacques Ferron

Grandeurs

Nota bene, 2014, 380 p.

Parmi les « pères littéraires » que s’est donné Victor-Lévy Beaulieu, Jacques Ferron occupe une place à part : il est, aux yeux du cadet, le grand écrivain. Dans les mêmes années, Ferron éprouve pour Beaulieu une vive admiration, le percevant comme le premier écrivain de sa génération, comme la promesse des grands jours : « Il devra tout à son pays, […]

Lire la suite


La fiction du héros. L’œuvre de Daniel Poliquin

Fiction

Nota bene, 2011, 221 p.

L’œuvre narrative de Daniel Poliquin occupe une place importante dans la littérature contemporaine du Québec et du Canada. Animée principalement par un questionnement complexe sur l’identité et l’altérité, et portée par une langue érudite et cocasse, truculente dans les romans les plus récents, l’œuvre est appréciée par le public lecteur autant qu’elle est commentée par les spécialistes.

François Ouellet en propose une […]

Lire la suite


Louis Hamelin et ses doubles

hamelin

En coll. avec François Paré

Nota bene, 2008, 262 p.

Prix Gabrielle-Roy 2008

Louis Hamelin et ses doubles se donne à lire à plusieurs niveaux : Hamelin et ses personnages, le héros et ses alter ego, le romancier et ses lecteurs. Doubles encore sont les lectures croisées possibles, et multiples sont les traversées, puisqu’elles partagent les sujets abordés et les relancent dans un effet de miroir mais […]

Lire la suite


Emmanuel Bove. Contexte, références et écriture

bovecontexte

Préface de Bruno Curatolo

Nota bene, 2005, 218 p.

C’est tout le mérite du travail entrepris par François Ouellet, depuis plusieurs années maintenant, puisque, après son essai D’un dieu l’autre, il nous propose aujourd’hui ce nouveau livre sur Emmanuel Bove, lequel a, au moins, deux qualités : revenir de façon plus précise, plus complète également, sur des thèses avancées naguère et considérer d’un point de vue […]

Lire la suite


La littérature québécoise. 1960-2000

lalitteraturequebecoise

En coll. avec Hans-Jürgen Greif

L’Instant même, 2004, 119 p.

Nous avons conçu cet ouvrage comme une introduction à la littérature québécoise de 1960 à 2000, période qui s’ouvre sur la modernité. Nous avons cherché à rendre compte des principales tendances dans le roman, la poésie, l’essai et le théâtre, sans négliger les réussites plus individuelles. Dans le cadre d’un tel objectif, qui vise à la synthèse […]

Lire la suite


Passer au rang de Père. Identité sociohistorique et littéraire au Québec

Nota bene, 2002, 158 p. Réédition dans la collection « NB poche », avec une préface inédite, 2014, 202 p.

Rappelant que tout discours social situe l’intervenant dans une construction intellectuelle signifiante qui relève d’un univers symbolique dont il n’est pas com­plètement le maître, François Ouellet démontre, d’abord à travers les faits historiques, comment le Québec s’inscrit traditionnellement dans une posture aliénante vis-à-vis les figures du pouvoir […]

Lire la suite


100 romans français qu’il faut lire

100romansfrancais

En coll. avec Hélène Gaudreau

Nota bene, 2002, 315 p.

Pourquoi s’intéresser au sort de Julie d’Étanges, Frédéric Moreau, Gervaise Macquard, Angelo Pardi ou Léon Delmont ? Parce que bien qu’imaginaires, ils nous ressemblent dans leur humanité : leur grandeur et leur naïveté, leur dévouement et leur égoïsme, leurs angoisses, leurs espoirs déçus, leurs réussites et leurs fausses certitudes, ce sont aussi les nôtres. Ils appartiennent à […]

Lire la suite


Traversées

traverse

En coll. avec François Paré

Le Nordir, 2000, 181 p. Réédition chez Nota bene dans la collection « NB poche », avec une préface de François Dumont, 2014

Nous nous sommes écrit comme ça, à tous les mois, à tous les deux mois. Des lettres échangées au rythme des idées et des événements plus intimes, car la vie cherchait inlassablement à pénétrer notre pensée. Nous le savions […]

Lire la suite


D’un dieu l’autre. L’altérité subjective d’Emmanuel Bove

dundieulautre

Nota bene, 1998, 267 p.

L’œuvre romanesque d’Emmanuel Bove, qui connut un certain succès dans les années vingt et trente avant de tomber dans l’oubli, a été intégralement rééditée entre 1977 et 1994, suscitant un engouement exceptionnel tant chez la critique que chez le public lecteur. François Ouellet est le premier à produire un essai d’envergure sur cette œuvre. Récusant les lectures critiques de l’entre-deux-guerres et celles […]

Lire la suite