Jacynthe Carrier Les mains magiques

Cartonrv-JacyntheCarrier_Corrigé2-1

La Galerie L’Œuvre de L’Autre reçoit Jacynthe Carrier
Vernissage de l’exposition le mercredi 8 septembre à 17h

L’exposition se poursuit jusqu’au 13 octobre 2021
Les mains magiques
Œuvres réalisées en cocréation avec L’Orchestre d’Hommes
Orchestre et Margot C. Bouchard.

Les mains magiques propose la rencontre de corpus réalisés entre
2017 et 2020. À la suite d’une invitation à exposer à La Galerie L’Œuvre de l’Autre, l’artiste a souhaité observer les dialogues possibles entre certaines réalisations récentes, en s’intéressant plus particulièrement au pouvoir transformateur du geste poétique et collectif. Elle a ainsi revisité des oeuvres issues de cocréation et de différentes manoeuvres performatives collectives, témoignant des formes et présences qui édifient à la fois cette notion de collaboration et de transformation.
Énigmatiques à pousser leur machine de fer, des hommes et des
femmes avancent en convoi, en guerriers, en fierté dans un champ
en friche. Dans une bétonnière aride, des enfants jouent, tournoient,
dessinent des mondes de gestes inutiles, de poussières, de trous
débordants. Des images tachées de couleur éclatante. Les pieds
d’un homme dansent de jaune le sol d’un bâtiment abandonné.
Resplendissants, leurs mouvements résonnent. Les gestes et les
images se croisent dans l’espace, les êtres s’animent d‘une quête sans noms, les corps s’unissent dans leur frénésie et le récit de ces lieux
imaginés.

Jacynthe Carrier est une artiste québécoise qui vit et travaille
à Québec. Depuis 2008, son travail a été présenté dans de
nombreuses expositions personnelles et collectives sur la scène
canadienne et internationale notamment lors de la 8e biennale de
Québec (MNBAQ), au Art Museum de Toronto, au centre CLARK
(Mtl), au Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (France)
et au Musée des beaux- arts de Montréal. Ses oeuvres font partie
de plusieurs collections privées et muséales. Elle est diplômée du
programme Studio Arts de l’Université de Concordia (MFA 2013).
Elle a reçu plusieurs distinctions dont le prix Prix Pierre-Ayot (2012),
le prix Videre création (2015) et a été nominée pour le Québec à
la longue liste(2013) et courte liste (2017) des Prix Sobey pour les
arts. Elle agit également comme codirectrice du centre d’artiste VU
à Québec.
Par une pratique du vivant et de l’image, elle s’intéresse aux multiples relations que le corps humain entretient avec ce qui l’entoure. Elle compose des scènes performatives où elle observe différentes façons d’habiter, de créer, d’appartenir, en explorant plus particulièrement la notion de présence et au pouvoir transformateur du geste collectif. Ainsi, elle invite des communautés éphémères qu’elle compose, à investir des lieux par différentes formes d’actions autant physique que symbolique. En écho aux multiples façons d’habiter, issu parfois d’une gestuelle quotidienne ou symbolique, en référence à l’histoire des lieux ou à la fragilité de nos environnements, ses espaces performatifs explorent le potentiel de reliance et de narrativité de ces habitations furtives. De ces performances, elle conçoit des récits, en proposant des images et des installations qui les racontent et qui les propulsent dans un imaginaire au-delà de l’évènement. Ses projets sont créés en dialogue et en proche collaboration avec des individus, des communautés, des artistes et des collectifs d’artistes.

Remerciements : La Galerie L’OEuvre de l’Autre, Le CALQ,
L’orchestre d’hommes orchestre, Margot C. Bouchard, Louis Carrier,
Denis Thibault, François Simard, Mathieu Bouchard.