EXISTENCE S

Existence[s]

Vernissage le 16 février à 17h

L’événement se poursuit jusqu’au 3 mars

Cette exposition qui se déroulera principalement dans La Galerie L’Œuvre de l’Autre est un collectif sous le thème EXISTENCE [s]. Elle met en vedette plusieurs jeunes artistes en arts visuels et en théâtre, dont Mélodie Bergeron, Sue-Anne Wun-Brassard, Émile-Olivier Tremblay, Arnaud Tremblay et Catherine Paquet-Boily. L’événement sera diffusé en direct sur la page Facebook de La Galerie L’Œuvre de L’Autre.

Mélodie Bergeron profitera de cette tribune pour vous présenter une installation de grande dimension traitant de la mère et du père de l’artiste. L’artiste tente de réunir les existences de ses deux parents séparés, une chambre, sous l’œil de l’enfant qu’elle était. Le tout dans deux monochromes différents ; l’un pour la mère et l’autre pour le père. Il s’agit d’un enfant qui voit, qui vit l’espace et cherche à sa manière à concilier deux environnements qu’il a toujours connus dans un seul et même lieu.

Le projet final de Sue-Anne Wun-Brassard s’inspire de son parcours au baccalauréat en enseignement des arts qui a révélé de nouvelles réflexions et questionnements sur son identité professionnelle et personnelle. Aujourd’hui, son art prend forme dans le dessin, la peinture et la sculpture. Sa motivation est d’amener l’observateur et l’observatrice à se déplacer, de se sentir accueilli dans l’œuvre. Pour elle, c’est un partage, une communication intime avec le regardeur. Elle recherche la douceur, la légèreté et l’apaisement présentés à l’aide d’une série de quatre aquarelles.

Émile-Olivier Tremblay se définit comme un acteur avant tout. Pour l’occasion il est l’auteur, le metteur en scène et l’interprète d’un monologue. Dans un lieu incertain, on retrouve Pierrot, le personnage éponyme de sa pièce lisant à haute voix une lettre qu’il compose à sa fille. Cherchant à prouver son innocence alors qu’il est soupçonné d’un crime atroce, arrivera-t-il à garder son sang-froid pour sa petite chérie? Cette pièce est présentée les 16, 17 et 18 février à 18 h.

Arnaud Tremblay s’initie à la céramique et depuis, il l’incorpore à sa pratique artistique aux côtés de l’art vidéo et de la sculpture. Son œuvre est une installation vidéosonore et sculpturale qui repousse les limites du regardeur. Elle aborde le traitement réservé aux animaux de consommation humaine sans pour autant être une œuvre engagée. Son œuvre fait office de funérailles pour tous les animaux mal-aimés et sacrifiés pour la prospérité de l’humanité.

Finalement, Catherine Boily-Paquet présente « L’absurdité se son existence » en se projetant dans le regard des autres. Elle se voit comme étant un bousier du désert ; un insecte à l’apparence sombre, une personnalité dans laquelle elle se reconnait. Le bousier se sert de ses pattes antérieures et de ses mandibules pour façonner les morceaux de matière fécale en pelotes sphériques pour ainsi les déplacer en les faisant rouler sur le sol jusqu’à leur terrier. L’œuvre de l’artiste sera accompagnée d’une performance.

Mélodie Bergeron agira à titre de porte-parole du collectif auprès des membres de la presse. Vous êtes cordialement invités à venir assister au vernissage à La Galerie L’Œuvre de l’Autre. Afin de respecter les règles sanitaires, le nombre de places est limité.