Tous les articles par Nathalie Villeneuve

Imaginaire perdu

petiteaffiche

EXPOSITION IMAGINAIRE PERDU

Vernissage le 8 décembre de 17 à 19h00

L’exposition se poursuit jusqu’au 21 décembre 2021

— Réunis sous un même thème, les étudiants de la Maîtrise en art présentent Imaginaire perdu, un évènement interdisciplinaire élaboré dans le cadre du cours 7ART801 sous la supervision du professeur Marcel Marois.Imaginaire perdu regroupe des oeuvres installatives, picturales, performatives et théâtrales. Leurs interprétations de cette thématique sont multiples, certains ont investigué le rapport intime au lieu, à la nostalgie ainsi qu’à l’inconscient. D’autres l’ont transposée dans l’art génératif en performance audiovisuelle, le théâtre documentaire ou encore vers l’installation interactive.

Les artistes exposés en galerie sont Rosemarie Caron, Gabriel Dionne, Emy G. St-Laurent et Mathieu Rousseau.

Gabriel B. LeCouffe fera une performance audiovisuelle à 18h00 au Petit Théâtre.

Christina Gauthier vous invite à expérimenter un cube imaginaire dans la Salle de répétition au cours de la soirée du 8 décembre 2021.

Étienne Genest présentera son évènement théâtral documentaire Îl_e_ _H_él_én_a_ _au petit théâtre de l’UQAC à 18h30

se relier déplier l’invisible

affiche-lowres

SE RELIER

déplier l’invisible

Une exposition de livres d’artistes pédagogues présentée par

CREA Collectif de Recherche en Enseignement des Arts

Du 17 au 30 novembre 2021

Le Vernissage  le mercredi 17 novembre 2021 de 17 à 19h

 

Les membres du collectif de recherche en enseignement des arts CREA -Patrice Baillargeon, Anne-Pénélope D. Gervais, Audrey Guimond, Audrey Lapointe, Fanny Lessard, Sylvie Morais, Patrice Tremblay, Julie Vola – se sont réunis autour de l’idée du «Livre de l’artiste-pédagogue ».

 

Je suis autant artiste que pédagogue : ce que je suis à l’enseignement relève

de mon expérience de création et inversement mon rapport

à l’enseignement teinte ma pratique artistique (Michaud 2020);

 

 

Le collectif de recherche en enseignement des arts CRÉA travaille sur les rapprochements et les interactions entre les pratiques éducatives et les pratiques artistiques. Le but est d’ouvrir des pistes de recherche sur les liens unissant différentes pédagogies à l’art, et l’art à la pédagogie dans les milieux scolaires, sociaux, muséaux, et culturels. L’artiste pédagogue ouvre donc le dialogue entre ses 2 pratiques, la création artistique et l’enseignement des arts, il est attentif à l’intériorité de son vécu créateur pour cultiver avec cette même attention l’accompagnement des apprenants.es lorsqu’ils vivent leurs propres expériences. Son livre de l’artiste pédagogue est pour lui un outil de recherche qui alimentera sa pédagogie.

invitationjulie

Faire Face au Souvenir

Julie Vola

Du 20 octobre au 10 novembre 2021

Vernissage le mercredi 20 octobre à 17h00

Et l’existence n’est pas ce qui s’est passé, l’existence est
le champ des possibilités humaines, tout ce que l’homme peut devenir, tout ce dont il est capable.

Encore une fois : exister, cela veut dire : « être-dans-le-monde ».

Passionnée par l’inscription sensible de la mémoire dans le paysage, cette exposition instaure la mise en récit de mon histoire à travers un dispositif où le passé s’actualise dans l’expérience du présent.

J’explore dans et par le geste photobiographique la vibration de mes souvenirs. Témoignages de mon écoute du visible et de moments de présence au monde, je rends compte de l’activité imageante de mon regard.
Dans un entrelacement, une constellation photographique, j’en appelle au regard du spectateur à créer son propre parcours qui l’amène dans son histoire personnelle.

Julie Vola, photobiographe, présente Faire face au souvenir, résultat de sa recherche-création à la maitrise en Art, Enseignement et Transmission. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie à Arles, France, elle est récipiendaire de la bourse Arthur-Villeneuve Rio Tinto.

 

Jacynthe Carrier Les mains magiques

Cartonrv-JacyntheCarrier_Corrigé2-1

La Galerie L’Œuvre de L’Autre reçoit Jacynthe Carrier
Vernissage de l’exposition le mercredi 8 septembre à 17h

L’exposition se poursuit jusqu’au 13 octobre 2021
Les mains magiques
Œuvres réalisées en cocréation avec L’Orchestre d’Hommes
Orchestre et Margot C. Bouchard.

Les mains magiques propose la rencontre de corpus réalisés entre
2017 et 2020. À la suite d’une invitation à exposer à La Galerie L’Œuvre de l’Autre, l’artiste a souhaité observer les dialogues possibles entre certaines réalisations récentes, en s’intéressant plus particulièrement au pouvoir transformateur du geste poétique et collectif. Elle a ainsi revisité des oeuvres issues de cocréation et de différentes manoeuvres performatives collectives, témoignant des formes et présences qui édifient à la fois cette notion de collaboration et de transformation.
Énigmatiques à pousser leur machine de fer, des hommes et des
femmes avancent en convoi, en guerriers, en fierté dans un champ
en friche. Dans une bétonnière aride, des enfants jouent, tournoient,
dessinent des mondes de gestes inutiles, de poussières, de trous
débordants. Des images tachées de couleur éclatante. Les pieds
d’un homme dansent de jaune le sol d’un bâtiment abandonné.
Resplendissants, leurs mouvements résonnent. Les gestes et les
images se croisent dans l’espace, les êtres s’animent d‘une quête sans noms, les corps s’unissent dans leur frénésie et le récit de ces lieux
imaginés.

Jacynthe Carrier est une artiste québécoise qui vit et travaille
à Québec. Depuis 2008, son travail a été présenté dans de
nombreuses expositions personnelles et collectives sur la scène
canadienne et internationale notamment lors de la 8e biennale de
Québec (MNBAQ), au Art Museum de Toronto, au centre CLARK
(Mtl), au Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (France)
et au Musée des beaux- arts de Montréal. Ses oeuvres font partie
de plusieurs collections privées et muséales. Elle est diplômée du
programme Studio Arts de l’Université de Concordia (MFA 2013).
Elle a reçu plusieurs distinctions dont le prix Prix Pierre-Ayot (2012),
le prix Videre création (2015) et a été nominée pour le Québec à
la longue liste(2013) et courte liste (2017) des Prix Sobey pour les
arts. Elle agit également comme codirectrice du centre d’artiste VU
à Québec.
Par une pratique du vivant et de l’image, elle s’intéresse aux multiples relations que le corps humain entretient avec ce qui l’entoure. Elle compose des scènes performatives où elle observe différentes façons d’habiter, de créer, d’appartenir, en explorant plus particulièrement la notion de présence et au pouvoir transformateur du geste collectif. Ainsi, elle invite des communautés éphémères qu’elle compose, à investir des lieux par différentes formes d’actions autant physique que symbolique. En écho aux multiples façons d’habiter, issu parfois d’une gestuelle quotidienne ou symbolique, en référence à l’histoire des lieux ou à la fragilité de nos environnements, ses espaces performatifs explorent le potentiel de reliance et de narrativité de ces habitations furtives. De ces performances, elle conçoit des récits, en proposant des images et des installations qui les racontent et qui les propulsent dans un imaginaire au-delà de l’évènement. Ses projets sont créés en dialogue et en proche collaboration avec des individus, des communautés, des artistes et des collectifs d’artistes.

Remerciements : La Galerie L’OEuvre de l’Autre, Le CALQ,
L’orchestre d’hommes orchestre, Margot C. Bouchard, Louis Carrier,
Denis Thibault, François Simard, Mathieu Bouchard.