Terminer en lion

Hier, ils étaient 27 et aujourd’hui plus de 39 étudiants en art et technologie des médias sont venus visiter I will not apologize de Christian Barré, accompagnés de leur professeur Steven Renald. Deux groupes très dynamiques, des jeunes curieux et attentifs. Ils ont aussi eu la chance de visiter le Petit Théâtre, où Alexandre Nadeau, procédait à l’installation du dispositif théâtral de Émilie-Gilbert Gagnon étudiante finissante à la maîtrise en art. Celle-ci les a entretenu de son travail de recherche qu’elle présentera publiquement la semaine prochaine.

L’image et son double

La publication L’image et son double, témoigne de l’exposition de Stéphane Boivin tenue au mois de mars dernier, moment fort de notre programmation printanière.

Voici un extrait du texte écrit par M. Denis Bellemare, directeur du module des arts et professeur en cinéma : «L’image et son double met à profit deux patrimoines de la famille de l’artiste, l’un en image, l’autre matériel, dans une tentative d’observer différentes postures d’appréhension du monde et de l’intimité de l’autre. Ce travail s’intéresse donc aussi à la valeur des choses face à la valeur de leur image, éléments fort dépendants de données contextuelles. Ce premier passage solo en galerie pour Stéphane Boivin, de la maîtrise en art à l’UQAC, lui permet d’emmener sa pratique vidéographique au-delà de l’espace écranique.»

Ce document s’ajoute à notre centre de documentation que je vous invite à visiter.

Photo: François-Mathieu Hotte

Publication

De nouveaux exemplaires de la publication de la plus récente exposition de Carol Dallaire à L’Oeuvre de l’Autre, I.L . aimait bien mettre en scène de petits drames, préfacée par Rodrigue Villeneuve, professeur émérite à l’UQAC, sont maintenant disponibles à la Galerie. Pour ceux qui n’ont pas vu l’expo, vous pourrez y découvrir un univers ludique et coloré des réminiscences d’un gamin adulte , et pour ceux qui ont vu, l’occasion de vivre à nouveau un petit moment de poésie. Venez la feuilleter ou en faire l’acquisition.

I will not apologize

Christian Barré posant pour le photographe du Quotidien, à quelques heures de l’ouverture de l’exposition, mercredi dernier. Les étudiants sont venus en grand nombre et ont pu assister à une brève, mais belle performance de Jérémie Bellemare qui répondait ainsi à une invitation lancée par l’artiste.

Le centre d'exposition de l'UQAC