CCMI

Introduction

Introduction au document visuel du CCMI

Cette série d'images a été produite par le Comité consultatif sur les météorites et les impacts (CCMI) de l'agence spatiale canadienne qui est une organisation à but non lucratif. La plupart des images de ces documents forment une série de diapositives disponibles à la Commission Géologique du Canada.

 

Gravure de la chute d'ENSISHEIM, 1492

La météorite ENSISHEIM est tombée dans un champ de blé près du village du même nom en Alsace, France le 6 novembre 1492. Cette chute, en plein jour (11:30 AM) fut accompagnée d'une forte détonation. Pendant plusieurs années la météorite fut exposée dans l'église de la localité (visible sur la gravure) sur les ordres du roi Maximillien I comme évidence manifeste de l'approbation divine de ses politiques et activités militaires. (Source originale inconnue).


 

La masse principale d'ENSISHEIM et son conservateur

La masse originale de la météorite exposée dans l'église était d'environ 127 kg. Mais des fragments en ont été détachés au cours des années et la masse principale qui subsiste aujourd'hui est seulement d'environ 55 kg; elle est maintenant exposée dans le vieil hôtel de ville à Ensisheim, Alsace, France. Certains de ces fragments se sont éventuellement retrouvés dans des collections majeures à travers le monde. La diapositive montre la météorite avec son conservateur. Il s'agit d'une météorite pierreuse de type chondrite LL6. (Photo prise le 8 septembre 1979 et reproduite avec la permission du Dr. Peter M. Millman)


 

Le temple d'Éphèse.

Cette diapositive montre une reconstruction du temple d'Éphèse peinte par Harold Oakley. C'est le temple auquel St-Paul réfère dans les Actes des Apôtres (Ch. 19, v. 35). Il y évoquait le temple qui contenait l'image d'une idole qui tomba de Jupiter. Une météorite était souvent incorporée dans le sanctuaire d'un temple. Nous savons que les grecs vénéraient les météorites. La météorite d'Éphèse (Ephesus) est considérée comme douteuse dans le "Catalogue of Meteorites" de Graham, Bevan & Hutchison, et aucune météorite existante n'a été associée avec certitude à ce temple. (Image tirée de "Wonders of the Past". 1924, édité par J.A. Hammerton, G.P. Putnam's Sons, New York & Londres)


 

Anciennes pièces de monnaie.

Nous voyons sur cette diapositive une pièce de monnaie impériale d'Emésa, en Syrie, avec un aérolithe conique transporté sur un quadrige (chariot à quatre chevaux). Le détail (en haut) montre l'image d'un aigle, emblème de majesté et de pouvoir. Est aussi montrée (en bas à droite) une partie d'une ancienne pièce Chypriote représentant le temple d'Aphrodite de Paphos à Chypre. Au milieu, il y a une idole météoritique pyramidale de la déesse dont la planète est vue dans le croissant de lune. Cette représentation de météorite et d'autres datant de l'antiquité sont discutées dans l'article de E. M. Antonadi, "On Ancient Meteorites and on the origin of the crescent and star emblem", J. Roy. Astronom. Soc. Canada (1939), v. 33, p. 177-184.


CCMI, Michael Higgins et Denis W. Roy