Présentation

Je suis professeure régulière à l’UQAC depuis 2011 et directrice du programme de doctorat en psychologie (profil psychologie clinique) et du programme de doctorat en psychologie (profil neuropsychologie) depuis 2015. J’enseigne principalement les cours de recherche et de neuropsychologie clinique au baccalauréat et au doctorat.

C’est en 2006 que j’ai obtenu mon Ph.D. en psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Je suis membre de l’Ordre des psychologues et j’ai obtenu mon attestation de neuropsychologue afin de réaliser les actes réservés en neuropsychologie en 2003. Par la suite, j’ai pratiqué en tant que neuropsychologue en enfance et dans un centre de réadaptation en déficience physique en traumatologie.  Depuis 2007, je pratique la neuropsychologie en clinique privée. Mes expériences cliniques m’amènent aujourd’hui à effectuer de nombreuses supervisions auprès des étudiants au doctorat en neuropsychologie à la clinique universitaire de l’UQAC.

En ce qui concerne mon programme de recherche, il est vaste et varié. Actuellement, mes projets en cours s’intéressent principalement aux effets de la musique sur les fonctions cognitives chez les personnes atteintes de dyslexie et d’un trouble déficitaire de l’attention, aux robots d’assistance sociale chez la personne âgée en déclin cognitif et aux différentes pathologies cérébrales telles les troubles neurocognitifs (Alzheimer) et l’Ataxie récessive spastique de Charlevoix-Saguenay. Je travaille avec des clientèles infantiles, adolescentes, étudiantes, adultes ainsi que les personnes âgées. Je travaille aussi avec des personnes avec ou sans trouble neuropsychologique. J’ai d’autres projets en développement, dont un qui porte sur l’anxiété chez les étudiants aux cycles supérieurs. Mes projets de recherche se retrouvent souvent en contexte d’interdisciplinarité. En effet, je collabore beaucoup avec des professeurs des autres départements, par exemple en kinésiologie, en physiothérapie ou en informatique. Cette approche amène une complémentarité des expertises de chacun, ce qui est bénéfique pour l’élaboration de projets de recherche rigoureux et efficaces.

Champs d’intérêt

  • Atteintes cognitives
  • Maladie d’Alzheimer
  • Maladies neuromusculaires
  • Maladies neurologiques
  • Démences
  • Aspects sociaux du vieillissement
  • Réintégration socio-occupationnelle
  • Conditions d’adaptation et d’insertion
  • Capteurs et dispositifs