Par la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC), l’UQAC reconnaît la valeur de la formation ou des compétences que possède déjà une personne lors de sa première inscription dans un programme d’études. Cette formation doit correspondre soit à un ou des objectifs de ce programme, soit à un ou des cours qui le composent. Cette formation, ces connaissances et ces habiletés peuvent avoir été acquises dans un établissement reconnu, de niveau universitaire, collégial ou autre, ou à l’extérieur du milieu scolaire.
La demande de reconnaissance des acquis et des compétences doit être faite idéalement avant la fin du premier trimestre d’inscription au programme.
Si vous avez des questions sur la façon de compléter votre demande de reconnaissance et sur les cours pouvant être pris en compte dans l’analyse, communiquer avec votre équipe de programme.

Nous ne faisons pas d’études avant que vous soyez inscrit.

  • Règles
  • Les différentes formes de reconnaissances
  • Faire appel lors d'un refus

Toute demande de reconnaissance des acquis doit être soumise après l’admission au programme et au plus tard avant la fin du premier trimestre d’inscription.

  • La reconnaissance des acquis et des compétences ne peut jamais dépasser les deux tiers des crédits d’un baccalauréat ou d’un baccalauréat avec majeure.
  • Dans le cadre d’un certificat ou d’une mineure, on peut accorder jusqu’à 27 crédits obtenus à l’UQAC ou dans une autre institution et jusqu’à la moitié des crédits d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et les deux tiers des crédits de la scolarité de la maîtrise et du doctorat. Toutefois, les validations n’interviennent pas dans les calculs précédents.
  • Dans le cas d’un programme court, seule la substitution peut s’appliquer.
  • Les études collégiales préuniversitaires ne donnent lieu à aucune reconnaissance des acquis et des compétences.
  • Les programmes de formation collégiale technique (DEC technique ou AEC) terminés peuvent conduire, sous forme de passerelles, à l’exemption ou encore faire l’objet d’intégration. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la liste des Reconnaissances des acquis pour certains DEC techniques.
  • L’étudiant qui se croit lésé peut faire appel, au cours des trois (3) mois suivant la réception de la réponse écrite du bureau du registraire.

 

Vous pouvez consulter l’ensemble des règles sur la procédure relative à la reconnaissance des acquis des études de premier cycle et des études de cycles supérieurs.

La reconnaissance des acquis peut prendre l’une des formes suivantes :

L’EXEMPTION :

Consiste à lever l’obligation de suivre un cours donné dans un programme, les crédits rattachés à ce cours figurent au dossier étudiant informatisé avec la mention « K ». Pour qu’il y ait exemption, il faut que la concordance (équivalence) ait été établie à la suite de la comparaison des contenus et des objectifs des deux cours ou de l’expérience de travail.

LE TRANSFERT :

Consiste à porter au dossier étudiant informatisé, pour un programme donné, les résultats d’un cours déjà réussi à l’UQAC dans le cadre d’un programme terminé.

LA VALIDATION :

Consiste à porter au dossier étudiant informatisé, pour un programme donné, le résultat d’un cours déjà réussi à l’UQAC dans le cadre d’un programme non terminé.

L’INTÉGRATION :

Permet de reconnaître que certains objectifs du programme ont été atteints lorsqu’il n’est pas possible de trouver le ou les cours correspondants dans la banque des cours. Dans ce cas, l’UQAC intègre des crédits au dossier étudiant informatisé pour reconnaître les acquis antérieurs correspondants aux objectifs.

LA SUBSTITUTION :

Consiste à remplacer certains cours prévus dans un programme. La substitution peut être utilisée tout au long du parcours académique de l’étudiant. Elle peut être attribuée par le responsable de l’unité administrative d’un programme dans l’un des cas suivants :

  • cours pour lequel les connaissances et les compétences sont déjà acquises;
  • cours ayant changé de code suite à la modification de son contenu;
  • cours ne pouvant apparaître à l’horaire à cause d’une offre de cours limitée;
  • cours ne s’offrant plus à la suite d’une modification de programme;
  • cours suivi dans un autre établissement dans le cadre d’un programme commun;
  • cours suivi par autorisation d’études hors établissement.

Au cours des trois (3) mois suivant la réception d’un avis de refus, l’étudiant qui se croit lésé peut faire appel en faisant une demande écrite de révision au Bureau du registraire accompagnée d’un dépôt de vingt-cinq dollars (25 $), remboursable si la décision du comité est favorable. La demande de révision est transmise au doyen des études de premier cycle qui forme un comité. Le comité communique par écrit sa décision au Bureau du registraire qui en informe l’étudiant dans les meilleurs délais. La décision du comité est finale et sans appel.