Métallogénie du gisement aurifère Lapa, Abitibi, Québec

Marjorie Simard, Thèse de Doctorat.

Projet de Doctorat en ressources minérales sous la supervision du Dr Réal Daigneault et du Dr Damien Gaboury.

Description du projet

Le gisement Lapa est situé à environ 40 km à l’ouest de Val d’Or et à l’est du secteur Cadillac–Bousquet, le secteur aurifère actuellement le plus prolifique au Québec. Le gisement se retrouve au sein la faille de Cadillac, une structure régionale contenant plusieurs indices et dépôts d’or. Le gisement est presque entièrement encaissé par le Groupe de Piché, une unité géologique spatialement associée à la faille de Cadillac et contenant des roches volcaniques mafiques et ultramafiques ainsi que des roches sédimentaires. Cette unité marque le contact entre les roches sédimentaires du Groupe de Cadillac au nord, et celles du Groupe de Pontiac au sud. La minéralisation aurifère se retrouve associée à de minces veines de quartz contenant de faibles quantités d’arsénopyrite et pyrite et encaissées dans des roches volcaniques et sédimentaires biotitisées, séricitisées et chloritisées. Les veines sont déformées et transposées au sein d’une zone de déformation mylonitique de puissance décamétrique, de direction E-W et de pendage abrupt vers le Nord (85°). De plus, des teneurs aurifères semblent associées à des unités plus ou moins schisteuses riches en biotite, contenant de l’arsénopyrite très fine disséminée en trace et recoupées par des rubannements de séricite.

La découverte du gisement Lapa apporte plusieurs nouveaux questionnements quant à l’origine et la géométrie des minéralisations aurifères retrouvées le long de la faille Cadillac, les gisements étant communément localisés dans les fractures subsidiaires à la faille principale. De plus, le rôle de l’encaissant soit les roches hétéroclites du Groupe de Piché et surtout le rôle des lambeaux ultramafiques ne sont pas encore bien établis bien que l’association spatiale semble ressortir entre la minéralisation et ces roches ultramafiques. Le Groupe de Piché peut se suivre sur plus de 200 km d’Est en Ouest mais semble être associé que localement à des minéralisations aurifères significatives. La présence d’un important pli régional ainsi qu’un changement d’orientation dans la faille de Cadillac (EW à NW–SE) soulève également plusieurs autres questions. La chronologie de mise en place de l’événement de minéralisation est donc importante à situer parmi ces événements.

Une étude structurale et métallogénique du gisement Lapa devrait permettre l’identification de nouveaux guides d’exploration et l’établissement de nouvelles stratégies pour l’exploration au sein de la faille de Cadillac. Cette zone de faille est une structure régionale contenant plusieurs indices aurifères et, par conséquent, qui constitue un élément majeur dans le fait d’assurer la prospérité de l’économie abitibienne et canadienne.


Pour tout commentaire ou information supplémentaire contactez-moi à marjorie.simard@uqac.ca.