Résumé des tâches générées par les coupures

Les modifications apportées au plan d’effectifs de l’Université en février dernier, ont généré un surplus de travail considérable au syndicat. Concrètement, huit postes réguliers ont été abolis chez les professionnels. Les secteurs les plus affectés sont le Service aux étudiants et les décanats. À la suite à ces coupures de postes, un mouvement regroupant tous les syndicats de l’UQAC, ainsi que le mouvement des associations étudiantes est né. Il s’agit du mouvement Solidarité UQAC qui s’est réuni treize fois depuis la fin février. Quelques gestes ont été posés à la suite de cette association. Entre autres, il y a eu le BBQ et quelques interventions aux CA de l’université. Une pétition dénonçant la non-consultation entourant les prises de décisions a aussi circulé. D’autres actions sont à prévoir cet automne. Nous vous tiendrons au courant.

Le syndicat a dû intervenir de différentes façons à la suite du dépôt du plan de redressement budgétaire.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les membres touchés de près ou de loin par la situation. Il y a aussi eu un dépôt de grief, suivi d’un arbitrage. Huit rencontres de discussion ont été organisées avec le Service des ressources humaines ou la haute direction. La presse a été contactée trois fois.

Cette situation a généré beaucoup de travail et les conséquences de celle-ci se feront sans doute encore sentir cette année.

À propos de m2boucha

UA_IREP - Assistante de recherche/Projet Balsac
Ce contenu a été publié dans Renseignements généraux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − = cinq