Actualités

Le réseau UQ reconnait l’apport de quatre figures marquantes dans le développement de l’UQAC

André Desgagné, Bernard Angers, Monique F. Leroux et Guy Wells se sont vu décerner la médaille du réseau de l’Université du Québec dans le cadre de son 50e anniversaire. La cérémonie s’est déroulée hier au centre social de l’UQAC devant plus d’une centaine de partenaires et donateurs réunis à l’occasion de la soirée reconnaissance 2018.

Par ces médailles, le réseau de l’Université du Québec a voulu reconnaitre l’engagement de ces quatre personnes qui, chacun à leur façon, ont contribué au développement de l’UQAC.

André Desgagné, premier recteur de l’UQAC aura au cours de son mandat de cinq ans dirigé l’édification des premiers jalons de l’institution. Sous son règne, dès septembre 1969, 857 étudiants convergeaient vers l’orphelinat, qui après quelques rénovations avait pris la forme du premier pavillon universitaire de l’UQAC.

Bernard Angers, recteur de 1993 à 2001, a accompagné l’UQAC dans une période importante de son développement. Outre son legs plus que significatif en ce qui concerne les infrastructures du campus, on lui doit aussi la remarquable réussite d’une première campagne majeure de financement pour l’UQAC.

Monique F. Leroux a été la présidente d’honneur de la campagne de développement UQAC/FUQAC 2008-2013, qui a permis d’amasser 24 M$, un montant qui dépassait largement l’objectif fixé à 15 M$. Cette diplômée ambassadrice de l’UQAC a contribué, par sa grande générosité, à favoriser le développement de l’institution.

Guy Wells préside la Fondation de l’UQAC (FUQAC) depuis maintenant 15 ans. Durant son mandat, la FUQAC est parvenue à augmenter ses actifs de près de 6,4 M$, alors même qu’elle distribuait des bourses et des subventions totalisant plus de 5,1 M$ aux chercheurs et aux étudiants de l’UQAC.

 

PHOTOS:
Florent Villeneuve, représentant d’André Desgagné, Monique Caron, épouse de feu Bernard Angers, Nicole Bouchard, rectrice de l’UQAC, Isabelle Boucher, représentante du réseau de l’Universités du Québec et Guy Wells.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *