Actualités

Quatrième édition du Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers Peuples : une première fois à Montréal

Le Centre des Premières Nations Nikanite (CPNN) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), Rio Tinto, le Secrétariat aux affaires autochtones (SAA), Services aux Autochtones Canada (SAC) et le Canadien National (CN) sont fiers de présenter la 4e édition du Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers Peuples qui se déroule du 16 au 18 octobre 2019 au Palais des congrès de Montréal, en territoire traditionnel non cédé des Kanien’keha:ka (Mohawks), sous la présidence d’honneur de monsieur Joseph Tokwiro Norton, Grand Chef de Kahnawà:ke. La Commission canadienne pour l’UNESCO (CCUNESCO) a annoncé son appui à l’évènement; le CPNN et ses partenaires l’en remercient.

À l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’évènement, plusieurs personnalités se sont adressées aux congressistes, dont monsieur Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL); monsieur Joseph Tokwiro Norton, Grand Chef de Kahnawà:ke et président d’honneur de cette 4e édition; madame Nicole Bouchard, rectrice de l’UQAC; et madame Geneviève Latour, directrice générale, communautés et communications, aluminium chez Rio Tinto. Madame Sylvie D’Amours, ministre responsable des affaires autochtones, prendra, pour sa part, la parole lors de la cérémonie de clôture du 18 octobre.

L’esprit de collaboration et de partage étant ressorti des trois éditions précédentes du colloque a inspiré le choix de la thématique de cette édition, Cheminer ensemble pour aller plus loin, qui invite à penser et à agir collectivement. Par cette thématique, on aspire à aller plus loin dans les discussions pour approfondir la compréhension de la persévérance et de la réussite scolaires chez les Premiers Peuples pour mieux établir les objectifs d’intervention auprès des élèves et des étudiants autochtones; à aller plus loin dans le partage de pratiques en favorisant les retombées dans les réalités multiples qui les concernent, de façon à ce que chacun, Autochtone et non-Autochtone, réfléchisse à son rôle dans ce mouvement collectif pour améliorer le cheminement scolaire des apprenants des Premiers Peuples en communautés ou en milieux urbains.

D’ailleurs, pour Nicole Bouchard, rectrice de l’UQAC, le colloque permet la rencontre de « ceux et celles qui souhaitent participer à un effort collectif pour mieux comprendre le parcours scolaire des jeunes et des moins jeunes apprenants autochtones et d’y agir positivement. En misant sur le dialogue, nul doute que nous pouvons faire la différence en matière de persévérance et de réussite scolaires chez les Premiers Peuples. »

Cette réussite est l’affaire de tous, les apprenants autochtones fréquentant les institutions scolaires dans les communautés, mais aussi celles dans les milieux urbains. Comme l’indique Marco Bacon, Chef des relations avec les Premières Nations de l’UQAC : « La rencontre de tous les acteurs, autochtones et non autochtones, travaillant dans les communautés ou non, est essentielle pour favoriser la persévérance et la réussite scolaires des apprenants autochtones. La mobilisation, l’entraide, la collaboration et le partage de pratiques gagnantes entre les acteurs du monde de l’éducation concernés de près ou de loin par l’éducation des Premiers Peuples sont indispensables dans ce contexte et ce colloque est un espace d’échanges unique pour y parvenir. »

Au cours de ces journées de colloque, qui seront animées par Charles Bender, acteur, animateur et metteur en scène de la communauté huronne-wendate, les participants seront servis grâce à plus de 65 ateliers, en français et en anglais, à des conférences inspirantes et à des tables rondes réunissant des intervenants autochtones et non autochtones de divers niveaux d’enseignement. Des conférencières de choix s’adresseront aux participants : Odile Joannette, directrice générale du Wapikoni mobile; et Tanya Sirois, directrice générale du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ). Notons par ailleurs que le Dr Stanley Vollant, initiateur de la marche Innu Meshkenu et fondateur de l’organisme Puamun Meshkenu, sera présent lors du cocktail du 17 octobre, cocktail au cours duquel les convives auront aussi l’occasion d’entendre les rythmes du chanteur innu Florent Vollant. Tous, issus de milieux différents, permettront de dresser un portrait complet de la persévérance et de la réussite scolaires chez les apprenants des Premiers Peuples.

 

Sur la photo (de gauche à droite) : Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Joseph Tokwiro NortonGrand Chef de la nation mohawk de Kahnawà:ke et président d’honneur de la 4e édition, Geneviève Latour, directrice générale, communautés et communications, aluminium chez Rio Tinto, Kevin Deer, aîné de la communauté mohawk de Kahnawà:ke et Marco Bacon, Chef des relations avec les Premières Nations de l’Université du Québec à Chicoutimi
Gracieuseté

 

Le Service des communications et des relations publiques (SCRP) de l’UQAC planifie, coordonne et dirige les activités de communication de l’Université. Il voit à l’élaboration des moyens appropriés pour informer le public interne et externe des activités et programmes offerts par l’UQAC ainsi que de l’actualité universitaire. Il assume également la responsabilité des relations avec les médias.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *