Actualités

Des représentants l’UQAC à Namur pour célébrer les 30 ans de Institut éco-conseil

Les professeurs en éco-conseil Jean-François Boucher et Olivier Riffon ainsi que Catherine Lemay-Belisle, professionnelle de recherche et chargée de cours, se sont rendus à l’Institut éco-conseil (IEC) de Namur en octobre dernier pour souligner avec leurs partenaires internationaux les 30 ans de formation d’agents de changement en transition socioécologique.

Les trois institutions sœurs en éco-conseil et leur diaspora étaient heureuses de se retrouver au Château Vivier L’Agneau, en Wallonie (Belgique), le 18 octobre dernier. C’était l’occasion de se remémorer les origines de la formation à Namur, de célébrer 30 ans d’accomplissement et de réfléchir l’action et la formation pour les prochaines décennies. Après tout, 30 ans, c’est le temps d’une génération, une génération qui change de mentalités et de pratiques. Et nous avons encore bien besoin de renforcer nos capacités d’agir ensemble pour faire face aux crises sociales et écologiques que nous vivons aux échelles locales, régionales et internationales.

Le cofondateur de l’IEC de Namur, Guy Castadot, nous a partagé les ingénieuses stratégies ayant permis le développement de l’institut dès 1989, nommant au passage les collaborations avec Claude Villeneuve et Nicole Huybens, qui ont réussi un tour de force semblable à l’UQAC en 2001. Madame Céline Tellier, Ministre de l’Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-Être animal, a réitéré la pertinence du métier d’éco-conseiller.ère pour agir face aux complexes défis environnementaux et sociaux d’aujourd’hui. La pensée et l’action en contexte systémique complexe, ainsi que la gestion du changement dans un souci d’équité et d’inclusion sont des compétences renouvelées des éco-conseiller.ères.

Les trois institutions sœurs, partenaires fondateurs du Réseau éco-conseil International (RÉCI), ont aussi profité de cette occasion pour accueillir trois nouvelles délégations dans l’aventure. Ainsi, des programmes de formation en éco-conseil en développement en Tunisie, en Algérie et au Burkina Faso pourront compter sur le partage d’expériences et d’expertises du réseau, ainsi que l’enrichir par leur propre expérience. La signature de la lettre d’intention conjointe d’adhésion au RÉCI, réalisée le 19 octobre en présence des 6 institutions partenaires, est le premier jalon de cette démarche.

Grâce à la contribution du ministère des Relations internationales et de la francophonie, la présence des éco-conseillers de l’UQAC en Belgique à l’automne dernier a été facilitée. Les prochaines étapes de cette collaboration impliquent l’accueil des formateurs de l’IEC Namur à l’UQAC, au trimestre d’hiver 2020, ainsi qu’une mission de co-formation élargie avec les six délégations en éco-conseil à Tunis à l’été 2020.

BAP - Agente d'information

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *