Actualités

Le LaboNFC poursuit des recherches afin de mieux contrôler les impacts sociaux et environnementaux des déchets issus du domaine de la santé

Dans le but de fournir des pistes de développement de pratiques d’affaires, de gestion des résidus ou de modèles d’affaires nouveaux dans le secteur de la santé, une équipe de recherche composée de Kubiat Patrick, MD, doctorant en management de projet, et membre du Laboratoire sur les Nouvelles Formes de Consommation (LaboNFC), et la professeure Myriam Ertz, responsable du LaboNFC, a appliqué le cadre des modèles d’affaires d’extension de la durée de vie des produits, développé par le LaboNFC, afin d’analyser trois organisations.

La gestion des déchets demeure un enjeu important dans de nombreux secteurs, et en particulier dans celui de la santé. Afin de mieux contrôler les impacts sociaux et environnementaux des déchets issus du domaine de la santé, l’approche d’extension de la durée de vie des produits apparaît comme une solution d’avenir. Les résultats suggèrent que les pratiques d’extension de la durée de vie les plus courantes demeurent la maintenance, la redistribution, la location ou le reconditionnement de produits. Toutefois, la conception améliorée comme la conception pour le désassemblage, le recyclage, le reconditionnement, voire le compostage ou la biodégradation demeurent des stratégies largement sous-utilisées. Il est néanmoins dans l’intérêt des organisations de santé de recourir à des parties tierces ayant recours à ce genre de stratégies, afin de ne pas se voir pénalisées en cas de pression accrue de certaines parties prenantes voire du cadre légal.

Référence :
Ertz, M., & Patrick, K. (2020). The future of sustainable healthcare: Extending product lifecyclesResources, Conservation and Recycling153, 104589.

PHOTO:
Myriam Ertz et Kubiat Patrick

BAP - Agente d'information

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *