Actualités

Un important prix de reconnaissance international décerné à Masoud Farzaneh, professeur émérite de l’UQAC

Le Conseil international des grands réseaux électriques (CIGRÉ) vient de décerner un prix prestigieux, Fellow CIGRE, à Masoud Farzaneh, professeur émérite de l’UQAC, en reconnaissance de ses importantes contributions et pour avoir joué un rôle technique de premier plan dans les comités d’études de cet organisme international, ce qui a notamment mené à la publication de plusieurs brochures techniques qui sont devenues des références internationales. Depuis la création de ce prix prestigieux en 2014, vingt experts internationaux ont été honorés en tant que Fellow CIGRÉ, dont le Professeur Masoud Farzaneh du Canada cette année.

 

L’annonce officielle de la remise du prix CIGRÉ Fellow au Dr Farzaneh a été faite lors de la séance d’ouverture du congrès bisannuel du CIGRÉ, tenu à Paris du 24 août au 3 septembre 2020, avec la participation de plus de 2 000 professionnels du monde entier. Cette prestigieuse reconnaissance de la contribution du Dr Farzaneh met également en lumière l’expertise de l’UQAC dans le domaine de transport d’énergie électrique et l’impact du climat nordique.

 

 

 

Le CIGRE est une communauté mondiale engagée dans le développement collaboratif et le partage d’expertise sur les grands réseaux électriques. La communauté comprend des milliers de professionnels de plus de 90 pays et de 1 250 organisations, dont certains des plus grands experts mondiaux. Le CIGRÉ regroupe 59 comités nationaux de pays présentant une variété d’expertise et de perspectives techniques. Il gère le réseau de connaissance le plus important du monde en ce qui concerne les réseaux électriques, comprenant 16 domaines d’expertise ainsi que 250 groupes de travail, visant à résoudre les problèmes et répondre aux défis de ces réseaux.

 

 

Le Dr Masoud Farzaneh a débuté son active collaboration avec le CIGRÉ en 1998, en lien avec son intérêt et son expertise en ingénierie des réseaux électriques et l’impact du climat froid. Depuis son implication avec le CIGRÉ, il a présidé entre autres les travaux de plusieurs groupes de travail de cet organisme et à contribué à la publication d’une quinzaine de brochures techniques et autres publications techniques servant de guides destinés aux transporteurs et distributeurs de l’énergie électrique, ainsi qu’aux manufacturiers des équipements connexes. Entre 2010 et 2016 il est devenu membre du comité exécutif de CIGRÉ Canada, en tant que le représentant du secteur académique canadien. À ce titre, il a notamment mis en place l’initiative « Women in Engineering » qui est devenue un jalon dans le développement du CIGRÉ et a grandement contribué à intéresser les étudiants et les jeunes ingénieurs aux travaux du CIGRÉ. Il s’est également impliqué activement à relier les activités du CIGRÉ à celles de l’IEEE (L’Institute of Electrical and Electronics Engineers).

crédit photo: Paul Cimon

 

SCRP - agente d'information