RÉSOLUTION: Mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques du trimestre hiver 2020

 

Table des matières

SECTION 1   • MISE EN CONTEXTE.

SECTION 2 •   INFORMATIONS GÉNÉRALES

2.1       Calendrier universitaire

2.2       Plan de continuité.

2.3       Système de notation adopté

SECTION 3 • PLAN DE CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE POUR LE TRIMESTRE D’HIVER 2020

3.1       Principes directeurs

3.2       Approche pédagogique différenciée

3.4       Travaux pratiques, laboratoires, etc

SECTION 4 •   L’ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS

 

ANNEXE A •   Centre de soutien à la prestation virtuelle de cours (CSPVC)

ANNEXE B •   Cadre de référence – Stages

ANNEXE C • Portrait des activités d’enseignement offertes à l’UQAC à l’hiver 2020

Projet de résolution

Mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques du trimestre hiver 2020

 

SECTION 1

MISE EN CONTEXTE

 Le 13 mars dernier, le gouvernement décrétait l’état d’urgence sanitaire au Québec et adoptait une série de mesures de distanciation sociale. Le même jour, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES) informait les universités que ces mesures s’appliquaient à leurs activités.

Le 15 mars, le MÉES acheminait aux dirigeants des universités une lettre dans laquelle les établissements d’enseignement supérieur étaient invités, « à concevoir, au cours des deux prochaines semaines, des façons d’offrir l’ensemble de leurs activités de formation à distance dans l’éventualité où la fermeture des établissements devait se prolonger ».

Le 22 mars, le MÉES réitérait par communiqué que les universités auront la possibilité de compléter leur session d’hiver en ligne. Il était aussi mentionné que « les modalités relatives à la continuité de leur formation leur seront communiquées par leurs établissements d’enseignement respectifs et que les activités normales reprendront à la session d’Automne 2020.

Le 23 mars dernier, le gouvernement du Québec élaborait une liste de services essentiels, dont l’enseignement supérieur en ligne.

C’est dans ce contexte que s’inscrivent les mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques du trimestre d’hiver 2020 telles que proposées.

Notre objectif est de permettre à tous de nos étudiant.e.s de réussir la session actuelle tout en nous conformant aux directives ministérielles. C’est dans cette optique que les solutions proposées s’inspirent de nos valeurs organisationnelles, soit le respect, l’intégrité, l’engagement et la reconnaissance. Les solutions, souples et flexibles, prennent également en compte les connaissances et l’expertise des professeur.e.s et chargé.e.s de cours ainsi que les contraintes reliées au contexte sociosanitaire difficile qui impactent l’ensemble de notre communauté universitaire. 

SECTION 2

INFORMATIONS GÉNÉRALES

 2.1    Calendrier universitaire

Date de reprise des cours 

6 avril 2020

Note : Toutefois les professeur.e.s et chargé.e.s de cours en mesure de poursuivre leurs enseignements à partir du 30 mars pourront le faire à la condition que le plan de continuité (section 2.2) soit transmis aux étudiant.e.s et aux directions de programmes 2 jours à l’avance (jours calendrier).

Date de fin du trimestre 

28 avril 2020 (inchangée)

Pour les programmes qui ne pourront terminer au 28 avril (ex. les programmes avec ordre professionnel, programmes avec agrément), il y aura possibilité de continuer les activités et d’utiliser la notation I pour pallier au délai supplémentaire requis pour la remise des résultats.

Date d’abandon sans mention d’échec et sans remboursement 

28 avril 2020

Date limite pour la remise des résultats par les titulaires de cours

19 mai 2020

Date limite pour la conversion de la notation « I » en notation finale

31 août 2020

Note : Il pourra y avoir des activités académiques le Vendredi saint, le lundi de Pâques ainsi que les samedis et dimanches. 

2.2    Plan de continuité

Qu’est-ce qu’un « Plan de continuité »

Le plan de continuité est un document préparé par le professeur.e ou le chargé.e de cours responsable du groupe/cours précisant les éléments essentiels à la continuité du cours. Il a pour objectif de permettre aux étudiant.e.s l’atteinte des objectifs du cours et au professeur.e ou au chargé.e de cours d’évaluer les apprentissages.

Le plan de continuité comprend :

  • les activités pédagogiques;
  • les modalités d’évaluation des apprentissages;
  • un calendrier des activités;
  • le système de notation (maintien du système prévu pour le cours ou recours à la notation S/E). 

2.3    Système de notation adopté

Les évaluations complétées avant le 13 mars demeurent et contribuent à la note finale, en conformité avec le barème prévu dans le plan de cours ou au plan de continuité.

  • Notation Succès / Échec

Dans le contexte actuel, nonobstant le système de notation déterminé pour le cours, il sera possible pour un professeur.e et un chargé.e de cours de choisir de modifier ce système de notation afin d’adopter la notation Succès / Échec (S/E), et ce, pour tous les étudiant.e.s inscrits au cours.

Un professeur.e et un chargé.e de cours pourra choisir d’adopter le système de notation S/E lorsqu’il est en mesure de déterminer que les objectifs d’un cours sont atteints ou non atteints, mais n’est pas en mesure de déterminer dans quelle mesure ces objectifs sont atteints.

  • Notation littérale

Un cours pour lequel le système de notation littérale est déjà prévu, peut demeurer sous cette forme si le professeur.e ou le chargé.e de cours est en mesure de déterminer que les objectifs du cours sont atteints ou non atteints et qu’il est en mesure de déterminer dans quelle mesure ils sont atteints.

  • Notation I

Si un étudiant.e se trouve dans l’incapacité de suivre les enseignements en ligne faute de matériel informatique adéquat ou pour d’autres raisons liées au contexte de pandémie, mais qu’il désire terminer le cours au-delà de la date de fin du trimestre d’hiver 2020, le délai pour la conversion de la lettre I (Incomplet) en note « Échec » sera exceptionnellement prolongé jusqu’au 31 décembre 2020.

  • Exceptions

Malgré les dispositions indiquées ci-haut, il y aura inévitablement des cas individuels d’exception. Tout cas d’exception devra être préalablement approuvé par la direction de programmes concernée afin d’assurer l’équité entre les cours offerts au sein d’un même programme et dans le respect règlementaire. En cas de litige la direction de programmes fera appel au Décanat des études.

SECTION 3

PLAN DE CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE POUR LE TRIMESTRE D’HIVER 2020

3.1    Principes directeurs

 

  • Prise en compte de l’expertise et des capacités des professeur.e.s et des chargé.e.s de cours responsables des activités.
  • Reconnaissance des particularités liées au contenu et à la nature des activités pédagogiques.
  • Souplesse, équité, flexibilité, inclusion, bienveillance des mesures proposées afin de permettre au plus grand nombre possible d’étudiant.e.s de terminer avec succès le trimestre en cours en conformité avec le calendrier adopté par l’Université et de limiter les cas d’exceptions.
  • Ouverture aux situations vécues par les étudiant.e.s dans le contexte de crise 

Pour les professeur.e.s et les chargé.e.s de cours :

Les modalités pédagogiques et les choix technologiques sont sous l’entière responsabilité du professeur.e et du chargé.e de cours :

  • Au plan technologique et pédagogique, ceux-ci pourront compter sur le soutien du Centre de prestations virtuelles (soutien technologique, comité de pratique, experts en pédagogie, didacticiel, etc.) (ANNEXE A). 
  • Au plan fonctionnel, les professeur.e.s et chargé.e.s de cours seront appuyés par leur équipe programme (directeur, professionnels, secrétaire). A cet effet, nous proposerons fortement aux directions de programme de tenir minimalement une rencontre par semaine.

3.2    Approche pédagogique différenciée

Dans le but d’adopter une approche différenciée, trois (3) modèles sont proposés aux professeur.e.s et chargé.e.s de cours : 

  • Modèle A : Continuation des enseignements en ligne
  • Modèle B : Continuation alternative des apprentissages
  • Modèle C : Cas particuliers

 

  • Modèle A : Continuation des enseignements en ligne

Dans ce modèle, les enseignements se poursuivront en ligne. Il reviendra alors aux professeur.e.s et aux chargé.e.s de cours de préparer un plan de continuité (section 2.2) qui  sera communiqué aux étudiant.e.s ainsi qu’à la direction du programme 48 heures avant sa mise en place.

Les professeur.e.s et chargé.e.s de cours verront à ’adapter les modes de prestation des enseignements et les évaluations en conséquence, et d’identifier les outils technologiques à privilégier.

Les solutions technologiques offertes par l’UQAC permettent aux professeur.e.s et chargé.e.s de diffuser leurs activités d’enseignement de manière synchrone (par exemple un cours en direct via Zoom, google Meet) et/ou asynchrone (par exemple une capsule théorique ou une démonstration enregistrée).

Cependant, dans un souci d’équité et d’inclusion et afin de tenir compte des situations individuelles des étudiant.e.s, tous les contenus doivent être disponibles et diffusés en différé en ligne que ce soit par exemple dans les espaces-cours Moodle ou par courriel. À cet égard, il est à noter que les équipes du Centre de soutien à la prestation virtuelle de cours consacrent leurs efforts à mettre à la disposition des professeur.e.s et chargé.e.s de cours divers documents, outils et formations pour les appuyer dans la migration des activités en ligne (ANNEXE A). De même, les étudiant.e.s seront soutenus à distance par ces équipes notamment par un service de clavardage.

  • Modèle B : Continuation alternative des apprentissages

Dans ce modèle, les apprentissages et l’évaluation des apprentissages se poursuivront, mais avec des formules alternatives. Le professeur.e ou le chargé.e de cours proposera des activités alternatives pour atteindre les objectifs de formation (Listes de lectures supplémentaires, matériel pédagogique supplémentaire, travaux, etc.). L’évaluation sera ajustée en conséquence en tenant compte de l’impossibilité de réaliser ou de terminer des activités en mode présentiel.

Pour ce faire, le professeur.e ou le chargé.e de cours devra préparer un plan de continuité (section 2.2), lequel sera communiqué aux étudiant.e.s ainsi qu’à la direction du programme, et ce 48 heures avant sa mise en place.

Dans la mesure du possible, ces formules pédagogiques alternatives devront être inclusives et tenir compte des limites tant matérielles qu’humaines des étudiant.e.s. 

  • Modèle C : Cas particuliers

Malgré la volonté de favoriser des mesures qui permettront au plus grand nombre de terminer avec succès le trimestre en cours, la situation actuelle suscitera inévitablement des cas d’exception, lesquels seront singuliers et nécessiteront une approche spécifique. Qu’il nous suffise ici d’évoquer deux cas de figure, cas n’ayant d’autres visées que de préciser notre démarche.

  • Cas 1. Un étudiant.e ou plusieurs participants du groupe-cours se retrouvent dans l’incapacité de poursuivre une activité d’enseignement en ligne faute de matériel informatique, de connexion Internet inadéquate ou pour d’autres raisons personnelles liées au contexte de pandémie (conciliation travail-famille, etc.), une procédure fortement inspirée de certains établissements du Réseau UQ (UQO, UQAR) sera utilisée.
  • Cas 2. Un professeur.e ou un chargé.e de cours qui se trouve dans l’incapacité de dispenser ou de suivre les enseignements en ligne faute de matériel informatique adéquat ou pour d’autres raisons personnelles liées au contexte de pandémie (conciliation travail-famille, etc.), une procédure fortement inspirée de certains établissements du Réseau UQ (UQO, UQAR) sera utilisée.

Si les activités et l’évaluation des apprentissages réalisées avant le 13 mars permettent au professeur.e ou chargé.e de cours de déterminer que les objectifs du cours ou les compétences essentielles ont été atteints par l’étudiant.e, ce dernier procèdera à la notation finale des étudiant.e.s. Dans ce cas, on utilisera le système de notation S/E et la session d’hiver sera considérée comme complétée. Un cours pour lequel le système de notation littérale est déjà prévu peut demeurer sous cette forme si le professeur ou le chargé de cours est en mesure de déterminer que les objectifs du cours sont atteints ou non atteints et qu’il est en mesure de déterminer dans quelle mesure ils sont atteints.

Par ailleurs, un cours pour lequel aucune ou très peu d’évaluation n’a été réalisée en date du 13 mars ne peut être considéré comme terminé. Des modalités d’évaluation doivent alors être convenues avec les étudiant.e.s. Au terme de l’évaluation convenue, ces derniers se verront attribuer la notation « S », si elles ou ils ont satisfait aux exigences.

Si un étudiant.e ne peut respecter les modalités ou encore les délais d’évaluation convenus, alors la notation « I » sera utilisée temporairement jusqu’à ce que les acquis aient pu être validés. Afin de favoriser la réussite du plus grand nombre d’étudiant.e.s, le délai pour la conversion de la lettre I (Incomplet) en note « Échec » sera exceptionnellement prolongé jusqu’au 31 août 2020.

L’étudiant.e qui ne souhaite pas ou qui n’est pas en mesure de poursuivre sera considéré comme ayant abandonné le cours sans remboursement et sans mention d’échec. 

3.3    Stages

Les stages constituent un élément important de plusieurs programmes de formation universitaire. Le stage est une activité qui permet à l’étudiant.e de réaliser le transfert de ses connaissances théoriques dans divers milieux de pratique. En intégrant ces milieux, les stagiaires explorent et acquièrent des compétences, enrichissent et mettent à profit celles qu’ils possèdent déjà. Dans ces différents contextes, l’étudiant.e doit réaliser un nombre d’heures réparti tout au long de son parcours de formation. Pour chaque type de stage (observation, acquisition, approfondissement de connaissances, etc.) l’étudiant.e doit démontrer l’atteinte des objectifs, l’acquisition et la consolidation d’apprentissage et de compétences, souvent tributaires de référentiels de compétences balisés par des ordres professionnels ou des organismes d’agréments.

Dans le contexte exceptionnel d’une crise sanitaire, la gestion des stages représente un défi particulier auquel il faut s’adapter en fonction des nouvelles réalités. Plusieurs partenaires sont impliquées dans la validation de la formation notamment dans l’atteinte des objectifs et dans l’acquisition et la consolidation des compétences. Ces stages sont une responsabilité partagée entre l’institution, les ordres professionnels, les organismes d’agrément ainsi qu’avec les milieux d’accueil touchés par les mesures de distanciation sociale.

Il est donc indéniable, dans ce contexte, que la gestion des stages ne peut se réaliser selon les modalités et les logiques habituelles de leur encadrement et de leur évaluation. En ce sens, toutes les personnes impliquées dans les stages (les professeur.e.s, les chargé.e.s de cours, les superviseur.e.s, les responsables des milieux, etc.) doivent faire preuve de souplesse et de flexibilité tout en respectant l’atteinte des exigences liées aux différents types de stage afin de s’assurer de la qualité de ceux-ci.

Nous ne pouvons donc adopter des mesures générales qui couvrent l’ensemble des situations. Les directions de programme en collaboration avec les différents partenaires impliqués, sont invités à trouver des mesures alternatives de remédiation, dans le respect des consignes et des informations qu’elles sont susceptibles de recevoir des milieux de stages, des ordres professionnels et des organismes d’agrément. Dans ce travail, ils sont accompagnés par la doyenne des études.

Voici quelques lignes directrices pour la prise de décision par les directions de programme qui devront prendre en compte la sécurité des stagiaires, leur réussite et l’acceptation des milieux de stage :

  • Les directions de programmes doivent assurer le suivi et la communication avec leurs étudiant.e.s en fonction de la possibilité de la réintégration de milieu de stage, dans le cas où un avis du MSSS a été émis le 24 mars. Des rencontres seront faites sur une base régulière avec les directions de programme afin de partager et de communiquer les informations nécessaires.
  • Les stages menant à la diplomation doivent être évalués en priorité.
  • Les directions de programmes en collaboration avec les personnes impliquées (superviseur.e.s, etc.) établissent leurs modalités de fonctionnement et d’évaluation en fonction de la lecture de leurs environnements respectifs. Des activités de substitution pourront être proposées lorsque possible.
  • Nous invitons les directions de programmes à disposer de toute la souplesse pour la poursuite ou la suspension à la pièce de manière à respecter les conditions particulières de chacun et aussi de ne pas pénaliser les étudiant.e.s désireux de poursuivre.
  • Nous préconisons, à court terme, un report de tous stages non débutés.
  • Toutes les questions et orientations prises doivent être acheminées à la doyenne des études (manon_doucet@uqac.ca).

Évaluation des stages 

Les personnes impliquées dans le stage sont en mesure d’évaluer avec un S, E ou I selon l’analyse de l’ensemble des heures ou de jours réalisés ainsi que des documents, des travaux, des rapports ou toute autre forme de réalisations ou de productions réalisés avant le 13 mars tout en tenant compte de certaines modalités proposées par les ordres professionnels ou les organismes d’agrément. Il convient ici de préciser les différents scénarios possibles pour éclairer les étudiant.e.s et guider le travail des différentes ressources impliquées dans la réalisation du stage.

Si les objectifs et compétences essentielles réalisés en date du 13 mars ont été atteints et que le nombre d’heures est suffisant et/ou respecte les orientations des organismes partenaires (agréments, ordres professionnels, etc.) l’étudiant.e se verra attribuer la note S.

Si le nombre d’heures ou de jours cumulés avant le 13 mars est insuffisant, le stage est reporté à un trimestre ultérieur en fonction du parcours de formation et du cheminement de l’étudiant.e.

Si la note I est attribuée, l’étudiant.e aura jusqu’au 31 août pour remettre ses travaux et atteindre ainsi les objectifs de son stage.

Si la note E est attribuée, cela signifie que l’étudiant.e malgré le nombre d’heures ou de jours réalisés avant le 13 mars n’a pas satisfait aux exigences du stage (atteinte des objectifs ou acquisition et consolidation des compétences). L’étudiant.e devra reprendre son stage à un trimestre ultérieur en fonction du parcours de formation, du cheminement de l’étudiant.e et de la possibilité du placement du stage dans le milieu de pratique. 

3.4    Travaux pratiques, laboratoires, etc.

 

Tableau

Nombre d’activités pratiques par département à l’hiver 2020

 

Département  
DSF 13
DSEA 1
DSÉ 7
DSHS 14
DSA 50
DAL 19
DIM 6
DSS 19
NAD 53
Total 129

 

Plusieurs activités pratiques sont associées à différents cours dans les départements. Elles permettent aux étudiant.e.s d’acquérir des habiletés pratiques en lien avec leur programme de formation. Les activités pratiques peuvent se donner sous forme de travaux pratiques dans des laboratoires d’enseignement spécialisés. Pour certains programmes, il s’agit de sorties sur le terrain. Dans le contexte de la crise sanitaire, ces activités ne pourront se dérouler selon les modalités prévues. Les professeur.e.s et les chargé.e.s de cours accompagnés des directions de programmes ainsi que des responsables de laboratoire, des techniciens de laboratoire, des aides pédagogiques et des auxiliaires d’enseignement pourront trouver des solutions alternatives afin de valider les compétences pratiques des étudiant.e.s.

Voici des principes généraux pour la prise de décision pour les modifications aux activités pratiques :

  • La réalisation des activités pratiques à la session hiver 2020 devra se faire de manière virtuelle. Il est impératif de concentrer les efforts d’évaluation sur les apprentissages clés.
  • Le titulaire du cours est responsable de déterminer et de communiquer à la direction de programmes et aux étudiant.e.s les modalités révisées pour les activités pratiques prévues au plan de cours. Il est possible que certaines évaluations prévues ne puissent pas avoir lieu virtuellement et devront être remplacées par d’autres formes d’évaluation.
  • Lorsque c’est possible, le titulaire doit demander aux étudiant.e.s de démontrer leur compétence pratique de différentes façons. Par exemple, en leur suggérant de réaliser une procédure à l’aide d’outils facilement disponibles (captures d’écran, vidéo, enregistrement sonore, etc.).
  • Des alternatives au plan original doivent être considérées. Par exemple, si l’étudiant.e doit démontrer sa compétence à interpréter des données expérimentales qu’il aurait préalablement produites, les données pourraient plutôt lui être fournies à partir de recherches ou d’expériences similaires antérieures.
  • Le travail d’équipe est toujours possible en mode de prestation virtuelle synchrone, par l’utilisation de logiciels de vidéoconférence et d’outils de création de documents collaboratifs par les étudiant.e.s.
  • Les logiciels spécialisés ne seront pas tous disponibles à distance pour les étudiant.e.s. Il est important de vérifier leur disponibilité lors de la préparation du cours modifié.
  • Des outils, des tutoriels et de l’accompagnement seront mis à la disposition des titulaires pour la concrétisation des activités pratiques virtuelles par le Centre de soutien à la prestation virtuelle (ANNEXE A) de cours sur la page d’accueil de Moodle.
  • Le report d’activités sur le terrain pourrait être envisagé ainsi que les activités pratiques en lien avec des agréments professionnels.

SECTION 4

ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS

La nécessité de consacrer tous les efforts institutionnels à la continuation du trimestre justifie également de suspendre pour le trimestre d’hiver la Politique relative à l’évaluation de la qualité des enseignements ainsi que la Procédure relative à l’évaluation de la qualité des enseignements. 

ANNEXE A

CENTRE DE SOUTIEN À LA PRESTATION VIRTUELLE DE COURS (CSPVC)

Le mandat confié au CSPVC est de mettre en place rapidement les ressources nécessaires à la prestation virtuelle et à la participation aux cours de l’UQAC. Il regroupe toute l’équipe du Bureau de soutien technopédagogique (BST), la conseillère pédagogique du Décanat des études, des membres de l’équipe du Service des technologies de l’information (STI) en soutien technologique et les bibliothécaires associés aux huit départements. Une employée de la bibliothèque assure également la première ligne.

Le Centre de soutien offre trois types d’accompagnement :

  • Technologique : tutoriels, formation et dépannage avec les outils virtuels de formation aux professeur.e.s, chargé.e.s de cours et étudiant.e.s;
  • Pédagogique : lignes directrices, soutien et conseils en lien avec l’enseignement virtuel aux professeur.e.s et chargé.e.s de cours;
  • Virtualisation des contenus : soutien et conseils pour la transposition de contenus aux professeur.e.s et chargé.e.s de cours, ainsi que pour l’utilisation de ressources électroniques (ouvrages, articles, bases de données, etc.) aux professeur.e.s, chargé.e.s de cours et étudiant.e.s.

De plus, en partenariat avec différents experts en pédagogie à l’UQAC, un forum sur les meilleures pratiques est offert aux professeur.e.s et chargé.e.s de cours, afin de favoriser l’identification des besoins communs, l’émulation et l’émergence de pratiques novatrices.

L’approche d’implantation proposée :

  • Le bien du plus grand nombre est priorisé. Notre mandat est d’offrir la possibilité à un plus grand nombre et à une plus grande diversité d’étudiant.e.s possible de compléter l’essentiel de leurs apprentissages de la session d’hiver.
  • Une approche incrémentale, permettant de rapidement mettre à disposition des outils de base pour les professeur.e.s et chargé.e.s de cours, puis de les bonifier au fur et à mesure.
  • Une définition de ce qui constitue minimalement la prestation virtuelle de cours attendue à l’UQAC lors de la reprise de la session, ainsi que des indications sur ce qui est mieux, à viser au fil du temps.
  • Un appel à l’intelligence collective, par la mise en place du forum de discussion sur les pratiques pédagogiques virtuelles.

ANNEXE B

CADRE DE RÉFÉRENCE – STAGES

Les tableaux suivants présentent le portrait des stages (sciences infirmières, psychologie, physiologie, kinésiologie, travail social et éducation) et expose la complexité selon les milieux de stage (CIUSSS, organismes communautaires, organisations publiques et privées, milieux scolaires à différents ordres d’enseignement et autres) ainsi que le nombre d’étudiant.e.s qui sont finissants ou non-finissants.

Dans la prise en compte du milieu de la santé, toutes les directions de programmes ont eu à travailler avec les spécificités du programme eu égard le nombre de jours de stage, les positions du milieu, les avis du ministère de la Santé et des Services sociaux, les risques d’exposition des étudiant.e.s et les nombreux changements de prises de décisions gouvernementales tributaires de l’évolution de la situation de pandémie.

En ce qui concerne les milieux scolaires, tous les stages ont été suspendus au moment de la décision gouvernementale de la fermeture de toutes les écoles. Pour l’ensemble des programmes, au moment de cette décision l’ensemble des étudiant.e.s finissants avaient réalisé 40/60 jours de stage et certains étaient terminés selon la date du début du stage. L’évaluation mi-stage avait eu lieu et certains en étaient à l’évaluation finale. Les personnes impliquées ont dû adapter leurs modalités d’évaluation puisque les étudiant.e.s sont dans une situation de diplomation. Notons cependant que les étudiant.e.s en étaient à leur quatrième et dernier stage, stage dans le parcours de formation. En ce qui a trait aux stages de 1re, 2e et 3e année, certaines cohortes ont réalisé leur stage à l’automne 2019 et d’autres ont été réalisés en février 2020. Pour les autres stages, certains débutaient à la mi-mars ou au début avril dont la durée variait entre 4 et 6 semaines et d’autres ont été réalisés en février 2020. 

Tableau 1

Portrait des stages en sciences infirmières

 

Sc. Inf. Prog Nbr Jours de stage Commentaires
13 + 9 -12 8 et – ?
7450 Form Initiale 15 1 6 7 1 Devrait être priorisés
7452 Form Intégré 8 3 2 3 Pas encore de service demandé

Tableau 2

Portrait des stages dans les programmes en physiothérapie, en kinésiologie, en psychologie et en travail social

 

Programmes Nombre d’étudiant.e.s finissants en stage au CIUSSS Nombre d’étudiant.e.s

finissants en stage dans d’autres milieux

Nombre d’étudiant.e.s non-finissants encore en stage au CIUSSS Nombre d’étudiant.e.s non-finissants encore en stage dans d’autres milieux de stage Nombres d’étudiant.e.s finissants encore en stage ailleurs au Québec Nombres d’étudiant.e.s non-finissants encore en stage ailleurs au Québec
Psychologie

 

Internat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Psychologie

Stages CUP

 

 

P =6 (une en arrêt maladie avec retour progressif prévu le 13 avril) / N=5

 

 

 

 

N/A

 

 

P = 2 (mi-internat scolaire et CIUSSS) 1 (internat aussi à la CUP) /

N = 1 (bureau privé)

 

N/A

 

 

Je ne peux les différencier, ça dépend s’ils finissent leur essai avant la fin de l’internat.

 

 

 

N/A

 

 

Voir ligne en bas, pour les stages à la CUP

 

 

 

 

 

P = 10 /

N = 10 (une qui revenait d’un congé maladie cette semaine)

 

 

1 (la neuro en bureau privé, elle est à Québec)

 

 

 

 

 

 

N/A

 

 

Je ne peux les différencier, ça dépend s’ils finissent leur essai avant la fin de l’internat.

 

 

N/A

Physiothérapie  7  0 0  0  0  0
Kinésiologie  3  ?  ?  ?  ?  ?
Travail social

Suspension

 CIUSSS SLSJ : 25 Autres milieux au SLSJ : 8  Propé : 2

4SVS224 : 0

Propé : 8

4SVS224 : 10

CISSS/CIUSSS : 18

Autres milieux : 2

4SVS224 : 7

 

Tableau 3

Portrait des stages dans les 7 programmes en éducation : Éducation préscolaire et enseignement primaire, enseignement secondaire et professionnel, enseignement en adaptation scolaire, enseignements en éducation physique et à la santé, enseignement des arts

 

Éducation Pré-Pri

4e année

32 étudiant.e.s Chicoutimi

 

4 étudiant.e.s à

Sept-Îles

 

Avril 2020 2/3 stage de fait (40jours/60 jours)

Suivis par 8 superviseur.e.s

Étant donné que les stages sont débutés depuis janvier ou février, les superviseur.e.s sont en mesure d’évaluer leurs stagiaires.

 

Pour le cours Séminaire d’intégration : alternance stage-séminaire. Les travaux sont presque tous complétés.

 

Les 1re et 2e et 3e année le stage débutait à mi-mars ou au début avril

Éducation Adaptation

Scolaire

4e

19 étudiant.e.s

Stage en orthopédagogie

2/3 de stage de fait (40 jours sur 60)

Suivis par des superviseur.e.s

Étant donné que les stages sont débutés depuis janvier ou février, les superviseur.e.s sont en mesure d’évaluer leurs stagiaires

 

Les cliniques sont suspendues. Il restait 3 rencontres avec les élèves donc ils ont tout le matériel pour faire le rapport final à remettre aux parents.

Les étudiant.e.s de 3e année ont fait leur stage à l’automne

Les 1re et 2e année le stage débutait à mi-mars ou au début avril

Éducation Secondaire

4e année

13 étudiant.e.s

Dont 2 étudiant.e.s en stage emploi

 

BEP

2 étudiant.e.s

 

Avril 2020

 

 

2/3 de stage (40 jours/60)

 

Les 1re et 2e années, le stage débutait à mi-mars ou au début avril

 

 

 

 

Rencontre d’évaluation finale

Éducation Arts

4e année

13 étudiant.e.s

Avril 2020

 

 

2/3 de stage (40 jours /60)

Presque tous les étudiant.e.s peuvent être évalués.

 

Les 1re et 2e années, le stage débutait à la mi- mars ou au début avril

 

 

Éducation Éducation

Physique

4e année

18 étudiant.e.s

Avril 2020

 

 

Possibilités d’évaluer l’ensemble des étudiant.e.s

 

ANNEXE C

PORTRAIT DES ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT OFFERTES À L’UQAC À L’HIVER 2020

Données en date du 23 mars 2020

Tableau 1

Nombre d’activités par département au trimestre d’hiver 2020


  • 1  DSF                              46,60
    2  DSEA                          117,67
    3  DSÉ                            103,82
    4  DSHS                           79,57
    6  DSA                             82,57
    7  DAL                               73,14
    8  DIM                              65,42
    S  DSS                            106,64
    N NAD                              61,53

   Total département                  736,96

   Centres hors campus               34,45

   Cours d’appoint                             7,00

  Grand total                                   778,41

 

Tableau 2

Nombre de cours à enseignement individualisé par cycle et par département offerts à l’hiver 2020 (séminaire, atelier, stage, tutorat, projet)

 

RÉSOLUTION (CERC-8349)

MESURES EXCEPTIONNELLES DE CONTINUATION DES ACTIVITÉS ACADÉMIQUES DU TRIMESTRE HIVER 2020

ATTENDU        le contexte actuel exceptionnel et la situation inhabituelle dans laquelle l’Université devra remplir ses obligations en faveur des étudiant.e.s et employé.e.s, notamment en raison de l’interdiction de rassemblements physiques pendant la période d’urgence sanitaire décrétée le 13 mars 2020 par le gouvernement du Québec;

ATTENDU        la lettre du sous-ministre adjoint du MÉES, en date du 15 mars, dans laquelle le gouvernement invite dans la mesure du possible les établissements d’enseignement supérieur à concevoir, au cours des prochaines semaines, des façons d’offrir l’ensemble de leurs activités de formation à distance;

ATTENDU        que l’enseignement supérieur en ligne a été qualifié d’activité prioritaire par le gouvernement du Québec;

ATTENDU        la nécessité d’établir des mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques afin de ne pas pénaliser la poursuite des études au trimestre d’hiver 2020;

Sur proposition de Mme Jacinthe Douesnard, appuyée par Mme Carole Côté, il est RÉSOLU à la majorité :

1-         D’         adopter pour tous les étudiant.e.s de l’Université du Québec à Chicoutimi, dans le contexte de la pandémie de Coronavirus, les mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques pour le trimestre d’hiver 2020 décrites dans le document annexé à la présente et en faisant partie intégrante;

2-         D’         apporter temporairement aux règlements et au Manuel de gestion de l’Université toutes les modifications nécessaires afin de rendre effectives les mesures exceptionnelles ainsi adoptées, notamment :

  • Le Plan de continuité est intégré à la règlementation interne de l’Université.
  • La date limite d’abandon sans mention d’échec et sans remboursement pour tous les cours est réputée reportée au 28 avril 2020. 
  • Le délai de trente (30) jours après la date limite de remise des résultats pour modifier le « I » selon le système de notation en vigueur, prévu à l’article 5.1 de la Procédure relative à l’évaluation de l’apprentissage d’un étudiant dans un cours, est prolongé au 31 août 2020.
  • Les rencontres prévues dans les politiques et procédures découlant du Règlement relatif aux études sont réputées devoir se tenir par des moyens virtuels jusqu’à ce que de nouvelles directives à cet effet soient émises.
  • Les articles 5.1.1 b) et c) de la Procédure relative à l’évaluation de l’apprentissage d’un étudiant dans un cours concernant les pourcentages applicables aux modalités d’évaluation sont suspendus, pour permettre aux professeur.e.s et chargé.e.s de cours de faire preuve de souplesse dans les modalités d’évaluation exceptionnelles qui doivent être appliquées.
  • L’article 5.2 de la Procédure relative à l’évaluation de l’apprentissage d’un étudiant dans un cours est suspendu afin d’alléger le processus de modification des modalités d’évaluation.
  • Lorsque pertinent, mais notamment dans le cas de l’article 6.1 de la Procédure relative à l’évaluation de l’apprentissage d’un étudiant dans un cours, la référence au plan de cours est réputée remplacée par une référence aux Plans de continuité adoptés par les directions de programme suite à la présente résolution.
  • Les articles 6.2 à 6.5 de la Procédure relative à l’évaluation de l’apprentissage d’un étudiant dans un cours sont suspendus afin de permettre la mise en place d’un comité ad hoc pour la révision du processus d’évaluation de l’apprentissage à la session Hiver 2020;
  • L’article 7.3 de la Procédure relative à la remise, à la modification et à la révision d’un résultat est suspendu.
  • La Politique relative à l’évaluation de la qualité de l’enseignement ainsi que la Procédure relative à l’évaluation de la qualité de l’enseignement sont suspendues pour le trimestre Hiver 2020.
  • La Politique et la Procédure relatives à la formation à distance et l’utilisation des technologies de l’information et des communications (TIC) dans l’enseignement sont suspendues pour le trimestre Hiver 2020.

3-         D’         ordonner la suspension de l’application de toute autre disposition incompatible avec l’atteinte des mesures exceptionnelles de continuation des activités académiques adoptées pour le trimestre Hiver 2020.