En savoir plus
3669
Programmes d'études de cycles supérieurs en Ressources renouvelables, Environnement et Biologie

Doctorat en sciences de l'environnement

Profil du candidat

En plus d’être titulaire d'une maîtrise dans une discipline pertinente au champ d'études obtenue avec une moyenne d'au moins 3,2/4,3 ou l'équivalent, le candidat devra faire preuve d’un grand degré d’autonomie, d’une solide discipline au travail et de rigueur soutenue.

Particularités du programme

  • Programme interdisciplinaire
  • Programme offert par l’UQAM, conjointement avec l’UQAC, l’UQTR, l’UQAR et l’UQAT
  • Participation active de professeurs de plusieurs universités
  • Programme rattaché à l'Institut des sciences de l'environnement (ISE) de l’UQAM
  • Soutien financier et bourses disponibles
Laboratoires de recherche associés au programme :

Plan de formation
Les candidats pouvant démontrer qu'ils ont obtenu un taux de succès exceptionnel dans leur discipline lors de leur baccalauréat et de leur maîtrise, en ayant maintenu une moyenne cumulative d'au moins 4,0 ou en ayant publié au moins un article dans un périodique à jury de lecture à partir de leurs travaux, ont à effectuer :

Une scolarité de base de deux cours répartis comme suit (9 crédits):

Le cours de tronc commun suivant (6 crédits)

Dynamique des systèmes environnementaux
Un cours multidisciplinaire choisi parmi les suivants (3 crédits)
Droit de l'environnement
Évaluation des impacts environnementaux
Géopolitique mondiale et environnement
Traceurs isotopiques en environnement
Lectures dirigées en sciences de l'environnement
Sujet de pointe en sciences de l'environnement
Épistémologie et sciences de l'environnement
Ou d'autres cours multidisciplinaires relatifs aux sciences de l'environnement avec l'accord du sous-comité d'admission et d'évaluation.

Les candidats «exceptionnels» bénéficieront d'une équivalence de cours disciplinaire (3 crédits).
Les autres candidats, ainsi que les étudiants réalisant leurs recherches doctorales dans un champ de spécialisation différent de celui dans lequel ils ont travaillé lors du baccalauréat et de la maîtrise, auront à effectuer, en plus de cette scolarité de base, et sur recommandation du sous-comité d'admission et d'évaluation, après consultation auprès de leur directeur :
Un cours disciplinaire en appoint, parmi les cours de maîtrise et de doctorat disciplinaires offerts par les cinq départements participant au programme (3 crédits)

Remarque : Le candidat voudra bien prendre note que les activités au choix dans ce programme et énumérées ci-dessus ne peuvent être offertes à chacune des sessions (automne, hiver ou été). Par conséquent, elles sont réparties sur plusieurs sessions et sont donc offertes en alternance d'une session, voire d'une année à l'autre.
Les quatre cours suivants (18 crédits)
Séminaire interdisciplinaire en environnement 1
Séminaire interdisciplinaire en environnement II
Projet de thèse
Synthèse environnementale
Note: Le cours ENV9300 est évalué selon la notation succès/échec.
Thèse (60 crédits)
Thèse
La thèse devra être réalisée sous la direction d'un professeur habileté et dans le cadre d'un programme de recherche relevant des sciences de l'environnement. Les champs de recherche à l'UQAC sont les suivants:
  • Écologie et dynamique forestière
  • Écologie et comportement de la faune terrestre
  • Écologie aquatique
  • Chimie des produits naturels bioactifs
3669
Programmes d'études de cycles supérieurs en Ressources renouvelables, Environnement et Biologie

Doctorat en sciences de l'environnement

Ce programme, de type scientifique, vise au développement et à l’intégration des connaissances dans cinq champs multidisciplinaires de spécialisation en sciences de l’environnement, regroupés sous le thème intégrateur de l’analyse de la dynamique des relations environnementales. Il vise également à la formation de chercheurs de haut calibre, spécialistes d’une discipline des sciences de l’environnement, aptes à formuler une problématique de recherche, à établir une stratégie d’étude et à réaliser avec autonomie une recherche originale, répondant à des critères d’excellence, dans le cadre d’un programme de recherche s’inscrivant dans l’un ou l’autre des cinq champs suivants :

Cycle et qualité de l’eau, toxicologie de l’environnement et sciences appliquées au milieu de travail, méthodologie de l’environnement, biotechnologies environnementales et écologie fondamentale et appliquée.

De plus, ce programme a pour objectif de former des scientifiques capables de dépasser les frontières disciplinaires, en établissant des interfaces avec d’autres disciplines des sciences de l’environnement, et conscients des interdépendances dynamiques en environnement. Pour faciliter l’atteinte de cet objectif, l’étudiant sera placé dans un cadre multidisciplinaire s’appuyant sur les ressources de cinq départements (chimie, géographie, mathématiques, sciences biologiques et sciences de la Terre), du GEOTOP (Centre de recherche en géochimie isotopique et géochronologie), du TOXEN (Centre de toxicologie de l’environnement), du CINBIOSE (Centre d’étude des interactions biologiques entre la santé et l’environnement) et du GREF (Laboratoire de recherche en écologie forestière).

Conditions d'admission

Le candidat doit être titulaire d'une maîtrise, ou l'équivalent, en chimie, sciences biologiques, sciences de l'atmosphère, géographie physique, sciences de la Terre et mathématiques appliquées, ou dans une autre discipline pertinente au champ d'études, obtenue avec une moyenne d'au moins 3,2/4,3 ou l'équivalent. Tout dossier de candidature avec une moyenne inférieure à 3,2 mais supérieure à 2,8/4,3 sera étudié par le sous-comité d'admission et d'évaluation du programme et pourrait, dans certains cas, faire l'objet d'une recommandation d'admission.

ou

Être titulaire d'un grade de bachelier et posséder les connaissances requises, une formation et une expérience appropriées.

Le candidat doit démontrer qu'il possède une connaissance suffisante de l'anglais.

Il devra aussi, au moment du dépôt de sa demande d'admission, avoir reçu l'acceptation de principe d'un directeur de thèse et produire un projet préliminaire de thèse. Ce projet permettra d'évaluer les possibilités d'encadrement du candidat et de juger de la compatibilité de ses intérêts de recherche avec les orientations du programme.

Examen du dossier scolaire, des lettres de recommandation (au moins trois doivent provenir de professeurs ou de chercheurs ayant une expérience de recherche pertinente reconnue) et une fiche d'informations remplie par le candidat et son directeur de recherche et comportant:

  • une esquisse du projet de thèse approuvée par le directeur de thèse;
  • un plan de travail avec échéancier;
  • une évaluation des ressources matérielles nécessaires à la réalisation du projet;
  • les sources de financement du projet et les moyens de subsistance de l'étudiant.

Entrevue des candidats (sauf empêchement majeur justifié). Le tout dans le but d'évaluer :

  • l'adéquation entre les aspirations du candidat et les objectifs du programme;
  • la qualité et la pertinence de la formation universitaire en regard des différents éléments du programme;
  • l'expérience et le potentiel en recherche;
  • la pertinence du projet en regard des champs de recherche du programme;
  • la faisabilité du projet à l'intérieur des limites normales de temps prévues pour le programme.

Le candidat doit posséder une connaissance suffisante du français.