Samedi, 2 mars 2024
spot_img

Mélanie Courtois, un exemple de détermination et de persévérance pour sa communauté

Les journées de la persévérance scolaire, qui ont lieu du 12 au 16 février, sont l’occasion de mettre de l’avant le parcours inspirant des étudiantes et des étudiants de l’UQAC qui, par leur détermination, ont réussi à surmonter les nombreux défis rencontrés au cours de leur cheminement universitaire, pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés dans la réalisation de leur projet d’études.


Mélanie Courtois, diplômée de la maîtrise en sciences infirmières

Après avoir complété un certificat en santé communautaire à l’UQAC en 2002, Mélanie Courtois a décidé de poursuivre ses études universitaires en terminant son baccalauréat en sciences infirmières en 2009. Après plusieurs années à avoir pratiqué sa profession dans le domaine de la santé, elle a effectué un retour à l’UQAC pour y compléter un DESS en 2022 et une maîtrise en sciences infirmières (IPS soins de première ligne) à l’automne 2023.

Qu’est-ce que la persévérance signifie pour toi?
La notion de persévérance est une valeur importante pour moi dans la réalisation de mes projets de vie. Réussir nécessite de l’engagement, de la patience, de la détermination, de sortir de sa zone de confort et de reconnaître que parfois, nous avons besoins d’aide pour surmonter les défis.

Comment arrives-tu à bien concilier tes études et ta vie personnelle?
Pour concilier les études et la vie professionnelle, il faut tenter de trouver l’équilibre qui nous permet de prendre soin de soi. Personnellement, j’atteins cet équilibre en restant active physiquement, en consacrant du temps à ma famille, en entretenant une routine et de bonnes habitudes de vie et en bénéficiant de l’amour et du support de mon entourage.

Dans tes moments de découragement, qu’est-ce qui te motive à poursuivre ton projet d’études?
Dans les moments de découragement, je pense à tout le chemin parcouru, aux efforts que j’ai faits pour en arriver où je suis, à ma famille qui partage mes rêves et mes ambitions et à mes enfants, qui donne encore plus de sens à ce chemin et à qui je veux léguer des valeurs de vaillance, de persévérance, de détermination et de dépassement de soi.

Y a-t-il des personnes significatives dans ton parcours universitaire qui t’ont aidé à persévérer?
Les personnes significatives sont nombreuses, que ce soit mes parents par leur support, mon conjoint par son écoute et son appui, ou encore mes enfants, par leurs mots d’encouragement et par la fierté qu’ils m’apportent au quotidien avec leurs propres réalisations. Les ressources du Centre Nikanite ont également été très significatives pour moi, car elles ont su m’appuyer et m’offrir un service personnalisé. Une mention particulière à la conseillère aux étudiantes et aux étudiants Mylène Girard, qui m’a grandement aidé à cheminer face à mon trouble de déficit de l’attention et qui a su me faire comprendre que même si j’apprends autrement, je peux tout de même accomplir tout ce que je souhaite.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un pour l’aider à persévérer, ce serait quoi?
Je lui dirais d’oser chercher de l’aide, utiliser les ressources disponibles et communiquer ses besoins et ses inquiétudes au personnel enseignant. Je lui dirais aussi qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser un rêve. Comme autochtone, ce n’est jamais facile de quitter sa communauté et ça apporte certains sacrifices, mais il faut toujours garder en tête l’objectif que l’on s’est fixé et l’amour que l’on porte à notre famille et à notre communauté.

Quelle est ta plus grande fierté jusqu’ici dans ton parcours universitaire?
Ma plus grande fierté, c’est d’arriver à sensibiliser les gens sur les Premières Nations, et de leur faire prendre en considération nos besoins et nos réalités. Grâce à ma formation universitaire à l’apparition des milieux de stage en communauté autochtone, je peux aussi promouvoir le rôle des IPSPL dans nos communautés.

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires