Samedi, 24 février 2024
spot_img

Trouver la force de persévérer grâce au sport, le parcours inspirant de Myriam St-Hilaire

Les journées de la persévérance scolaire, qui ont lieu du 12 au 16 février, sont l’occasion de mettre de l’avant le parcours inspirant des étudiantes et des étudiants de l’UQAC qui, par leur détermination, ont réussi à surmonter les nombreux défis rencontrés au cours de leur cheminement universitaire, pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés dans la réalisation de leur projet d’études.


Myriam Saint-Hilaire, étudiante à la maîtrise en physiothérapie et athlète Inuk

Diplômée en kinésiologie à l’UQTR, Myriam Saint-Hilaire a complété son baccalauréat en sciences (réadaptation) à l’UQAC en 2023 et étudie présentement à la maîtrise en physiothérapie qu’elle prévoit compléter à l’automne 2024. Myriam fait également parti de l’équipe d’athlétisme des Inuk depuis 2021. Grande passionnée de sport, elle se consacre à la discipline du lancer de poids, qui lui permet de se surpasser et de rester motivée dans ses études.

Qu’est-ce que la persévérance signifie pour toi?
Persévérance et résilience sont deux mots qui se combinent bien. À force de vivre des épreuves difficiles, on développe une capacité à accepter et à avancer, donc à faire preuve de résilience. À force d’avancer et de déjouer les épreuves, on devient persévérante. Donc pour moi, la persévérance, c’est continuer à avancer même à travers la tempête.

Comment arrives-tu à bien concilier tes études et ta vie personnelle?
Le sport est un élément clé dans ce maintien de l’équilibre entre études et vie personnelle. C’est vraiment l’aspect qui donne le plus de sens à mes études et qui me pousse à ne jamais abandonner. Le sport m’amène également un sentiment de bien-être dans ma vie personnelle. Il joue le rôle de médiateur dans cette conciliation.

Dans tes moments de découragement, qu’est-ce qui te motive à poursuivre ton projet d’études?
D’une part, le sport est sans aucun doute une grande source de motivation pour moi. Le lancer du poids m’amène un sentiment de dépassement de soi, mais ça signifie aussi une équipe qui est là pour me supporter dans les moments plus difficiles et pour me dire de ne pas lâcher. D’une autre part, ce qui me pousse à terminer mes études en physiothérapie, c’est mon désir de faire une différence dans la vie des gens à travers la pratique de ma profession.

Y a-t-il des personnes significatives dans ton parcours universitaire qui t’ont aidé à persévérer?
Mon coach et mes collègues du pavillon sportif sont des personnes importantes qui m’ont souvent dit de ne pas lâcher. C’est également grâce à eux si j’ai été admise dans l’équipe d’athlétisme. Je pense également à mes amis qui m’ont souvent rassurée.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un pour l’aider à persévérer, ce serait quoi?
Un jour, une personne m’a dit: je te souhaite de faire des erreurs pour favoriser ton apprentissage. En ce sens, ne vous laissez pas abattre par les erreurs que vous faites. Malgré celles-ci, avancez, apprenez et continuez sans jamais lâcher. La réussite vient une bouchée à la fois comme mon prof de mathématiques du secondaire disait!

Quelle est ta plus grande fierté jusqu’ici dans ton parcours universitaire?
Je suis fière de la progression sportive que j’ai pu faire depuis 3 ans en parvenant à jongler le mieux possible entre mes activités sportives et mes études. De plus, je suis bien heureuse d’avoir découvert la belle région qu’est le Saguenay–Lac-Saint-Jean et d’avoir rencontré des gens formidables.

 

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires