Communiqués, convocations et invitations

Amal Bouamoul récipiendaire de la Bourse Alcan 2001

Le mardi 27 novembre 2001Madame Amal Bouamoul, une étudiante au doctorat en ingénierie de l’Université du Québec à Chicoutimi, a reçu, le mercredi 21 novembre, la prestigieuse Bourse Alcan 2001. La bourse d’une valeur de 10 000 $ lui a été remise par le directeur de l’Usine Lapointe, M. Georges Bessette, au cours d’une cérémonie tenue à l’université régionale.

Madame Bouamoul devient ainsi la seizième récipiendaire de cette bourse qui est offerte annuellement à la clientèle des programmes d’études avancées à l’UQAC. Les critères de sélection sont toujours fondés sur la base de l’excellence du dossier scolaire et sur la qualité d’un projet d’étude favorisant l’avancement des connaissances dans les domaines scientifiques liés au développement régional.

Détentrice d’un baccalauréat en physique et d’une maîtrise en ingénierie de l’UQAC, Amal Bouamoul étudie, dans le cadre de sa thèse de doctorat, les processus de délestage naturel des câbles de transport d’énergie électrique par fonte.

Description du projet

Un des problèmes majeurs reliés au transport d’énergie électrique par les lignes aériennes dans plusieurs régions froides du monde, y compris le Canada et le Québec, est le givrage atmosphérique. Un épisode de givrage se déroule normalement selon 3 phases d’accumulation, de persistance et de disparition de la glace. Plusieurs phénomènes d’origines mécanique et électrique sont associés à ces 3 phases et peuvent causer, dans certaines conditions, des paralysies partielles, voire même la destruction complète de tronçons de lignes. Ceci entraîne souvent des pannes d’électricité avec des conséquences socio-économiques désastreuses.

Le sujet de thèse de doctorat de Madame Bouamoul est relatif à la phase de disparition de glace par le mécanisme de fonte causé par l’augmentation de la température de l’air ambiant et l’échauffement de la surface des conducteurs par le courant électrique. La sublimation et le bris mécanique de la glace sont deux autres mécanismes de la disparition de la glace. La recherche entreprise par la candidate dans le cadre du programme de recherche de la Chaire industrielle CIGELE consiste spécifiquement à prédire le taux de diminution du poids de la glace par fonte en développant un modèle mathématique basé sur la méthode des éléments finis et en le validant par des expériences pratiques en laboratoire. Il s’agit donc d’un sujet multidisciplinaire et complexe qui doit tenir compte de plusieurs facteurs et paramètres météorologiques, électriques, mécaniques et environnementaux.

Les travaux de recherche de la candidate sont dirigés par le Professeur Farzaneh, titulaire de la CIGELE, et la professeure McClure de l’Université McGill comme co-directrice. Les résultats découlant de la thèse de Madame Bouamoul permettront d’avancer de façon significative nos connaissances dans ce domaine complexe si l’on considère qu’il existe très peu d’études sur la phase de délestage de glace des câbles et conducteurs de transport d’énergie électrique.

– 30 –

Source :

Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques
Téléphone : (418) 545-5011, poste 2350
Télécopieur : (418) 545-5012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *