Communiqués, convocations et invitations

La première cohorte d’éco-conseillers est démarrée

Chicoutimi, le 30 janvier 2002 – C’est une équipe de dix jeunes professionnels, de provenance et de formation variées qui forment la première cohorte du programme d’études supérieures spécialisées (DESS) en Éco-conseil du Département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Ils ont commencé leur formation le 7 janvier dernier. Ils viennent de trois continents. Et comme cela avait été souhaité par les organisateurs, c’est un groupe multiculturel et multidisciplinaire.

Le DESS en Éco-conseil – Depuis le début des années 1980, un nouveau métier est né en Europe : l’éco-conseiller. Professionnel de haut niveau, l’éco-conseiller agit au sein des collectivités, des administrations publiques, des associations et des entreprises pour mettre en oeuvre, suivre et évaluer des projets de développement durable.

L’UQAC a donné depuis 1987 de nombreux cours sur le développement durable. En 2001, elle a adapté la formation des éco-conseillers des instituts ECO-Conseil de Strasbourg (France) et Namur (Belgique) pour offrir un programme de deuxième cycle conduisant au diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en Éco-conseil. Le programme reprend les principes qui ont permis aux diplômés de ces deux instituts européens d’atteindre un taux de placement de plus de 90 % dans l’année d’obtention du diplôme. D’ailleurs, l’UQAC a récemment entériné un protocole de coopération avec ces deux instituts européens et projette d’inaugurer très bientôt des échanges entre étudiants et enseignants par le biais d’un site qui sera hébergé par l’université.

L’UQAC a obtenu une subvention du Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD) pour initier la formation des éco-conseillers. Madame Andrée-Lise Méthot, directrice générale du Fonds était d’ailleurs présente à l’occasion du premier conseil de formation pour témoigner de la satisfaction du FAQDD face au démarrage de la première cohorte d’étudiants.

Déjà attendus – Les étudiants termineront leur formation théorique à la fin de juin 2002 et ils sont disponibles pour commencer les stages à partir de juillet 2002. Avant même que leur formation ne soit complétée, plusieurs organismes ont manifesté de l’intérêt pour accueillir les éco-conseillers pour des stages rémunérés. Ce stage fait partie intégrante de la formation. On peut noter :

  • La Fiducie Desjardins du Québec (Fonds Desjardins Environnement) (Montréal)
  • Co2 Solution Inc. (Québec)
  • Recyc-Québec (Québec et Montréal)
  • Le Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environnement (Québec)
  • Le Consortium de Recherches sur la Forêt Boréale (Chicoutimi)
  • Le Comité sectoriel de la main d’œuvre en environnement (Montréal ou régions)
  • Hydro-Québec (Montréal ou régions)
  • Le Conseil des Montagnais du Lac Saint-Jean (Mashteuiatsh)
  • Le Ministère de l’environnement du Québec (Québec ou régions)
  • Le Centre de conservation de la Biodiversité boréale (Saint-Félicien)
  • L’Institut des Premières nations sur le développement durable (Québec)

Inscription pour la prochaine cohorte – Grâce à la subvention obtenue du FAQDD en juin dernier, l’UQAC offrira la formation d’une deuxième cohorte à compter de septembre prochain. De nombreuses demandes d’informations venant d’Europe, d’Afrique et bien sûr du Québec sont déjà parvenues au département des sciences fondamentales. Quelques inscriptions sont d’ores et déjà enregistrées. Le groupe est contingenté à 16 personnes. La limite pour la remise du curriculum vitae a été fixée au 5 juillet 2002.

– 30 –

Source :

Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques
Téléphone : (418) 545-5011, poste 2350
Télécopieur : (418) 545-5012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *