Communiqués, convocations et invitations

Remerciements du médaillé d’or du Gouverneur général du Canada au nom de tous les boursières et boursiers 2001-2002

Madame la Lieutenant-Gouverneure,
Monsieur le Recteur,
Généreux donateurs, généreuses donatrices,
Membres de la direction de l’Université,
Mesdames et Messieurs,

1994 est la dernière année à laquelle j’ai pu assister à une cérémonie de remise des bourses ‘excellence. J’étais alors étudiant de deuxième année au baccalauréat et Madame Marie Auclair était la récipiendaire de la médaille d’or du Gouverneur Général du Canada. J’étais bien loin de me douter qu’un jour je devrais moi aussi prendre la parole à cette tribune. Peut-être est-ce de la déformation professionnelle, mais mon doute ne s’est toujours pas dissipé. Sincèrement, je crois que d’autres étudiants auraient mérité cet honneur tout autant que moi. En effet, je suis convaincu que vous êtes nombreux à avoir persévéré tout au long de vos études. Pour ceux poursuivant des études graduées, je suis sûr que vous avez, vous aussi, eu à surmonter une des plus dure réalité de la recherche où les échecs sont beaucoup plus nombreux que les succès. Ces échecs, qui font partie intégrante du travail de recherche, sont souvent la source de fréquentes remises en question. Mais les succès, qui sont nos petites et grandes victoires, font oublier ces trop nombreux échecs. Je partage avec vous tous la grande récompense qui m’est accordée ce soir, et ce, plus particulièrement avec les étudiants ici présents.

Depuis l’été dernier, je ne fais plus partie du monde académique. Mon travail dans une firme de consultants implique de nombreux échanges avec des chercheurs ayant terminé leurs études graduées. Ces chercheurs proviennent d’universités telles l’Université de Montréal, l’Université Concordia, l’Université de Lyon, l’École Polytechnique et l’Université Cornell. Je peux donc vous affirmer que la formation académique dispensée à l’Université du Québec à Chicoutimi est de qualité. De plus, cette université se distingue par la chance incroyable, qu’elle offre aux étudiants, de compter sur des professeurs à l’écoute de leurs besoins. Aux étudiants de baccalauréat, l’opportunité qui vous est offerte de pouvoir échanger directement avec vos professeurs, est inestimable. Quant à ceux poursuivant des études graduées, sachez apprécier l’intérêt que portent vos directeurs, à vos travaux. Les étudiants qui proviennent de grandes universités n’ont souvent pas cette chance.

Généreux donateurs et donatrices, je vous remercie au nom de tous les récipiendaires ici présents. Le support financier que vous apportez aux étudiants est indispensable. De plus, ce support est une source de motivation pour tous les étudiants, il mène à la persévérance. Plus important encore, ces bourses sont une reconnaissance du travail effectué.

Je tiens à remercier cette université et plus particulièrement les professeurs qui ont su si bien entretenir mon désir d’apprendre. J’adresse plus particulièrement mes remerciements à mon directeur de thèse, Monsieur Sylvain Boivin. Son dévouement, sa patience et son support ont été grandement appréciés.

Je tiens à prendre quelques-unes de ces précieuses minutes qui me sont accordées pour remercier ma famille. Les encouragements et précieux conseils prodigués tout au long de mes études ont été indispensables. Finalement, je ne saurais oublier ma conjointe, Julie, qui m’a toujours encouragé et appuyé, dans les beaux comme dans les pires moments.

Madame la Lieutenant-Gouverneure, Monsieur le Recteur, généreux donateurs et donatrices, membres de la direction de cette université, enfin mesdames et messieurs, merci. Votre présence témoigne du précieux support que vous nous apportez.

Sébastien Perron
Chicoutimi, le mercredi 3 avril 2002

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *