Communiqués, convocations et invitations

Un potentiel de créativité remarquable

Saguenay, le 23 février 2007 — En cette ère de l’économie du savoir par laquelle l’innovation devient tout à fait essentielle et cruciale pour le développement des villes et des régions, le Saguenay—Lac-Saint-Jean possède, à cet effet, un potentiel de créativité considérable. Avec un capital de créativité qui comprend plus de 16 000 individus, la région s’avère relativement bien pourvue. Si ce potentiel est réparti un peu partout sur le territoire, il va sans dire que les villes de Saguenay et d’Alma possèdent la majeure partie de ce capital régional. Elles sont notamment fort bien dotées aux chapitres des services aux entreprises et des activités artistiques et culturelles. Dans le domaine spécifique de la R&D (recherche et développement) qui est universellement en forte émergence actuelle au sein du capital de créativité, Ville Saguenay (RMR Chicoutimi —Jonquière) illustre une présence avantageuse par rapport au reste du Québec.

Potentiel de créativité, agglomérations du Québec

Pourcentage de la population

Source : Recensement 2001 de Statistique Canada, Traitement CRDT — UQAC.

Ce capital de créativité que d’aucuns appellent la « classe créatrice » comprend essentiellement une main-d’œuvre qualifiée et proactive en architecture, recherche, design, enseignement supérieur, communication, arpentage, musique, publicité, comptabilité, finance, droit, formation, génie, informatique, etc. Tel qu’illustré au 2e graphique, il se concentre en réalité dans les grands domaines statistiques suivants : les arts et la culture, le service aux entreprises, la finance et les assurances, la R&D ainsi que la santé. Il regroupe aussi les élus municipaux, provinciaux et fédéraux du territoire, bien que les statistiques ne compilent pas ce type de ressources humaines créatives.

Le capital régional de créativité au Saguenay—Lac-Saint-Jean

Capital régional de créativité

Source : Recensement 2001 sur les professions, Agglomérations Chicoutimi-Jonquière, Alma et Dolbeau-Mistssini, Traitement CRDT — UQAC.

Le capital qui est représenté par la catégorie créatrice de la main-d’œuvre régionale s’avère activé et stimulé dans sa capacité générale d’innovation par divers mécanismes d’apprentissage collectif tels que les regroupements classiques et nouveaux, les activités formelles et informelles de réseautage ainsi que les petits événements ciblés (salons, conférences, journées, galas, séminaires …). Notons aussi la présence grandissante de catalyseurs qui, comme médiateurs ou facilitateurs, jouent un rôle fondamental dans les maillages créatifs autour d’actions à concevoir.

Selon le groupe Vision 2025, le capital régional de créativité doit faire l’objet d’une attention particulière des stratèges locaux et régionaux. En regard des meilleures pratiques qui s’effectuent ailleurs sur la planète, il est fortement recommandé d’agir actuellement par l’entremise de l’animation de « cercles de créativité ».

En réalité, dans la région, l’important capital de créativité doit être davantage mis à profit pour relever collectivement les enjeux d’avenir dans un esprit de conception de projets novateurs!

– 30 –

Renseignements :
Marc-Urbain Proulx
Professeur-chercheur • Vision 2025
Sciences économiques et administratives
545-5011, poste 5243

Source :
Céline L’Espérance
Service des affaires publiques
Téléphone : 545-5011, poste 2350
celine_lesperance@uqac.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *