Communiqués, convocations et invitations

Le Zoo de Granby partenaire de « Carbone boréal »

Saguenay, le 9 juin 2010 – Une entente de partenariat entre l’Université
du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le Zoo de Granby vient d’être signée,
dans le cadre du programme « Carbone boréal » sur les émissions de gaz
à effet de serre concernant les déplacements de ses employés. Par cet
accord le Zoo de Granby, qui reçoit près de 600 000 visiteurs par année,
s’engage à promouvoir le projet « Carbone boréal » auprès de ces derniers
et ainsi recueillir leurs dons pour en remettre une partie à la Campagne
majeure de développement de l’UQAC.

Les émissions de gaz à effet de serre contribuent à l’important phénomène
des changements climatiques. Plusieurs organisations et individus,
soucieux de réduire leur empreinte écologique, tentent d’abaisser au
maximum ces émissions, mais il est virtuellement impossible de les
éliminer. C’est pourquoi, pour aller plus loin, ils peuvent participer à des
projets réalisés par des tiers en payant pour se procurer des réductions
supplémentaires, faites par cette tierce partie. C’est ce que propose le
programme « Carbone boréal » initié au Département des sciences
fondamentales, de l’UQAC, en 2008. (http://carboneboreal@uqac.ca).

Le Zoo de Granby, comme la Fondation des Cowboys Fringants,
Chlorophylle Haute Technologie et l’Hôtel Chicoutimi, a choisi de
mesurer ses émissions résiduelles de gaz à effet de serre et propose une
entente durable pour leur compensation, ce qui leur permet d’éliminer
l’équivalent de 150 tonnes de CO2 annuellement. Les fonds reçus par
l’UQAC permettent d’attribuer des arbres plantés dans les dispositifs
expérimentaux de Carbone boréal qui sont établis dans des zones
naturellement ouvertes du territoire boréal. Ainsi, les fonds récoltés sont
entièrement dédiés à la recherche sur la captation de carbone par les
écosystèmes forestiers de la zone boréale. Pour madame Johanne
Lalumière, directrice générale du Zoo de Granby « la qualité des crédits
de carbone offerts par l’UQAC est celle qui nous est apparue comme la
meilleure offre au Québec et le fait que les fonds servent à la recherche
sur l’un des grands biomes du monde rejoint tout à fait notre mission. »

Le professeur-chercheur Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en
éco-conseil à l’UQAC, est très satisfait de la conclusion de cette entente :
« le Zoo de Granby est la première institution muséologique du Québec à
effacer son empreinte carbonique. Le fait qu’il éduque ses visiteurs à faire
des choses concrètes pour lutter contre les changements climatiques
m’apparaît un facteur multiplicateur fort intéressant. Sans doute cet
exemple montrera la voie à d’autres organisations. »

La contribution financière du Zoo de Granby et de ses visiteurs au projet
« Carbone boréal » est limitée à 8 000 $ par année. Quant aux fonds
supplémentaires provenant des visiteurs, ils seront consacrés à des
plantations sur les terrains du Zoo et dans d’autres pays où il participe à
des projets de conservation de la nature, tel le Ghana.

– 30 –

SOURCES :

Jean Wauthier, directeur
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
Téléphone : 418 540-0450
Courriel : jean.wauthier@uqac.ca

Claude Villeneuve, professeur-chercheur
Directeur de la Chaire en éco-conseil
Université du Québec à Chicoutimi
Téléphone : 418 545-5011, poste 5059
Courriel : claude.villeneuve@uqac.ca

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *