Communiqués, convocations et invitations

10 ANS DE MOBILISATION AU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN SUR LES SAINES HABITUDES DE VIE

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Saguenay, le 12 mai 2016 – La Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie (TIR-SHV) du Saguenay–Lac-Saint-Jean, mise en place dès 2007 suite à l’adoption du plan d’action gouvernemental sur les saines habitudes de vie et les problèmes reliés au poids : Investir pour l’avenir, souligne cette année 10 ans de mobilisation régionale autour de cette thématique lors de son colloque annuel.

Plusieurs grandes réalisations :

  • 9,5 millions d’investissements de la part de Québec en forme dans la région entre 2008 et aujourd’hui pour encourager les initiatives locales et régionales visant les saines habitudes de vie;
  • près de 1 000 personnes sensibilisées aux environnements favorables provenant de tous les réseaux (santé, éducation, communautaire, sports, loisirs, municipal et transport);
  • 100 % des municipalités inscrites au Défi santé 5-30 équilibre;
  • 37 services de garde et organismes communautaires en petite enfance et près d’une centaine de responsables en service de garde ont pu recevoir la formation Un trésor dans mon jardin, grâce au projet régional Cultivons et cuisinons du Lac au Fjord.

Les intervenants régionaux de la TIR-SHV ont mis en œuvre des actions visant à soutenir et accompagner les acteurs locaux du milieu de la santé, de l’éducation, du communautaire, du sport et des loisirs, du municipal et du transport à travers des activités du plan d’action régional, pour relever le défi de favoriser la saine alimentation et un mode de vie physiquement actif auprès de la population, et plus particulièrement chez les jeunes de 0 à 17 ans.

« Au-delà des investissements financiers de Québec en Forme, c’est l’engagement et la mobilisation des partenaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l’ensemble du Québec qui permettent de renverser la tendance. D’ailleurs, les Québécois en veulent encore plus : dans un récent sondage, 80 % perçoivent un mouvement en faveur des saines habitudes de vie et observent que les choses ont changé au cours des 5 à 10 dernières années. Toutefois, les efforts sont à poursuivre pour améliorer l’offre alimentaire et inciter les jeunes à bouger davantage. La majorité des répondants croit que cette responsabilité revient aux parents et aux institutions, et considère que les municipalités pourraient en faire davantage », a souligné Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie pour Québec en forme.

« Le réseau de la santé et des services sociaux intervient en général sur les individus et non sur les environnements favorables. Mais près de 80 % des facteurs qui contribuent à la santé et au bien-être sont principalement les conditions de vie qui sont à l’extérieur du système de santé. Mettre en place des environnements qui facilitent l’adhésion à un mode de vie physiquement actif et à une saine alimentation est un défi réalisable grâce à la participation dynamique d’acteurs du milieu. Les gestionnaires, les décideurs et les élus qui administrent les ressources financières, humaines et matérielles sont qualifiés d’acteurs leviers », a déclaré le directeur de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Dr Donald Aubin.

Depuis 2013, l’Université du Québec à Chicoutimi s’est dotée du Centre de recherche universitaire interdisciplinaire sur la qualité et les saines habitudes de vie. « Cette unité de recherche permet désormais de mobiliser les professeurs-chercheurs qui consacrent leurs activités de recherche à la qualité et les saines habitudes de vie, et ce, afin que l’UQAC exerce un leadership qui obtienne une reconnaissance internationale. Cette approche se distingue de la plupart des autres équipes de recherche dans ce domaine et offrira une vision beaucoup plus globale et complète des différentes problématiques en lien avec les créneaux priorisés par le Centre », a mentionné Mario Leone, directeur du Centre de recherche universitaire interdisciplinaire sur la qualité et les saines habitudes de vie de l’UQAC.

À propos de la TIR-SHV
Coordonné par le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la TIR-SHV compte près d’une quinzaine de partenaires comme le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, le ministère des Transports, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le ministère de la Famille, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, le Regroupement loisirs et sports, le Regroupement des centres de la petite enfance, le Centre alternatif de déplacement urbain du Saguenay, Québec en forme, le Réseau du sport étudiant, la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la communauté autochtone de Mashteuiatsh, l’UQAC ainsi que la Table régionale des organismes communautaires.

À propos de Québec en Forme
Québec en Forme, issu d’un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon, vise l’adoption et le maintien d’une saine alimentation et d’un mode de vie physiquement actif chez les jeunes Québécois de la naissance à 17 ans, facteurs essentiels à leur plein développement et à leur réussite éducative. Pour ce faire, Québec en Forme accompagne des communautés mobilisées à la grandeur du Québec, collabore avec les acteurs régionaux et soutient des organismes nationaux promoteurs de projets, afin que soient mises en place les conditions nécessaires pour que les jeunes bougent plus et s’alimentent mieux, tous les jours.
www.quebecenforme.org

À propos du Centre de recherche universitaire interdisciplinaire sur la qualité et les saines habitudes de vie de l’UQAC
Les travaux réalisés par les chercheurs membres du Centre de recherche universitaire interdisciplinaire sur la qualité et les saines habitudes de vie couvrent cinq axes : le développement de technologies de pointe, la prévention et la promotion de la santé, la nutrition et la pratique de l’activité physique, les pathologies chroniques et handicaps physiques, les problématiques psychosociales, les enjeux et déterminants sociétaux. Certains des projets complétés ont déjà des applications pratiques concrètes, notamment en milieu scolaire et dans des institutions de réadaptation en soins physiques et mentaux.

https://www.youtube.com/watch?v=TeWiPT2sdQw&feature=youtu.be

-30-

Source :
Marie-France Audet, agente d’information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5006  |  marie-france.audet@uqac.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *