Dans ce monde dérégulé, fortement tributaire de l’énergie électrique, les concepts de prolongation de la durée de vie des équipements, de l’augmentation de la puissance délivrée, et de la réduction des coûts de maintenance sont devenus des aspects très importants. Le vieillissement progressif des équipements de puissance, associé au fait que la demande en électricité n’a cessé de croître au cours de ces dernières années, augmentent de jour en jour le risque de voir les plus vieux tomber définitivement en panne et entraîner d’importantes coupures d’électricité. L’objectif de la chaire de recherche sur le Vieillissement de l’Appareillage installé sur les lignes à Haute Tension (ViAHT) est non seulement de mieux comprendre les processus qui mènent à la dégradation/vieillissement de l’isolation contenue dans l’appareillage, mais aussi d’offrir aux ingénieurs et aux concepteurs, de nouveaux matériaux et outils pratiques d’analyses/surveillance et de conception qui permettront d’orienter les décisions et les entretiens sur une base scientifique solide. Les activités de recherche sont réalisées en partenariat avec le milieu industriel.

 

Selon la CBC, le réseau électrique canadien a besoin d’un investissement annuel de 15 milliards de dollars pour les 20 prochaines années afin de maintenir des installations vieillissantes et de répondre à la demande croissante.

L’objectif de ViAHT est non seulement de mieux comprendre les processus qui mènent à la dégradation/vieillissement de l’isolation contenue dans l’appareillage, mais aussi d’offrir aux ingénieurs et aux concepteurs, de nouveaux matériaux et outils pratiques d’analyses et de conception qui permettront d’orienter les décisions et les entretiens sur une base scientifique solide.