Nouvelles

Un prix pour Jolyane!

Prix jolyane

Jolyane Meloche, stagiaire post-doctorale, s’est méritée le deuxième prix pour la meilleure affiche lors de la 12e édition des journées génétiques du Réseau de Médecine Génétique Appliqué (RMGA) qui s’est tenue du 30 avril au 1er mai dernier. Son affiche portait sur l’étude génétique de patient masculin atteint d’agénésie partielle ou complète du corps calleux. Toutes nos félicitations Jolyane!


Une bourse pour Lucile!

Bourse FUQAC

Lucile Pain, étudiant au doctorat en biologie sous la direction de Catherine Laprise, s’est méritée une des deux bourses Études supérieures- FUQAC de la Fondation de l’UQAC d’un montant de 10 000$. Elle s’est méritée cet honneur pour son projet de doctorat portant sur la génétique et l’épigénétique de l’éosinophile dans l’asthme et l’allergie. Toutes nos félicitations Lucile! (UQactualités)


Une autre subvention pour le projet de correction génétique dans l’épidermolyse bulleuse simplex!

Mbarka

Une subvention de fonctionnement par la Fondation du grand défi Pierre Lavoie à été accordée à l’équipe du Dre Laprise pour le projet concernant la correction génétique de cellules isolées à partir d’échantillons de peau de patients atteints d’épidermolyse bulleuse simplex (une maladie de la peau) grâce à la technologie CRISPR/Cas9. (photo: Dre Mbarka Bchetnia, chercheure invitée travaillant sur le projet au laboratoire du Dre Laprise)


Lucile remporte un prix au concours Falling Walls Lab!

Prix Lucile- Falling walls lab

Lucile Pain, étudiante au doctorat en biologie, a remporté la troisième position lors du concours « Falling Walls Lab » qui s’est déroulé à New York le 14 septembre. Il s’agit d’un concours oratoire où les étudiants doivent partager leurs idées innovatrices pour résoudre des enjeux de société. Toutes nos félicitations Lucile!


Une subvention pour un projet de correction génétique dans l’épidermolyse bulleuse simplex

Mbarka

Une subvention de DEBRA Canada a été accordée à l’équipe du Dre Laprise pour le projet concernant la correction génétique des cellules isolées à partir d’échantillons de peau de patients atteints d’épidermolyse bulleuse simplex à l’aide de la technique dite d’édition génomique. (photo: Dre Mbarka Bchetnia, chercheure invitée travaillant sur le projet au laboratoire du Dre Laprise)