Le laboratoire d’archéologie

Inauguré en mars 1985, le Laboratoire d’archéologie de l’UQAC a déjà plus de 30 ans d’histoire. Il poursuit depuis les trois objectifs de recherche, d’enseignement et de mise en valeur, tous trois étant particulièrement orientés vers les travaux archéologiques dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean.

La Recherche

La recherche à l’UQAC présente de multiples facettes. D’abord, le Laboratoire vise à donner des services professionnels dans la discipline. Ces services consistent aussi bien en travaux de terrain que de laboratoire. Plus précisément, le Laboratoire possède l’infrastructure qui lui permet de répondre aussi bien aux besoins en études de potentiel, qu’en inventaires qu’en fouilles. Ces travaux peuvent être accomplis aussi bien dans un environnement de recherche fondamentale que de recherche appliquée. Ces recherches sont menées par des professionnels en archéologie assistés d’étudiants déjà expérimentés et d’autres qui en sont au début de la formation. De façon pratiquement récurrente sur une base annuelle, d’ailleurs, un stage en archéologie est offert dans un cadre de recherche fondamentale, les étudiants pouvant ainsi acquérir les rudiments du métier.

L’enseignement

Cette formation pratique à l’archéologie par les stages fait partie des activités formelles inscrites dans le certificat d’archéologie proposé aux étudiants à l’UQAC. La plupart des cours du certificat faisant aussi partie du baccalauréat en histoire, l’étudiant peut donc se faire reconnaître ces cours pour obtenir un baccalauréat en histoire. Sinon l’étudiant peut aussi cumuler trois certificats dont celui en archéologie, les deux autres pouvant être soit en sciences humaines soit en sciences naturelles soit un chaque provenant de ces deux domaines. Au deuxième cycle, l’étudiant peut se former à l’archéologie soit en sciences humaines (maîtrise en développement régional) soit en sciences exactes (maîtrise en sciences de la terre). Dans les deux cas, l’étudiant pourra se voir assigner une scolarité qui « colle » à sa formation en archéologie, le sujet du mémoire de maîtrise étant, quant à lui, totalement orienté vers la discipline archéologique.

Mise en valeur

Outre ces objectifs de recherche et d’enseignement, le Laboratoire d’archéologie est partenaire dans de nombreux exercices de mise en valeur du patrimoine archéologique régional. Ainsi le Laboratoire collabore-t-il régulièrement avec les institutions muséales régionales à mettre en place notamment des expositions, des conférences. Ce rôle, le Laboratoire peut particulièrement aisément l’assumer car le Ministère de la culture et des communications a accepté que toutes les collections archéologiques de la région se retrouvent dans la réserve du Laboratoire, les rendant donc, d’autant plus aisément accessibles aux différents acteurs régionaux.