Pour une communauté universitaire en santé

Le réseau de Sentinelles de l’UQAC est composé d’étudiant.e.s et de membres du personnel volontaires et formé.e.s pour assurer une présence attentive et empathique afin d’accueillir les demandes d’aide spontanées de tous les membres de la communauté universitaire.
Les personnes agissant à titre de Sentinelles ne sont pas des intervenants psychosociaux, mais plutôt des acteurs et des actrices de premier plan dans la promotion d’une organisation bienveillante et la prévention de la détresse psychologique.

Le mandat des Sentinelles

Accueillir les personnes en situation de vulnérabilité ou de détresse psychologique
Vérifier la présence d’idées suicidaires
Évaluer les besoins immédiats et favoriser la référence vers les ressources d’aide appropriées, et ce, tant à l’interne qu’à l’externe

Saviez-vous que?

Selon les résultats de l’étude
Les conséquences de la pandémie sur la santé globale des populations universitaires [1] :
42 %
des participants ont un niveau de détresse psychologique « modéré » ou « élevé »?
9 %
des participants avaient songé au suicide au cours du dernier mois?
Si vous vous reconnaissez dans ces énoncés, les Sentinelles peuvent vous aider.
Interpellez un membre du réseau de Sentinelles en toute confidentialité.
Communauté étudiante
Membres du personnel

 

[1] Bergeron-Leclerc Christiane, Maltais Danielle, Cherblanc Jacques, Dion Jacinthe, Pouliot Eve, Blackburn Ariane, Côté Rachel, Dubé Myriam, Gravel Anne-Renée, Grenier Josée, Labra Oscar, Maillet Lara, Marchand Andrée-Anne, Morin Marie-Hélène, Ouellet-Plamondon Claudiane, Vaillancourt Cathy et Vaillancourt-Morel Marie-Pier. (2020). Les conséquences de la pandémie sur la santé globale des populations universitaires. Que connait-on de l’état de santé mentale des répondants ? Faits saillants – Phase 1 – Feuillet No 2. Université du Québec à Chicoutimi.