Dimanche, 23 juin 2024
spot_img

Le Centre intersectoriel en santé durable obtient l’appui du Fonds de recherche du Québec pour soutenir son développement

Le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) a récemment confirmé l’octroi d’une subvention répartie sur deux ans pour le développement du Centre intersectoriel en santé durable (CISD) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Une première dans la région.

«En soutenant le CISD, nous affirmons notre engagement envers la recherche intersectorielle en santé durable, essentielle pour transformer nos approches de santé pour le bénéfice individuel et collectif. C’est en considérant le rôle pionnier du CISD dans ce domaine crucial, que nous avons décidé d’appuyer ses efforts notamment pour la formation d’une relève talentueuse et engagée dans cette transformation.» Carole Jabet, Directrice scientifique Santé, Fonds de recherche du Québec.

Déjà bien ancré au sein de la région, le CISD a pour mission de contribuer à bâtir la santé durable – un esprit sain dans un corps sain, dans un milieu de vie et un environnement sains, sur une planète en santé – par la recherche, l’innovation et la mobilisation des connaissances. Les membres du CISD proviennent de tous les secteurs de la recherche et s’intéressent à la santé dans sa globalité. Le développement global des enfants, l’adoption de saines habitudes de vie, les inégalités sociales, le vieillissement de la population, le fardeau des maladies génétiques et chroniques, les problèmes de santé mentale et ceux liés aux changements climatiques représentent les principaux défis de santé abordés par les chercheuses et chercheurs du CISD.

De plus, la participation citoyenne est capitale et doit être présente à toutes les étapes de la recherche pour s’assurer d’être alignée aux besoins de la population. L’approche du CISD vise donc l’amélioration de la santé des personnes demeurant sur le territoire que l’UQAC dessert (Saguenay–Lac-Saint-Jean (SLSJ), Côte-Nord, Charlevoix) pour tout leur parcours de vie, par l’adoption de meilleures habitudes de vie (prévention) et le développement d’environnements favorables. Le CISD rassemble les forces vives de la recherche en santé de la région et bénéficie de son riche réseau de collaborations nationales et internationales. Ainsi, il vise aussi inspirer les autres régions du Québec en faisant la démonstration qu’une démarche intersectorielle faisant place à des initiatives atypiques basées sur des données probantes peut jeter un nouveau regard sur des problèmes complexes.

Pour la directrice du CISD, la professeure du Département des sciences fondamentales et chercheuse Catherine Laprise, «les cliniciens et chercheurs établis au SLSJ déploient depuis près de 50 ans des efforts en recherche et établissent un réseau de collaborations permettant la production de données, la mobilisation de ressources et le transfert des connaissances vers la population. De ces initiatives s’est construit l’environnement de recherche actuel qui permet, grâce à son nombre de chercheurs, d’unités, d’infrastructures de recherche et de cliniques spécialisées, la programmation de recherche du CISD. Cette marque de confiance du FRQS témoigne de la nécessité de faire une place aux centres intersectoriels comme le nôtre. Depuis sa création, le CISD a démontré qu’il permet l’émergence et le déploiement d’idées nouvelles, qu’il s’arrime aux besoins complexes, propres à la réalité territoriale, de la société actuelle et qu’il permet d’optimiser la mobilisation et le transfert des données probantes.»

Rappelons que le CISD compte parmi ses membres 92 chercheuses et chercheurs, 255 étudiantes et étudiants ainsi qu’une table de douze citoyennes et citoyens partenaires. II mobilise aussi neuf laboratoires et six cliniques de l’université, bénéficie de l’expertise de 10 chaires de recherche et regroupe dans ses membres les chercheuses et chercheurs de plusieurs institutions (UQAC, Unité mixte de recherche en santé durable de l’INRS-UQAC, Cégep de Jonquière, Université de Sherbrooke, Université Laval, Université de Montréal et Université McGill) afin de bonifier le paysage québécois de la recherche en santé.

Félicitations pour cet octroi qui permettra au CISD de continuer à s’affirmer comme leader de la recherche intersectorielle en santé durable au Québec et ailleurs.

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires