L’ÉDI en recherche et création

L’Université du Québec à Chicoutimi porte une attention particulière à la question de l’équité, la diversité et l’inclusion et reconnaît le caractère essentiel de l’apport des femmes, des autochtones, des personnes qui font partie des minorités visibles ou ethniques et des personnes handicapées (groupes désignés) dans le cadre de la poursuite de sa mission. Étant une responsabilité partagée au sein de tous les acteurs de la communauté universitaire, les enjeux relatifs à l’ÉDI s’appliquent à l’ensemble des activités et politiques institutionnelles.

L’Université du Québec à Chicoutimi respecte les principes de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (ÉDI) dans l’administration du Programme des chaires de recherche du Canada et dans les activités de recherche menées sous sa responsabilité.

Plan d’établissement des cibles en équité (2021-2029) de l’UQAC
Tous les établissements sont tenus d’établir des cibles en matière d’équité et de diversité afin d’assurer une représentation adéquate des personnes des quatre groupes désignés (femmes, personnes handicapées, Autochtones et personnes de minorités visibles) au sein du Programme. Le Programme suit de près les progrès que font les établissements en vue d’atteindre les cibles établies. Le Programme suspendra les versements destinés à tout établissement qui n’aura pas établi de cibles en matière d’équité et de diversité. Nous vous invitons à consulter le Plan d’établissement des cibles en équité (2021-2029) de l’UQAC.

Addenda 2019, statistiques et exigences relatives au recrutement et à la mise en candidature de titulaires de chaire de recherche du Canada 

En 2006, une entente de règlement canadienne en matière de droits de la personne a été conclue entre le Programme des chaires de recherche du Canada et huit membres du corps professoral qui avaient déposé une plainte auprès de la Commission canadienne des droits de la personne en 2003. En 2019, le Programme et les personnes en quête d’équité ont convenu de joindre un addenda à l’entente, qui définit les nouvelles dispositions de l’entente révisée.

Ces nouvelles dispositions, formulées conjointement par les parties, modifient l’entente initiale de manière à y intégrer les pratiques exemplaires. Elles s’appuient sur les mesures d’ÉDI du Programme déjà en place et permettront d’attirer et de garder un cadre diversifié de chercheurs de calibre international dans les établissements d’enseignement postsecondaires du Canada, et de renforcer l’excellence de la recherche et de la formation.

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’Addenda 2019 à l’entente de règlement en matière de droits de la personne ratifiée en 2006.

En complément d’information à l’Addenda 2019, vous aurez accès aux statistiques du Programme en date de juin 2019.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez les informations sur les exigences relatives au recrutement et à la mise en candidature de titulaires de chaire de recherche du Canada.

Gouvernance 

L’attribution des CRC est la sous la responsabilité du vice-recteur à l’enseignement, à la recherche et à la création (VRERC). Ce dernier préside un comité ayant pour rôle de s’assurer de la prise en compte de l’ÉDI pour le processus de sélection et d’attribution des titulaires de chaires de recherche du Canada (CRC). Il consulte également le doyen de la recherche et de la création (DRC) ainsi que les directeurs des départements afin d’identifier les secteurs pour lesquels une attribution de CRC pourrait avoir un effet structurant. Tout dépôt d’un dossier aux CRC fait ultimement l’objet d’une résolution du Conseil d’administration de l’Université.

Le degré de soutien offert à un ou une titulaire de CRC est la prérogative du vice-recteur à l’enseignement, à la recherche et à la création (VRERC). Ce dernier consulte le doyen de la recherche et de la création (DRC) ainsi que les directeurs de départements afin d’identifier les mesures appropriées. Ces mesures sont intégrées à la résolution du Conseil d’administration de l’Université préalables au dépôt d’une candidature. Le plan d’action révisé fait état d’un soutien uniformisé pour tous les titulaires de CRC.

Pour consulter le fichier relatif aux CRC attribuées par le Secrétariat, cliquez ICI.

Le processus de mise en candidature et de décision 

Les politiques et processus relatifs au recrutement de professeurs et professeurs de l’UQAC s’appliquent en intégralité pour les titulaires de CRC. L’embauche de professeurs est régie par la Politique institutionnelle de création et d’ouverture de postes de professeurs (CERC-7721) et la convention collective du Syndicat des professeures et des professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (article 6).

Lorsqu’il s’agit de situations où les candidatures proposées proviennent de professeurs réguliers à l’emploi de l’UQAC, les personnes qui prennent part à la décision d’attribution sont: le VRERC, le DRC, le directeur ou la directrice du département concerné accompagné d’un membre d’un groupe désigné. Les candidatures sont reçues par le biais d’un concours interne.

Lorsqu’il s’agit de situation où les candidatures proposées proviennent de personnes n’étant pas à l’emploi de l’UQAC, les personnes qui prennent part à la décision d’attribution sont:  l’agent d’équité de l’Université (supervision de l’affichage du poste par ), le personnel du Décanat des affaires départementales, le comité de sélection constitué par le département, la direction du département, le VRERC et le conseil d’administration, seul habilité à prendre la décision d’embauche.

Toutes les personnes prenant part au processus de recrutement et de mise en candidature des titulaires de CRC doivent obligatoirement avoir suivi les formations en ligne relatives à l’importance de l’équité, de la diversité et de l’inclusion. À cet effet, la formation recommandée par l’Université du Québec à Chicoutimi est celle offerte par le programme des chaires de recherche du Canada et portant sur les préjugés inconscients dans l’évaluation par les pairs.

Nomination d’un titulaire d’une chaire de niveau 1 pour un troisième mandat 

L’UQAC s’en tient aux règles du programme des CRC quant au renouvellement de mandat pour un titulaire de chaire de niveau 1. Le titulaire ne pourra remplir que deux mandats d’une durée de sept ans chacun.

Nomination de titulaires nommés en vertu du mécanisme de maintien en poste d’urgence 

Dans des circonstances très exceptionnelles, l’UQAC pourrait offrir un poste de titulaire de chaire sans qu’il y ait concours à une personne afin de la garder au sein de l’Université.  L’utilisation de ce mécanisme s’effectuera conformément aux exigences du programme des CRC en la matière. On peut y accéder en cliquant sur ce lien.

Les mesures concernant les personnes des groupes désignés 

L’Université a mis sur pied en novembre 2005, un programme d’égalité à l’emploi («L’accès à l’égalité à l’emploi»), afin de se conformer à la Loi québécoise sur l’accès à l’égalité en emploi dans les organismes publics, entrée en vigueur en avril 2001. Ce programme est géré par le Service des ressources humaines de l’Université, et est sous la responsabilité du Vice-rectorat aux affaires administratives. Ce programme identifie les mesures et cibles par lesquelles l’Université s’engage à intégrer davantage de personnes des quatre groupes désignés dans son personnel. La reddition de compte de ce programme est faite sur une base régulière à la Commission des droits de la personne et de la jeunesse.

Afin d’accroître la sensibilisation à l’égard de l’équité, de la diversité et de l’inclusion, l’Université invite les personnes des quatre groupes désignés (femmes, personnes handicapées, Autochtones et personnes de minorités visibles) à postuler sur les postes de professeurs disponibles. Cette invitation apparaît explicitement dans la documentation des affichages de poste pour le recrutement de titulaires de chaires de recherche du Canada.

Toute offre d’emploi de l’Université mentionne que les personnes des quatre groupes désignés sont encouragées à déposer leur candidature aux postes offerts. Le statut des personnes des groupes désignés est précisé lors de l’ouverture du dossier d’employé à l’Université.